Les indices de Deschamps sur sa liste pour l’Euro 2020 – Euro 2020

40

Le sélectionneur des Bleus a lâché quelques informations sur les joueurs qui défendront les couleurs de la France cet été. Des propos relativement libres à l’interprétation…

Que l’on a hâte ! En juin prochain, si la Covid-21 ou les extraterrestres ne débarquent pas, l’Euro 2020 pourra enfin se lancer.

La France a un statut de finaliste à défendre (ou dépasser, plutôt). Didier Deschamps doit évidemment désigner 23 joueurs pour mener à bien cette mission. Et s’il reste encore quelques mois avant d’arrêter ses choix, des pistes de réflexion s’activent. Il a lâché quelques éléments pour beIN Sport ce vendredi.

Premier élément : le schéma. Aucune révolution n’est en vue. Les hommes qui sortent de ce fonctionnement sont donc exclus, même s’ils sont très peu nombreux.

“Il y a un schéma préférentiel en 4-4-2 ou 4-2-3-1. J’ai toujours pensé et toujours convaincu que c’est le système le plus rationnel, qui permet d’utiliser au mieux la profondeur et la largeur, de savoir bien défendre et surtout de pouvoir bien attaquer.”

– Didier Deschamps

Deuxième élément : les milieux de terrain. Une densité exceptionnelle existe aujourd’hui. Certains connaissent des saisons étranges : N’Golo Kanté, entre blessure et renaissance sous Thomas Tuchel ; Tanguy Ndombélé, meilleur ennemi de José Mourinho mais très performant par instant. Bref, un beau casse-tête, que DD n’évoque pas ainsi :

“Je n’ai pas de cas difficile à gérer, j’ai une très forte concurrence. (…) J’aurai le choix, il y a des joueurs qui reviennent aussi comme Ndombele et Lemar, mais je peux en citer d’autres. Mais dans mon analyse, je tiens compte de ce qu’il s’est passé avant. (…) Si à un moment je pense qu’un jeune a moins d’expérience, mais qu’il peut amener un plus à cette équipe, je le prendrai aussi.”

Troisième élément : les cadres. Chez beIN Sport, les noms d’Antoine Griezmann et Paul Pogba ont été prononcés. En proie à des difficultés dans leurs clubs respectifs, ces éléments majeurs chez les Bleus ne seront pas remis en question pour l’Euro.

“Ils peuvent avoir des périodes de moins bien, mais ce sont des joueurs confirmés qui connaissent très bien l’Équipe de France.”

Quatrième élément : les suprises. BeIN a proposé Théo Hernandez et Jules Koundé à Deschamps. Très performant cette saison, les deux défenseurs pourraient jouer les Pascal Chimbonda et prendre une place dans le groupe France pour une compétition majeure, sans avoir connu de sélection auparavant. Le mystère reste entier pour l’instant…

“Je ne vais pas rentrer dans les cas particuliers. Je ne suis pas là pour faire des surprises, ce n’est pas mon rôle. Mais si à un moment je pense que… L’important c’est de les comparer par rapport à la concurrence. (…) Il ne faut pas oublier les autres joueurs.”

– Didier Deschamps

Le cinquième élément, c’est Bruce Willis, donc rien à voir. Sauf s’il est capable d’amener l’Equipe de France jusqu’à la victoire en juillet 2021, histoire de réaliser le doublé Coupe du Monde-Euro, comme en 98-2000.

On l’espère tous, même si cela veut dire que tout le mois d’août, on va enchaîner les documentaires avec témoignages des anciens qui nous rappellent à quel point ils étaient forts, et que c’était fou ce qu’ils ont faits, qu’ils étaient les premiers, que les deux générations n’ont rien à voir, et se ressemblent en même temps… Bref, tant pis, la victoire ou rien Didier et les 23 avec toi !