L’Europe reçoit une nouvelle impulsion pour contrer la crise – Championnat d’Europe de Football 2020

14
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

La Banque centrale européenne a déclenché une autre vague de relance d’un demi-billion d’euros (600 milliards de dollars) alors qu’une flambée hivernale d’infections COVID-19 provoque l’arrêt d’une grande partie de l’économie et anéantit les recettes des ventes d’avant Noël à l’approche de la fête la plus importante de la région.

Les 25 membres du conseil d’administration ont décidé jeudi d’augmenter de 500 milliards d’euros le montant de leur stimulus pour l’achat d’obligations, le faisant passer à 1,85 billion d’euros (2,2 trillions de dollars). Il prolongera la durée du programme jusqu’en mars 2022 au moins, au lieu de la date de fin la plus proche actuellement, à savoir mi-2021. Elle a également élargi son offre de prêts ultra bon marché aux banques.

Les achats d’obligations contribuent à maintenir un crédit abordable et disponible dans toute l’économie pour les consommateurs, les entreprises et les gouvernements. Cela est d’une importance capitale pour aider les entreprises à survivre jusqu’à ce que la pandémie se calme, et pour soutenir les gouvernements qui empruntent lourdement pour payer l’aide aux entreprises et aux travailleurs.

La présidente de la BCE, Christine Lagarde, a déclaré que l’activité des entreprises de services était “sévèrement freinée” par la récente augmentation des cas de COVID-19, et que les récentes données économiques “suggèrent un impact à court terme de la pandémie plus prononcé sur l’économie et une faiblesse de l’inflation plus prolongée que prévu”.

L’objectif de la banque est d’augmenter l’inflation, qui était de moins 0,3 % en novembre, pour atteindre son objectif d’un peu moins de 2 %, le niveau considéré comme le meilleur pour l’économie.

Selon Mme Lagarde, les décideurs politiques doivent continuer à soutenir les entreprises afin que les entreprises viables ne fassent pas faillite avant que les vaccins puissent contribuer à une reprise durable. Les vaccinations devraient commencer dans la plupart des pays européens au début de l’année prochaine, mais il faudra des mois pour inoculer un grand nombre de personnes et limiter la propagation potentielle du virus.

“L’une des raisons pour lesquelles nous agissons maintenant à cet égard est précisément d’éviter ce risque potentiel et de faire passer ces entreprises, ces sociétés, ces entrepreneurs, ces ménages de l’autre côté de la pandémie”, a-t-elle déclaré.

La banque centrale agit alors que les nouvelles infections atteignent des niveaux record en Allemagne, la plus grande économie de la zone euro, et que les gouvernements régionaux pèsent sur de nouvelles restrictions telles que la fermeture d’écoles ou de magasins transportant des biens non-essentiels.

En France, les bars et restaurants, les salles de sport, les théâtres, les musées et les cinémas restent fermés. Les marchés de Noël en plein air ont été fermés dans toute l’Europe, ce qui a réduit la circulation des piétons dans les centres-villes généralement très animés. De nombreux détaillants ne verront probablement qu’une fraction de leur activité de vacances, tandis que les restaurateurs confrontés à des fermetures forcées devront se contenter de ventes à emporter, voire rien du tout.

Mercredi, la chancelière allemande Angela Merkel a exhorté les citoyens à réduire leurs contacts sociaux et autres, déclarant que “nous sommes dans une phase décisive, peut-être la plus décisive, de la lutte contre la pandémie”.

La résurgence hivernale du virus après un pic au printemps signifie que l’économie de la zone euro va probablement se contracter au cours des trois derniers mois de l’année après un fort rebond au troisième trimestre, lorsque la production a bondi de 12,7%.