Les valeurs à suivre demain à la Bourse de Paris Mercredi 17 février 2021 – Championnat d’Europe de Football 2020

15

(AOF) – ADP

L’exploitant d’aéroport publiera (après Bourse) ses résultats annuels.

Le trafic total du Groupe ADP a chuté de 67,1% en janvier 2021 sur un an, avec 8,5 millions de passagers accueillis dans l’ensemble du réseau d’aéroports gérés. Hors l’effet périmètre favorable de l’intégration des aéroports de GMR Airports, qui ne figuraient pas dans le groupe en janvier 2020, la baisse du trafic groupe serait de -74,5%. En janvier 2021, pour Paris Aéroport seul, le trafic recule de 73,5%, avec 2,1 millions de passagers accueillis. Dans le détail, Paris Charles de Gaulle a accueilli 1,2 million de passagers (-78,3%) et Paris Orly 0,9 million de passagers (- 62,1%).

AIR LIQUIDE

Air Liquide annonce la vente de ses activités en Grèce à SOL Group, transaction incluant les sociétés Air Liquide Hellas (ALH) et Vitalaire Hellas. ” Ce désinvestissement illustre la stratégie d’Air Liquide de revue régulière de son portefeuille d’activités afin d’accroître sa présence dans des régions clés, pour renforcer sa densité géographique, et dès lors sa performance “, a expliqué le spécialiste des gaz industriels.

BIC

Le fabriquant d’articles de papeterie de briquets et de rasoirs publiera ses résultats annuels.

CAPGEMINI

L’entreprise de services du numérique publiera (après Bourse) ses résultats annuels.

CNP ASSURANCES

L’assureur publiera (avant Bourse) ses résultats annuels.

IGE+XAO

En dépit d’une légère baisse de son activité, IGE+XAO a amélioré sa rentabilité en 2020. Le résultat net, part du groupe, a progressé de 15,7% à 7,98 millions d’euros. Le résultat opérationnel a pour sa part progressé de 8,7% à 10,62 millions d’euros, faisant ressortir une marge de 32,5% contre 28,8% en 2019. Il a été ” favorisé notamment par une baisse significative des frais de déplacements et par l’annulation des salons professionnels “.

KERING

Le groupe de luxe publiera (avant Bourse) ses résultats annuels.

KLEPIERRE

La foncière spécialisée dans les centres commerciaux publiera ses résultats annuels.

M6

En 2020, le Groupe M6 a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1,27 milliard d’euros, en baisse de 12,5%. Cette variation reflète en premier lieu le recul des recettes publicitaires (-11,5%), affectées très sévèrement au printemps par l’arrêt quasi-intégral de l’économie française en raison du confinement de la population. Celles-ci s’inscrivent toutefois en croissance de 1,6% au dernier trimestre, tirée par le média Télévision (+3,2% à 927,9 millions d’euros). La crise a aussi eu un impact sur les revenus non-publicitaires (droits audiovisuels, etc.), en repli de 15,8%.

MICROWAVE VISION

Microware a enregistré un chiffre d’affaires au quatrième trimestre 2020 de 28,7 millions d’euros, en hausse de 2,9%. L’évolution de la parité euro-dollar a pénalisé le niveau de croissance sur ce trimestre. A taux de changes constants, la progression est ressortie à 7,3%, toujours tirée par une activité soutenue aux Etats-Unis. Le Groupe a enregistré en 2020 un niveau de prises de commandes de 109,1 millions. Celui-ci est inférieur au niveau atteint en 2019 (124,1 millions), en raison de l’attentisme plus prononcé des donneurs d’ordre, en particulier sur la deuxième partie de l’exercice.

NEXANS

Le spécialiste des câbles publiera ses résultats annuels et tiendra une journée Investisseurs.

OL GROUPE

OL Groupe, la holding cotée en bourse chapeautant l’Olympique Lyonnais, a dévoilé mardi soir les résultats du premier semestre de son exercice 2020-2021 (juillet à décembre). Ainsi, le groupe a accusé une perte nette (part du groupe) de 50,6 millions d’euros sur la période, à comparer avec un bénéfice net de 14,9 millions d’euros lors de la même période de l’exercice précédent. De son côté, l’excédent brut d’exploitation (EBE) ressort à -9,3 millions d’euros, contre 61,8 millions d’euros un an plus tôt.

VALLOUREC

Le spécialiste des tubes en acier sans soudure publiera ses résultats annuels.

VINCI

Vinci a fait état d’une chute de 17% du trafic des réseaux interurbains gérés par Vinci Autoroutes en janvier 2021 par rapport à l’an dernier à la même époque. Pour les véhicules légers, le repli est de 19,3%, alors que pour les poids lourds, il est de 5,4%. Vinci Airports a lui vu son trafic de passagers chuter de 79,5%, notamment au Royaume-Uni et au Cambodge (-96,4% et -97,4% respectivement), alors qu’en France la baisse a été de 78,1%. Le brésil s’en sort mieux avec un repli de 23,7%.