Les sites de l’Euro 2020 pourraient abandonner mais l’UEFA tient à conserver son plan d’origine – Euro 2020 – Foot 2020

174
Les sites de l'Euro 2020 pourraient abandonner mais l'UEFA tient à conserver son plan d'origine
 - Euro 2020

UEFA visent toujours 12 salles Euro 2020, même si les foules sont à peine 25 pour cent, bien qu’il y ait une acceptation que certains lieux peuvent abandonner.

Les discussions sur la planification du tournoi se sont intensifiées au cours des deux dernières semaines, le mardi 13 heures représentant la date limite pour le remboursement des billets.

L’instance dirigeante européenne est consciente du besoin de clarté tant pour les supporters que pour les fédérations, d’autant plus que la logistique doit commencer à être organisée.

Le point de vue après les discussions jusqu’à présent, cependant, est qu’ils iront de l’avant avec le plan initial.

Certains ont décrit l’UEFA comme «insistant» pour que cela puisse fonctionner.

Pour sa part, l’UEFA a été rigoureuse pour rester en contact avec les 12 villes hôtes actuelles, qui ont toutes exprimé leur engagement continu en faveur du tournoi remanié, même si cela signifie une réduction de 25% de la capacité.

Les plans d’urgence de la fédération prévoient actuellement quatre options principales: des stades complets, 75% de capacité, 50% ou 25%.

Il existe une certaine flexibilité, car il est entendu que certains hôtes devront peut-être abandonner ultérieurement pour des raisons indépendantes de leur volonté, au milieu de la crise actuelle de Covid-19.

Certains impliqués ont remis en question la prudence de cela et se sont demandé pourquoi l’UEFA ne s’engageait pas simplement dans un format moins otage des circonstances – sans parler de la sagesse des fans et des équipes voyageant à travers le continent.

Pour ces raisons, des idées comme un tournoi dans un seul pays ou un petit groupe d’entre eux avaient déjà été présentées.

Une option potentielle qui avait gagné du terrain était soit l’Angleterre seule, soit l’hébergement en Angleterre, en Écosse et en Irlande.

De telles propositions ne sont actuellement pas considérées comme probables.

Après avoir évalué toutes les informations disponibles, l’UEFA est convaincue que le tournoi peut être organisé en fonction des différentes étapes des plans.

Cela est principalement dû au fait que la situation en juin sera très différente de celle de janvier en raison du déploiement en cours des programmes de vaccination.