L’UEFA veut savoir si des partisans seront aux différents matchs – Championnat d’Europe 2020

29

L’UEFA a réitéré mercredi qu’elle souhaite présenter le Championnat européen de soccer dans 12 pays différents cet été, mais a donné jusqu’en avril aux villes hôtes pour déterminer si les spectateurs pourront assister aux matchs ou non.

L’événement était déjà un défi logistique avant que la pandémie de coronavirus ne vienne forcer les organisateurs à le repousser d’un an, puisqu’il impliquait la location d’une dizaine de stades dans différents pays pour la première fois de son histoire.

Ce plan a été compliqué par la deuxième vague de COVID-19, qui a provoqué le décret de divers types de confinement un peu partout en Europe et forcé les équipes à jouer devant des gradins vides.

Une rencontre opérationnelle tenue mercredi avec le président de l’UEFA Aleksander Ceferin et les représentants des 12 villes hôtes a dû se dérouler en visioconférence

« L’UEFA est entièrement dévouée à la présentation de l’Euro 2020 dans les 12 villes hôtes initiales, a dit Ceferin. Je crois sincèrement que les choses vont s’améliorer d’un point de vue sanitaire au fur et à mesure que nous approcherons de la date du coup d’envoi du tournoi, et il est important que nous donnions le plus de temps possible aux villes hôtes et aux gouvernements pour dresser le portrait le plus clair possible de la situation qui pourrait prévaloir en juin et juillet. »

L’organisation offrira plus de flexibilité aux villes hôtes pour la planification de l’événement, ce qui signifie notamment qu’elles auront jusqu’au début du mois d’avril pour soumettre leur plan portant sur la présence des spectateurs dans les gradins, a précisé l’UEFA.

Le stade Wembley sera le plus sollicité, puisqu’il sera le théâtre de sept affrontements, dont les demi-finales et la finale.

Dublin sera la destination européenne la plus à l’ouest, tandis que Bakou, en Azerbaïdjan, sera celle la plus à l’est. D’autres duels auront lieu à Munich, Rome, Saint-Pétersbourg, Copenhague, Bucarest, Amsterdam, Bilbao, Budapest et Glasgow.

« Les spectateurs sont essentiels aux matchs de soccer, autant à l’Euro que dans les autres compétitions, a évoqué Ceferin. Nous devons nous donner le plus de temps possible pour qu’ils aient accès aux stades. »