Maison Labiche se fait plus locale et responsable et renforce la personnalisation – Championnat d’Europe 2020

28


Lancée en 2011, la marque parisienne Maison Labiche a construit sa renommée sur un savoir-faire couture : la broderie amenée sur une pièce populaire, le tee-shirt. “Notre succès a contribué à démocratiser la broderie et nous continuons à pousser cette valeur ajoutée qui est au cœur de nos boutiques et corners”, explique Marie Welte, codirigeante de la griffe avec Jean-Baptiste Richard.

Maison Labiche se fait plus locale et responsable et renforce la personnalisation - Championnat d'Europe 2020
Tee-shirt rayé Maison Labiche labellisé GOTS – DR

De fait, disposant de quatre boutiques parisiennes (IIIe, XIe, XVIIe et VIe ouverte mi-octobre 2019) et de deux corners au sein du Printemps de l’Homme et du Bon Marché de l’Homme à Paris, Maison Labiche propose sur place (sauf Printemps de l’Homme) une expérience unique avec un atelier de personnalisation pour ses pièces homme, femme et enfant.

“Notre particularité est de maîtriser tout notre process, du choix du fil à sa couleur en passant par la typographie jusqu’au message à broder, souligne Marie Welte. Et dans les prochaines semaines, nous allons développer cette offre de personnalisation en proposant plusieurs nouveautés comme des positionnements inédits de broderies, des motifs exclusifs et désormais trois types de typographies différentes contre une au début. De quoi rendre l’expérience encore plus ludique et complète.”
 

Maison Labiche se fait plus locale et responsable et renforce la personnalisation - Championnat d'Europe 2020
Boutique Maison Labiche, quartier des Batignolles à Paris, et son atelier de personnalisation. – DR

Un développement qu’on retrouvera également sur l’e-shop qui a pris une place importante ces dernières semaines avec le confinement. “C’est un canal que nous allons pousser dans les années à venir en y multipliant les services proposés”, confie Jean-Baptiste Richard, l’autre dirigeant de Maison Labiche.

De fait mise à mal par la pandémie comme beaucoup de marques, celle-ci a su rebondir agilement. “Ce fût un choc, mais cela a été un moyen de réfléchir à des sujets de fond et de penser l’après, explique-t-il . Cependant, nos certitudes ne datent pas d’aujourd’hui et notre souhait est de produire toujours plus local et responsable”.

Ainsi, si les collections sont toujours fabriquées au Portugal et brodées à Troyes en France, depuis début 2000 le label GOTS (référence mondiale en termes d’évaluation des fibres biologiques, intégrant les aspects sociaux et écologiques, reposant sur une certification indépendante de toute la chaîne d’approvisionnement) est désormais apposé sur 50% des produits. “L’objectif est d’atteindre les 80% de produits labellisés d’ici 2021, poursuit le codirigeant. Maison Labiche compte aller encore plus loin dans cette démarche à laquelle les clients sont de plus en plus sensibles.”
 

Maison Labiche se fait plus locale et responsable et renforce la personnalisation - Championnat d'Europe 2020
Visuel Campagne Maison Labiche, été 2020. – DR

Des clients qui sont devenus presque une famille puisque la marque habille aussi bien la femme, l’homme, l’enfant que le bébé. Et pour la rentrée 2020/21, elle agrandit son vestiaire qui était essentiellement axé sur le haut du corps avec encore plus de pièces (robes, pantalons, jupes, vestes…). Et pour marquer le coup, Maison Labiche, qui n’a jamais pris la parole, lancera sa première campagne de communication visible dans ses boutiques et sur son e-shop.

Comprenant plusieurs visuels, celle-ci valorisera la famille toutes générations confondues et le dressing maison, et sera visible sur plusieurs mois à partir de cet été et jusqu’à la rentrée.  
 
De quoi booster l’image de la marque qui s’appuie aujourd’hui, outre ses quatre boutiques en propre et ses deux corners en grands magasins, sur un réseau de vente qui compte plus de 300 clients multimarques à travers le monde (dont 80 en France). Si Maison Labiche ne communique plus son chiffre d’affaires (le dernier en date approchait les 1,5 million d’euros en 2016), celui-ci ne cesse de progresser avec l’arrivée en 2017 de nouveaux actionnaires. “Notre chiffre d’affaires a enregistré environ 35% de croissance entre 2018 et 2019, confie Jean-Baptiste Richard. La France reste notre marché numéro un, suivie par l’Angleterre, l’Allemagne et les Etats-Unis.”
 
Enfin, les collaborations régulières contribuent également à faire connaître Maison Labiche. Après le PSG, Pokémon, Air France, Rivieras, le Musée Picasso cet été, place à la rentrée au Capitain Tsubasa (manga Olive et Tom). “Le lancement était prévu pour l’Euro 2020 qui a été reporté. Du coup nous avons décalé la collaboration”, conclut le responsable. 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com