L’Europe attend l’inflation US | Claque pour Bpost | Agfa-Gevaert dans la “Dynamic Top Pick List” de KBCS – Foot 2020

16

Les analystes commentent les résultats publiés par Agfa-Gevaert

avant l’ouverture des marchés.

> KBC Securities – Le prix cible est maintenu à 4,75 euros, la recommandation passe d’accumuler à acheter et la valeur intègre la “Dynamic Top pick List de KBCS, “alors qu’Agfa-Gevaert s’attend à un premier semestre modéré, en raison de l’impact continu du Covid-19 et de la pression inflationniste, suivi d’une reprise substantielle au deuxième semestre”, indique l’analyste Guy Sips.

A moyen terme, la plupart des activités d’Agfa se remettront complètement des perturbations causées par la Covid-19 et certaines bénéficieront même d’opportunités post-Covid, estime Guy Sips.

L’analyste salue le programme de rachat d’actions “qui permet aux actionnaires d’Agfa de bénéficier de la cession d’une partie de ses activités informatiques HealthCare, conclue en mai 2020”. En outre, ce programme montre la confiance d’Agfa dans sa transformation en cours, souligne Sips.

L’analyste de KBC Securities estime par ailleurs qu’Agfa a bien progressé avec la révision de son modèle opérationnel, conduisant à des améliorations significatives des coûts et une meilleure gestion du fonds de roulement.

> De leur côté, Degroof Petercam et ING maintiennent leur conseil “conserver” et leur objectif de prix de respectivement 3,95 et 4 euros. “Le profil de risque d’Agfa s’est certainement amélioré grâce à son bilan plus sain. Avec le produit de la vente partielle de Healthcare IT (qui a rapporté près de 1 milliard d’euros, ndlr), le déficit des retraites s’est considérablement réduit, ce qui entraînera des paiements plus limités dans l’année à venir. Mais le court terme peut encore être difficile “, déclare l’analyste Kris Kippers de Degroof Petercam.

> ING se dit un peu surprise par le programme de rachats d’actions. “Principalement à cause de la visibilité limitée sur les conditions du marché et notamment parce qu’au stade actuel on ne sait pas encore quand chaque division sera rentable”, expliquent les analystes Maxime Stranart et David Vagman.

Agfa-Gevaert gagne 8,11% à 4 euros dans un marché en hausse de 0,30%.