Moins d’un euro pour les produits du bouclier qualit-prix : Consommation : pas de hausse “significative” des prix pendant la crise Covid-19 – Foot 2020

47

La prfecture de La Runion annonce, ce jeudi 2 juillet 2020, la stabilit des prix la consommation des 109 produits du bouclier qualit-prix (BQP). Leur prix est pass de 244,98 245,87 euros entre la fin 2019 et la priode d’avril juin 2020, soit un tarif infrieur de 2,5 % au prix de 253 euros ngoci du BQP 2019. Les prix des 52 produits essentiels mis en place pendant la crise sanitaire ont par ailleurs baiss de 5,8% entre fvrier et juin 2020. Nous publions le communiqu de la prfecture ci-dessous. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Aprs 3 mois de contrles renforcs du niveau des prix la consommation, le dispositif mis en place par le prfet de La Runion montre qu’il n’y a pas eu de hausse significative au cours de la crise COVID.

Pour les 109 produits du bouclier qualit-prix (BQP), les prix sont rests stables entre la fin 2019 et la priode d’avril juin 2020. Le cot des 109 produits est pass de 244,98 euros 245,87, soit un tarif infrieur de 2,5 % au prix ngoci du BQP 2019 (253 euros) qui a t reconduit en 2020.

Pour le panier des 52 produits essentiels mis en place pendant la crise pidmique, les prix ont baiss de 5,8 % entre fvrier et juin 2020.

Par familles de produits (tableau ci-aprs) :

– les produits frais ont augment de 0,87 %;

– les produits d’picerie de 0,57 %;

– les produits d’hygine ont baiss de 1,64 %;

– les fruits et lgumes frais ont baiss de 19 %.

Mme en cartant les fruits et lgumes frais dont les prix ont fortement baiss, le prix du panier est rest stable : + 0,18 % entre fvrier et juin 2020.

Les engagements des professionnels en matire de stabilit des prix ont donc t respects.
Concernant plus particulirement les fruits et lgumes, si la crise Covid-19 n’a pas perturb la production agricole runionnaise, le march des fruits et lgumes a en revanche t dstabilis par la fermeture des marchs forains, l’arrt des cantines scolaires et la fermeture des restaurants.

L’arrivage des produits imports a galement t dsorganis par les perturbations du transport maritime et arien qui ont entran des ruptures d’approvisionnement sur des produits tels que les oignons, l’ail ou encore les pomme de terre.
Durant les 15 premiers jours de confinement, des augmentations ont ainsi t observes : ail, piment, pommes de terre, thym, citrouilles, mais galement des baisses pour les concombres, haricots verts, pastques, papayes.

Plus de 600 contrles ont t effectus par les agents du service de la concurrence, de la consommation et de la rpression des fraudes (ple C de la DIECCTE) durant la priode. Ceux-ci ont donn lieu 80 procdures administratives et pnales : absence d’affichage de prix ; information trompeuse ; prix suprieurs aux prix rglements pour les gels hydroalcooliques et les masques chirurgicaux ; etc.

Les agents de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la fort (DAAF) ont, quant eux, effectu des relevs de prix sur le march de gros de Saint-Pierre et plus rcemment sur les marchs forains et les grandes surfaces. Ceux-ci portent aussi bien sur les fruits et lgumes que sur la viande.

Ces contrles et relevs de prix se poursuivront tout au long de l’anne.

Les mercuriales de la DAAF sont mises en ligne en temps rel sur le site internet de la DAAF.