LECTRA : 2020 : Bonne résistance des résultats et du cash-flow libre, malgré les conséquences de la crise sanitaire – Championnat d’Europe 2020

13

2020 : Bonne résistance des résultats et du cash-flow libre, malgré les conséquences de la crise sanitaire

  • Chiffre d’affaires : 236,2 millions d’euros (- 14 %)*
  • Résultat opérationnel courant : 25,6 millions d’euros (- 32 %)*
  • Résultat net : 17,6 millions d’euros (- 40 %)
  • Cash-flow libre : 25,2 millions d’euros
  • Trésorerie nette : 134,6 millions d’euros
  • Dividende** : 0,24 € par action

             * Variations à données comparables
             ** Proposé à l’Assemblée générale annuelle du 30 avril 2021

En millions d’euros 1er octobre – 31 décembre 1er janvier – 31 décembre
  2020 2019 2020 2019
Chiffre d’affaires 65,6 74,2 236,2 280,0
Variation à données comparables (en %)(1) -8%   -14%  
Résultat opérationnel courant(2) 10,0 11,2 25,6 40,9
Variation à données comparables (en %)(1) +5%   -32%  
Marge opérationnelle courante (en % du CA) 15,3% 15,0% 10,9% 14,6%
Résultat net 6,6 8,0 17,6 29,3
Variation à données réelles (en %) -18%   -40%  
Cash-flow libre(2) 15,2 18,1 25,2 36,2
Capitaux propres(3)     192,2 183,0
Trésorerie nette(2)(3)     134,6 120,6
  1. Données comparables : chiffres 2020 traduits aux cours de change 2019
  2. La définition des indicateurs de performance figure dans le rapport financier au 31 décembre 2020
  3. Au 31 décembre

Paris, le 10 février 2021. Le Conseil d’administration de Lectra, réuni ce jour sous la présidence de Daniel Harari, a examiné les comptes consolidés de l’exercice 2020. Les procédures d’audit ont été effectuées par les Commissaires aux comptes et le rapport de certification sera émis à l’issue du Conseil d’administration du 24 février 2021.

(Sauf indication contraire, les variations sont à données comparables. L’impact de l’acquisition de Retviews sur les comptes annuels n’étant pas significatif, les variations à données comparables neutralisent uniquement l’effet de la variation des parités de change).

Quatrième trimestre 2020

L’activité et les résultats du Groupe du quatrième trimestre confirment les premiers signes d’amélioration enregistrés au troisième trimestre.

Ainsi, après un recul de 42 % au deuxième trimestre puis de 21 % au troisième trimestre, les commandes de licences perpétuelles de logiciel, d’équipements et de leurs logiciels et de services non récurrents (27,7 millions d’euros) progressent de 1 % par rapport au quatrième trimestre 2019.

La valeur annuelle des commandes de nouveaux abonnements logiciels (1,1 million d’euros) augmente de 53 %, confirmant une nouvelle fois le succès des offres pour l’Industrie 4.0 vendues en mode SaaS.

Le chiffre d’affaires (65,6 millions d’euros) recule de 8 % (- 12 % à données réelles). Il avait baissé de 28 % au deuxième trimestre, puis de 15 % au troisième trimestre.

Le résultat opérationnel courant (10,0 millions d’euros) progresse de 5 % (il diminue de 10 % à données réelles), et la marge opérationnelle courante (15,3 %) est en hausse de 2,2 points (+ 0,3 point à données réelles) par rapport au quatrième trimestre 2019.

Le résultat net (6,6 millions d’euros) baisse de 18 % à données réelles.

Année 2020

L’épidémie de COVID-19 et ses conséquences ont fortement marqué l’année 2020.

Dès le début de la crise, le Groupe a pris les mesures d’hygiène et de distanciation physique nécessaires pour préserver la santé de ses employés, de ses clients, de ses fournisseurs et de ses autres parties prenantes. Ces mesures sont toujours en vigueur.

Parallèlement, le Groupe a maintenu ses activités dans leur intégralité et sans interruption au cours de l’année, dans le monde entier.

Les mesures de confinement mises en place dans de très nombreux pays, à différentes périodes de l’année, ont entraîné une forte baisse d’activité chez les clients du Groupe.

Si l’activité s’est améliorée au cours des derniers mois de l’année, elle n’a pas retrouvé son niveau d’avant-crise chez de nombreux clients. En conséquence, ceux-ci ont été conduits à réduire leurs investissements ou leurs dépenses d’exploitation. Les trois marchés stratégiques de Lectra (la mode, l’automobile et l’ameublement) ont été fortement affectés, avec toutefois un rebond à partir du troisième trimestre sur le marché de l’ameublement.

Impact négatif de l’évolution des devises

Avec une parité moyenne de 1,14 $ / 1 € en 2020, le dollar s’est déprécié de 2 % par rapport à 2019. Cette dépréciation du dollar s’est accentuée en fin d’année, et le cours de change € / $ s’est établi à 1,23 le 31 décembre 2020. Le yuan, s’est également déprécié de 2 % par rapport à l’euro.

L’évolution des devises a eu pour effet mécanique de diminuer de 4,4 millions d’euros (- 2 %) le chiffre d’affaires et de 2,3 millions d’euros (- 8 %) le résultat opérationnel courant dans les chiffres exprimés à données réelles, par rapport à ceux établis à données comparables.

Des commandes globalement en baisse – forte progression des ventes de logiciels sous forme d’abonnement

Les commandes de licences perpétuelles de logiciel, d’équipements et de leurs logiciels et de services non récurrents (82,6 millions d’euros) diminuent de 22 %.

Par ailleurs, la valeur annuelle des commandes de nouveaux abonnements logiciels s’élève à 2,9 millions d’euros, en croissance de 55 % par rapport à 2019. Cette forte progression, alors que les commandes de licences perpétuelles de logiciels reculent en raison des conséquences de la crise de la COVID-19, confirme la bonne adoption des offres pour l’Industrie 4.0 lancées en 2018-2019 et conforte le Groupe sur leur potentiel de croissance. En hausse dans toutes les régions, ces commandes concernent principalement le marché de la mode.

Bonne résistance des résultats et du cash-flow libre malgré les conséquences de la crise sanitaire

Le chiffre d’affaires (236,2 millions d’euros) recule de 14 % (- 16 % à données réelles) par rapport à 2019.

Si le chiffre d’affaires des licences perpétuelles de logiciel, des équipements et de leurs logiciels, et des services non récurrents (77,7 millions d’euros) baisse de 28 %, et celui des consommables et pièces (59,2 millions d’euros), qui a subi la très forte baisse d’activité des clients du Groupe, diminue de 15 %, le chiffre d’affaires des contrats récurrents atteint 99,3 millions d’euros, en progression de 3 %. Cette composante du chiffre d’affaires, un des piliers du modèle économique du Groupe, représente un facteur de protection ayant permis d’atténuer les conséquences de la crise de la COVID-19 sur ses résultats.

Le résultat opérationnel s’élève à 24,9 millions d’euros, après une charge à caractère non récurrent de 0,8 million d’euros au titre des honoraires et autres coûts relatifs au projet d’acquisition de la société Gerber Technology constatés en 2020.

Le résultat net (17,6 millions d’euros) diminue de 40 % à données réelles.

Le cash-flow libre s’élève à 25,2 millions d’euros (36,2 millions d’euros en 2019). Il est supérieur de 7,6 millions d’euros au résultat net et son recul par rapport à 2019 est inférieur à la baisse du résultat net, ce qui confirme la force et la résistance du modèle économique du Groupe, y compris dans un environnement difficile.

Un bilan particulièrement solide – une trésorerie nette positive de près de 135 millions d’euros

Au 31 décembre 2020, les capitaux propres s’élèvent à 192,2 millions d’euros et la trésorerie disponible et la trésorerie nette atteignent 134,6 millions d’euros après paiement le 8 mai du dividende de 12,8 millions d’euros (0,40 € par action) au titre de l’exercice 2019.

Feuille de route stratégique 2020-2022 : premier rapport d’étape

Initiée en 2017, la stratégie Lectra 4.0 a pour objectif de positionner Lectra comme acteur incontournable de l’Industrie 4.0 sur ses marchés d’ici 2030. Sa mise en œuvre s’est effectuée jusqu’à présent à travers deux feuilles de route stratégiques.

La première, couvrant la période 2017 à 2019, a permis de poser les fondamentaux essentiels au futur du Groupe, notamment par l’intégration réussie dans ses nouvelles offres des nouvelles technologies clés pour l’Industrie 4.0 (cloud, Internet des objets, big data et intelligence artificielle), le renforcement du Comité exécutif, la réorganisation des filiales en quatre grandes régions et les lancements des premières offres logicielles en mode SaaS.

La seconde, se déroulant sur la période 2020-2022 et publiée dans le rapport financier du 11 février 2020, a pour objectif de permettre à Lectra de saisir tout le potentiel de ses nouvelles offres pour l’Industrie 4.0, tout en assurant une croissance durable et rentable de son activité.

Malgré les conséquences de la crise économique provoquée par la COVID-19, la plupart des objectifs de cette feuille de route stratégique 2020-2022 demeurent d’actualité, en particulier l’accélération vers l’Industrie 4.0. En février 2020, le Groupe s’était fixé quatre priorités stratégiques pour la période 2020-2022 :

  • Accélérer la croissance organique ;
  • Renforcer les relations avec les clients ;
  • Étendre les offres pour l’Industrie 4.0 ;
  • Développer de nouveaux axes de croissance.

Ces quatre priorités stratégiques ont guidé les actions du Groupe en 2020.

Suite à l’annonce du projet d’acquisition par Lectra de Gerber Technology, Lectra ajoute une cinquième priorité stratégique à sa feuille de route 2020-2022 : « exploiter toutes les synergies résultant de l’acquisition de Gerber Technology ».

Les nouveaux objectifs financiers que le Groupe s’est fixé figurent dans le chapitre « Perspectives » du présent communiqué.

Annonce du projet d’acquisition de la société Gerber Technology

Lectra a annoncé le 8 février 2021 avoir conclu un protocole d’accord en vue d’acquérir la totalité du capital et des droits de vote de la société américaine Gerber Technology (cf. communiqué du même jour).

Dividende à 0,24 € par action

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale du 30 avril 2021 le versement d’un dividende de 0,24 € par action au titre de l’exercice 2020.

Perspectives

Dans son rapport financier 2019, publié le 11 février 2020, Lectra avait développé sa vision de long terme et sa nouvelle feuille de route pour la période 2020-2022.

Le Groupe évoquait déjà les incertitudes liées à l’épidémie de COVID-19, qui s’est ensuite transformée en pandémie, provoquant un ralentissement majeur et rapide de l’activité économique mondiale.

Au travers de ses décisions, le Groupe a démontré son engagement dans la prise en compte de ses responsabilités sociales, sociétales et environnementales, ainsi que son attachement aux valeurs qui les sous-tendent.

Objectifs financiers 2022

Afin de permettre une meilleure mesure des résultats du nouvel ensemble après l’acquisition de Gerber Technology, Lectra a décidé d’utiliser l’EBITDA courant (hors éléments à caractère non récurrent) pour la mesure de sa performance opérationnelle.

En 2020, Lectra et Gerber Technology ont réalisé un chiffre d’affaires et un EBITDA courant (1)  agrégés de respectivement 401 millions d’euros et 50,3 millions d’euros, dont 236 millions d’euros de chiffre d’affaires et 37,5 millions d’EBITDA courant pour Lectra.

Ces résultats ont été affectés par les conséquences de la crise de la COVID-19 : le chiffre d’affaires agrégé de Lectra et Gerber Technology en 2019 s’était élevé à 482 millions d’euros.

Lectra s’est fixé comme objectif de retrouver en 2022 le chiffre d’affaires agrégé réalisé par les deux groupes en 2019. Il estime parallèlement que cette acquisition permettra de dégager en 2022 des synergies dont l’impact sur l’EBITDA courant devrait représenter entre 12 et 18 millions d’euros. En ajoutant l’impact de ces synergies aux performances opérationnelles attendues des deux groupes, la marge d’EBITDA courante serait alors comprise entre 17 % et 20 %.

Perspectives 2021

Grâce à son modèle économique, qui a plus que jamais démontré toute sa force en 2020, Lectra a abordé 2021 avec des fondamentaux opérationnels particulièrement solides et une structure financière à nouveau renforcée.

Toutefois, l’incertitude liée à l’évolution de la pandémie ainsi qu’à ses conséquences sur l’environnement macroéconomique, et la situation financière dégradée des entreprises clientes du Groupe, pourraient peser sur leurs décisions d’investissement et retarder ou limiter le rebond des commandes de nouveaux systèmes.

Les objectifs ci-dessous ont été établis avant la prise en compte de l’acquisition de Gerber Technology, et seront ajustés lors de la finalisation de l’opération qui devrait intervenir dans le courant du deuxième trimestre 2021.

Impact des parités monétaires

Lectra a établi ses scénarios 2021 sur la base des cours de change au 31 décembre 2020, notamment 1,23 $ / 1 € (1,14 $ / 1 € en moyenne en 2020).

Cette appréciation de l’euro par rapport au dollar et à de nombreuses autres devises en 2020, si elle se maintenait, aurait un impact mécanique négatif sur ses résultats. Ainsi, la conversion des résultats 2020 aux cours de change retenus pour 2021 se traduit par une diminution du chiffre d’affaires et du résultat opérationnel courant de 6,9 millions d’euros et 4,4 millions d’euros respectivement, à 229,3 et 21,3 millions d’euros. La marge opérationnelle courant perd 1,6 point, à 9,3 %.

Objectifs financiers

Compte tenu des éléments ci-dessus, Lectra s’est fixé pour objectif de réaliser en 2021 un chiffre d’affaires compris entre 250 et 268 millions d’euros (+ 9 % à + 17 % à données comparables), et un résultat opérationnel courant compris entre 27,0 et 34,0 millions d’euros (+ 27 % à + 60 % à données comparables).

L’atteinte de ces objectifs reste toutefois soumise aux incertitudes liées à l’évolution de la pandémie, qui demeurent importantes. Par ailleurs, sur la base du carnet de commandes au 31 décembre 2020, le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel courant du premier trimestre 2021 devraient être en nette progression par rapport à ceux du premier trimestre 2020.

Confiance dans les perspectives de croissance à moyen terme

Conforté par la solidité de son modèle économique, l’adéquation de sa feuille de route aux exigences de l’Industrie 4.0, et les opportunités qui seront apportées par l’acquisition de Gerber Technology, le Groupe est confiant en ses perspectives à moyen terme.

Le rapport du Conseil d’administration et les états financiers du quatrième trimestre et de l’exercice 2020 sont disponibles sur lectra.com. Les résultats financiers du premier trimestre 2021 seront publiés le 29 avril 2021. L’Assemblée générale annuelle se réunira le 30 avril 2021.

Pour les entreprises qui insufflent la vie à nos dressings, intérieurs de voitures, meubles et plus, Lectra façonne des technologies premium qui facilitent la transformation digitale de leur industrie. Son offre donne aux marques, aux fabricants et aux distributeurs, les moyens de leurs ambitions, du design à la production, mais aussi la reconnaissance et la sérénité qu’ils méritent. Fondée en 1973, Lectra dispose de 34 filiales à l’international et sert ses clients dans plus de 100 pays. Forte de plus de 1 700 collaborateurs, Lectra a réalisé un chiffre d’affaires de 236 millions d’euros en 2020 et est cotée sur Euronext-Paris (LSS).

Pour plus d’informations sur Lectra : lectra.com

 Lectra – World Headquarters et siège social : 16–18, rue Chalgrin • 75016 Paris • France
 Tél. +33 (0)1 53 64 42 00 – Fax +33 (0)1 53 64 43 00 – lectra.com
 Société anonyme au capital de 32 511 651€ • RCS Paris B 300 702 305


(1) Les comptes 2020 de Gerber Technology sont non audités et établis en US GAAP. L’EBITDA courant a été ajusté pour neutraliser les charges à caractère non récurrent.

LECTRA : 2020 : Bonne résistance des résultats et du cash-flow libre, malgré les conséquences de la crise sanitaire - Championnat d'Europe 2020