les dessous du retour de Ferreira-Carrasco à l’Atlético de Madrid – Euro 2020

59
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

Yannick Ferreira-Carrasco est passé par toutes les émotions cet hiver. Pratiquement deux ans après son arrivée en Chine (c’était le 26 février 2018, ndlr), l’international belge était décidé à s’en aller. Ce n’était d’ailleurs pas la première fois que l’ancien joueur de l’AS Monaco souhaitait quitter le Dalian Yifang. Malgré un salaire confortable, le Diable Rouge était déjà prêt à quitter la Chine lors du mercato d’hiver 2019. L’Inter Milan et Arsenal s’étaient d’ailleurs penchés sur son cas, comme nous vous l’avions révélé sur notre site. Mais cela n’avait pas abouti. Son club se montrait particulièrement gourmand et exigeant.

Cet hiver 2020, le footballeur âgé de 26 ans souhaitait de nouveau plier bagages et revenir en Europe. Mais ça ne de bousculait pas vraiment au portillon pour lui. Seul Crystal Palace était disposé à lui offrir une occasion de se relancer. Les Eagles ont travaillé sur ce dossier durant plusieurs semaines. Le joueur, lui, était séduit à l’idée de relever ce challenge. Mais c’était loin d’être gagné. En effet, comme indiqué sur notre site mercredi soir, le Dalian Yifang se montrait ferme et bloquait le départ de son joueur. Dans son entourage, on estimait d’ailleurs que les chances de voir quitter la Chine cet hiver étaient très faibles. Mais ça, c’était avant un incroyable retournement de situation de dernière minute hier.

Face aux difficultés liées au dossier Edinson Cavani (PSG), les Colchoneros ont décidé d’activer la piste menant à Ferreira-Carrasco. Son nom avait déjà circulé là-bas cet hiver sans que cela n’aille plus loin nous a-t-on fait savoir au sein du club espagnol. Mais les Madrilènes ont décidé de se lancer à l’assaut du Belge, après un énième échec avec Cavani. Décidé à revenir sur le Vieux Continent, le joueur a répondu oui très rapidement. Il était à Madrid hier pour passer les examens médicaux. Selon nos informations, il a signé ce matin et arrive sous la forme d’un prêt, avec une option d’achat. Celle-ci est fixée à 12,5 millions d’euros, nous a-t-on fait savoir. De son côte, l’Atlético payera la moité de son imposant salaire. Ce dossier a été notamment géré par l’agent italien Federico Pastorello. De retour à Madrid, Yannick Ferreira-Carrasco a eu gain de cause, lui qui a l’Euro 2020 dans un coin de la tête.