Les Bleus, vraiment favoris ? – Foot 2020

11

Après une (si) longue attente, crise sanitaire oblige, les joueurs européens retrouvent cette semaine leurs sélections respectives, afin de préparer le retour de la Ligue des Nations. Une deuxième édition de cette compétition dont les Bleus sont les grands favoris, à en croire les différents bookmakers du continent. Si les hommes de Didier Deschamps font l’unanimité chez les parieurs, peuvent-ils donner raison à ces pronostics ? Sur le papier, l’équipe de France a en tout cas de solides arguments.

Finalistes malheureux de l’Euro 2016, où ils ont été battus par le Portugal au Stade de France (0-1), les Bleus ont décroché deux ans plus tard en Russie la deuxième Coupe du monde de leur histoire, en dominant la Croatie en finale (4-2). Et s’ils n’ont pas réussi à atteindre le dernier carré de la première Ligue des Nations, la faute à une défaite aux Pays-Bas en novembre 2018 (0-2), ils ont décroché sans trembler leur qualification pour l’Euro 2020, où, là encore, ils auraient fait figure de favoris. Ils devraient d’ailleurs de nouveau l’être l’été prochain, la compétition ayant été reportée en raison de la pandémie de Covid-19. La phase finale de la Ligue des Nations se déroulera elle à l’automne 2021, soit quelques mois après ce championnat d’Europe.
 

La Belgique attend un titre depuis 1920

Dans le groupe tricolore qui va se déplacer en Suède samedi, avant de retrouver les Croates trois jours plus tard à Saint-Denis, douze champions du monde ont été retenus (Lloris, Mandanda, Varane, Kimpembé, Hernandez, Kanté, Sissoko, Nzonzi, Griezmann, Mbappé, Giroud et Fekir). Car si Deschamps aime la continuité, il n’hésite pas non plus à rappeler des joueurs plus vus en sélection depuis plusieurs années (Martial, Rabiot), et incorpore aussi parfois de nouvelles têtes. Dayot Upamecano et Eduardo Camavinga pourraient ainsi connaître leur première sélection à l’occasion de cette trêve internationale, même si le prodige rennais (17 ans) a surtout profité de l’absence de Paul Pogba, testé positif au Covid-19, pour être appelé dès maintenant.

Mais avant de penser à une victoire finale dans cette compétition, il faudra donc d’abord se défaire des Suédois et des Croates mais aussi des Portugais, la quatrième équipe de ce groupe 3 de la Ligue A. Cristiano Ronaldo et ses partenaires, qui avaient remporté la première édition en battant les Pays-Bas en juin 2019 (1-0), ne font eux pas partie des favoris annoncés. Au contraire de la Belgique, en quête d’un premier titre international depuis… les JO 1920. Des Diables Rouges qui évolueront dans le groupe 2 aux côtés d’un autre favori, l’Angleterre.

Premiers qualifiés pour l’Euro 2020, les Three Lions, emmenés par leur meilleur buteur Harry Kane (12 réalisations), ont terminé avec la deuxième meilleure attaque des éliminatoires derrière les Belges (37 buts inscrits contre 40). Ils espèrent eux remporter un trophée pour la première fois depuis la Coupe du monde 1966. Autres candidats à la victoire finale, Allemands et Espagnols (groupe 4), attendus au tournant, s’affronteront dès jeudi, alors que les Néerlandais, finalistes l’an dernier, et les Italiens se retrouvent eux dans le groupe 1. De beaux duels en perspective, alors que seul le premier du groupe sera qualifié pour les demi-finales de cette Ligue A.

Rabiot, un retour inattendu :