L’Euro 2020 plongé dans l’incertitude 100 jours avant le coup d’envoi – Foot 2020

28

Londres (AFP)

Ce mercredi marque 100 jours avant le début prévu de l’Euro 2020, mais il reste beaucoup d’incertitude sur exactement comment et où une compétition qui a été reportée l’année dernière en raison de la pandémie de coronavirus aura lieu.

Le match d’ouverture entre la Turquie et l’Italie doit se jouer à Rome le 11 juin, tandis que sept matches se dérouleront à Wembley à Londres, y compris les demi-finales et la finale.

La décision de l’instance dirigeante du football européen, l’UEFA, d’organiser la compétition pour la première fois sur tout le continent, dans 12 villes différentes, était un défi logistique avant même que les voyages internationaux ne soient limités par la propagation du Covid-19.

Le football de niveau élite a réussi à continuer grâce à des protocoles de test rigoureux, mais a été joué dans des stades vides et sans âme, les supporters étant toujours exclus dans la plupart des pays en raison des matches hôtes.

Soulignant les défis logistiques, un certain nombre de matchs de l’UEFA Champions League et de la Ligue Europa ces dernières semaines ont été déplacés vers des sites neutres en raison de restrictions de voyage visant à empêcher la propagation de nouvelles souches du virus.

L’UEFA a jusqu’à présent respecté son plan initial pour Londres et Glasgow, ainsi que Dublin, Amsterdam, Copenhague, Saint-Pétersbourg, Bilbao, Munich, Budapest, Bakou, Rome et Bucarest pour accueillir des matches.

Cependant, l’instance dirigeante du football européen a donné à toutes les villes hôtes jusqu’à début avril pour dire si elles seront en mesure d’accueillir les spectateurs à l’intérieur des stades et à quel pourcentage de capacité.

« Les supporters sont une grande partie de ce qui rend le football spécial », a déclaré le président de l’UEFA Aleksander Ceferin dans son dernier discours public sur la question en janvier.

« Nous devons nous accorder le maximum d’espace pour permettre leur retour dans les stades. »

– L’Angleterre pourrait-elle organiser tout le tournoi? –

La logistique des voyages, ainsi que les conséquences économiques de l’organisation d’un tournoi international à huis clos, ont contraint l’UEFA à envisager des plans d’urgence.

Cela a conduit à des rumeurs selon lesquelles l’ensemble de l’événement pourrait être déplacé dans un pays si cela signifiait vendre plus de billets.

Le programme de vaccination du Royaume-Uni dépassant celui des autres pays hôtes et avec plusieurs grands stades de Premier League disponibles pour accueillir potentiellement des milliers de fans, des rapports ont révélé que l’Angleterre pourrait intervenir pour organiser l’ensemble du tournoi.

Un porte-parole du Premier ministre britannique Boris Johnson a rejeté ces informations la semaine dernière comme de « simples spéculations ».

« La manière dont le tournoi sera organisé est une question pour l’UEFA », a-t-il déclaré aux journalistes. « Ils restent attachés au format actuel du tournoi.

« Nous nous concentrons sur les matches que nous devons organiser au Royaume-Uni, dont sept à Wembley et les matches se déroulant également à Hampden Park à Glasgow. »

En vertu de la feuille de route du gouvernement britannique pour la sortie du lock-out, des foules allant jusqu’à 10000 pourraient être autorisées à partir du 17 mai.

Un retour à la foule serait autorisé au plus tôt le 21 juin.

Les demi-finales et la finale auront lieu les 6, 7 et 11 juillet, mais le premier match prévu à Londres aura lieu le 13 juin.

Si tout se passe comme prévu, des foules pleines pourraient revenir pour le dernier match de groupe et les 16 derniers matchs à Wembley.

Le gouvernement écossais a été plus prudent, ce qui signifie que la situation à Glasgow est moins claire.

Néanmoins, après près d’un an de football à huis clos, l’UEFA se méfiera du fait que l’intérêt de certains supporters pourrait diminuer.

Les conditions pour les supporters souhaitant voyager pour suivre leurs équipes peuvent ne pas être particulièrement confortables non plus.

Ronan Evain, directeur exécutif de Football Supporters Europe, une association de supporters indépendante, a déclaré à l’AFP que « le scénario le plus probable serait que les stades puissent être remplis de 25 à 30 pour cent » et a déclaré que beaucoup de ceux qui avaient acheté des billets prévoyaient maintenant. pour annuler leurs réservations.

« Il est possible que certains pays ne permettent pas aux détenteurs de billets d’entrer s’ils ne sont pas résidents, ou qu’ils ne seront autorisés à entrer que via un couloir de vols spéciaux et de transport en bus de l’aéroport au stade », a-t-il déclaré.

« Ce n’est pas nécessairement une perspective attrayante pour tout le monde. »

Néanmoins, la perspective que les foules soient autorisées, au moins dans certains pays, et que les verrouillages à travers l’Europe s’atténuent au cours des mois d’été, laisse espérer que l’enthousiasme pour le tournoi augmentera à nouveau.

C’est ce sur quoi l’UEFA compte, mais des décisions difficiles nous attendent quant à savoir qui sera l’hôte.