Mondial 2021 (M) | Les joueurs à suivre 2/2 – Euro 2020

15
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

Mondial 2021 (M) | Les joueurs à suivre 2/2 - Euro 2020

L’Euro 2020 commence aujourd’hui et comme à son habitude, HandNews vous propose le deuxième volet des joueurs à suivre lors de cette compétition. Tous participants à leur première compétition internationale, auront-ils la même réussite que Sergei Kosorotov, Franz Semper, Dejan Milosavljev, Aleix Gomez, Gisli Kristjansson, Alexander Blonz ou encore Yahia Omar qui étaient les rookies de l’édition 2019 et qui sont désormais tous des joueurs majeurs de grosses cylindrées européennes ?

Groupe E

Autriche

 Lukas Hutecek (Fivers – 20 ans), Nikola Stevanovic (Fivers – 22 ans), Julian Pratschner (Vienne – 24 ans)

Si Nikola Bilyk est bien le nouveau roi du handball autrichien, Lukas Hutecek est bien placé pour en être le petit prince. Diabolique en Ligue Européenne depuis le début de saison avec notamment 7 buts contre Leon, 7 contre Chekhov ou 5 contre Toulouse. Auteur de 7 buts contre l’Allemagne il y a une semaine en qualifications pour l’Euro, il a déjà commencé à prouver qu’il avait sa place au plus haut niveau. La France est prévenue…

Toujours dans le même club, Nikola Stevanovic devrait aussi avoir du temps de jeu sur le coté droit de la base arrière. Plus frustre que son compère, il a compilé un 1/7 aux tirs sur les deux derniers matchs contre l’Allemagne même si il reste le deuxième meilleur buteur du club derrière Lukas Hutecek. Lorsque Nikola Bilyk reviendra aux affaires, ils devraient former à eux trois la future base arrière de l’Autriche pour les dix prochaines années.

Enfin, dernier petit nouveau, cette fois ci sur l’aile gauche, il s’agit de Julian Pratschner. Il sera la doublure de Sebastian Frimmel lors de ce Mondial et même si ce dernier a pris une belle envergure ces derniers mois au point de signer pour Pick Szeged l’année prochaine, Pratschner reste une valeur sûre pour tenir l’aile autrichienne en cas de pépin.

Norvège

Simen Pettersen (Elverum – 22 ans), Thomas Solstad (Elverum – 23 ans)

Même si la Norvège se présente quasiment au complet pour ce Mondial, ça n’a pas empêché Christian Berge de prendre des petits nouveaux en Egypte. Les deux heureux élus viennent tous les deux d’Elverum, fleuron du handball norvégien. Le premier se nomme Simen Pettersen et son nom parlera peut être aux plus anciens puisqu’il s’agit du fils de Gunnar Pettersen, ancien sélectionneur de la Norvège au début des années 2000 et international norvégien dans les années 80. Son fils aura pour rôle de faire parler sa puissance au relais de Goran Johannessen et William Aar sur le poste d’arrière gauche lors de ce Mondial.

Thomas Solstad aura lui un chemin plus difficile pour voir le terrain en Egypte puisqu’il a devant lui Bjarte Myrhol, Peter Overby et le toulousain Henrik Jakobsen. Mais si Christian Berge reste fidèle à lui même, il devrait offrir une chance à ce jeune pivot en pleine progression (7 buts contre Flensburg et 3 contre le PSG en octobre dernier) afin de préparer l’après Myrhol qui dispute surement sa dernière compétition internationale.

France

Yannis Lenne (Montpellier – 23 ans), Hugo Descat (Montpellier – 27 ans)

Du changement sur les ailes de l’équipe de France ! Si Guigou et Abalo restent intouchables sur leurs postes, les deux meilleurs buteurs de Montpellier ont des atouts à faire valoir en sélection. Meilleur gâchette de la ligue des champions la saison passée, l’ex-cristolien Hugo Descat a beaucoup de qualités à apporter à ses partenaires, et pourrait bien s’imposer en sur l’aile gauche pour les années à venir. De l’autre côté, le jeune Yannis Lenne attend son heure depuis maintenant plusieurs années. Et si le fait d’avoir passé la double confrontation face à la Serbie en tribunes ne semblait pas bon présage pour son mois de janvier, l’alsacien sera du voyage en Egypte. Avec toutes les qualités qu’il montre en club (près de 4 buts par match cette saison) et son jeune âge, ses premiers pas dans une grande compétition seront très attendus.

Mondial 2021 (M) | Les joueurs à suivre 2/2 - Euro 2020

Hugo Descat

Suisse

Ben Romdhane Mehdi (Schaffhausen – 19 ans), Leonard Grazioli (Aarau – 19 ans), Philip Novak (Schaffhausen – 21 ans), Jonas Schelker (Schaffhausen – 21 ans), Cédrie Tynowski (Pfadi Winterthur – 24 ans) et Samuel Zehnder (Schaffhausen – 20 ans)

La sélection Suisse, invitée de dernière minute, ne sera pas en reste avec de nombreux jeunes intégrés à l’effectif. Sur l’aile gauche, au relais du buteur Marvin Lier, on trouvera le jeune des Kadetten Schaffhausen Samuel Zehdner, qui tentera de faire le meilleur usage du temps de jeu qui lui sera laissé. Son partenaire en club, le demi-centre Jonas Schelker (27 buts cette saison), tentera lui aussi de grapiller du temps de jeu derrière l’intouchable mais vieillissant Andy Schmid. Préféré à Lukas Van Deschwanden, l’évolution de ce joueur sera à surveiller pour construire l’« après Schmid ». Par ailleurs, l’ailier droit de Winterthur, Cédrie Tynowski (36 buts cette saison), pourrait essayer de bousculer la hiérarchie sur un poste occupé par Tominec (28) et Gerbi (24 ans).

Enfin, toujours de Schaffhausen, le pivot Philip Novak et le troisième ailier gauche Ben Romdhane Mehdi font partie du groupe et tâcheront de prendre de l’expérience lors de l’événement, même si leur temps de jeu risque d’être réduit. Il en sera de même pour le jeune gardien du HSC Suhr Aarau, Léonard Grazioli (5ème du championnat Suisse), qui viendra prendre de l’expérience aux côtés de Nikola Portner et Aurel Bringolf.

Groupe F 

Islande

Elliði Snær Viðarsson (Gummersbach – 22 ans) – Kristjan Orn Kristjansson (PAUC – 23 ans)

Joueur du VfL Gummersbach, Elliði Snær Viðarsson va effectuer sa première compétition avec la sélection. Formé à Vestmannaeyjar, dans le même club que Kristjansson, l’arrière droit du PAUC, il est surtout là pour prendre de l’expérience derrière les deux pivots titulaires, Arnar Freyr Arnarsson et Ymir Orn Gislason. Kristjan Orn Kristjansson quant à lui est un visage plus connu des Français, puisque c’est l’arrière droit du PAUC recruté cet été et déjà meilleur buteur du club ! Si le titulaire Alexander Petersson se fait vieux, c’est la chance pour Kristjansson de briller derrière l’excellent Omar Ingi Magnusson de Magdeburg. Dans un style plus puissant mais plus lent que Magnusson, il a encore une belle marge de progression devant lui.

Portugal 

Diogo Silva (Porto – 22 ans), Leonel Fernandes (Porto – 22 ans)

Diogo Silva est la jeune pépite portugaise qui tarde à éclore. Un temps prêté à Celje, il ne parvient pas réellement à s’imposer à Porto, mais sera à observer sur un poste où la concurrence sera rude. Avec Belone Moreira et Joao Ferraz devant lui, celui qui impressionnait tout le monde en sélection jeunes comptera bien bousculer la hiérarchie. Sur l’aile gauche, Leonel Fernandes fera son entrée dans le groupe en doublure de son coéquipier en club, l’indéboulonnable Branquinho. Malgré la fiabilité de ce dernier, on ne doute pas qu’il saura faire bon usage des bouts de matchs qui lui seront accordés.

Mondial 2021 (M) | Les joueurs à suivre 2/2 - Euro 2020

Diogo Silva (RK Celje Pivovarna Lasko)

Groupe G

Macédoine du Nord

Nenad Kosteski (Eurofarm Pelister – 19 ans), Mihaljo Mladenovic (Orhid – 20 ans) Martin Tomovski (Ludwigshafen – 23 ans), Nikola Danilovski (Ohrid – 23 ans), Dimitar Dimitrioski (Vardar Skopje – 22 ans), Cvetan Kuzmanoski (Eurofarm Pelister – 21 ans), Darko Georgievski (Angers – 28 ans)

Si un joueur était attendu dans cette équipe, c’est bien le jeune ailier Nenad Kosteski. De la même génération que l’arrière Martin Serafimov, ils avaient à eux deux marqué la moitié des buts de leur sélection lors du mondial U19 il y a deux ans. Avec une expérience européenne glanée à Zagreb puis cette saison à l’Eurofarm Pelister, l’absence de Goce Georgievski semble être une occasion en or pour briller en sélection. De la même génération, l’arrière gauche Mihaljo Mladenovic tentera de se faire une place sur un poste fourni, accompagné de l’Angevin Darko Georgievski, qui fait ses premiers pas dans une grande compétition à 28 ans. Avec Goran Krstevski (24 ans) sur le poste, la concurrence sera rude derrière Filip Taleski.

Dans la cage, si l’absence de Ristovski devrait laisser la place de titulaire à Nikola Mitrevski, deux jeunes de 23 ans, partenaires en sélections jeunes, auront leur mot à dire. Martin Tomovski, qui partage le poste avec Gorazd Skoff à Ludwigshaffen, et réalise une saison moyenne chez le 18ème de Bundesliga (68 arrêts en 15 matchs, 23%), et Nikola Danilovski, gardien d’Ohrid (Macédoine). Mais le poste qui nous réserve le plus de surprises sera sans nul doute l’aile gauche des macédoniens. Sans Dejan Manaskov, deux nouvelles têtes se partageront le poste : l’ailier du Vardar et ancien international jeune Dimitar Dimitrioski et celui de la réserve d’Eurofarm Pelister Cvetan Kuzmanoski. Peu en vue dans leurs clubs respectifs, ils auront une chance unique de s’attirer les grâces de leur sélectionneur pour briguer une place sur le poste à l’avenir.

Egypte

Ahmed Hesham (Nîmes – 20 ans), Hassan Kaddah (Zamalek – 20 ans)

C’est le duo infernal de la jeunesse montante égyptienne. Il y a deux ans, en Macédoine du Nord, ils avaient porté leur sélection U19 au sacre mondial, terminant tous les deux dans l’équipe-type de la compétition. Désormais bien connu dans l’hexagone, Ahmed Hesham avait terminé MVP, survolant la compétition. A Nîmes, il a su progressivement prendre sa place jusqu’à devenir l’un des hommes de base de Franck Maurice des deux côtés du terrain, en Starligue comme en coupe d’Europe. A sa gauche, on attendra Hassan Kaddah dans un rôle de shooteur. Impressionnant de puissance il y a deux ans, l’arrière de 105kg pourrait en surprendre plus d’un en janvier.

Mondial 2021 (M) | Les joueurs à suivre 2/2 - Euro 2020

Ahmed Hesham (Nimes)

Suède

Peter Johannesson (Lemgo – 29 ans), Jonathan Carlsbogard (Lemgo – 25 ans), Alfred Jönsson (Hanovre – 22 ans), Oskar Sunnefeldt (Kiel – 22 ans), Felix Claar (Aalborg – 24 ans), Lukas Sandell (Aalborg – 23 ans)

Avec de nombreux absents, la Suède se déplace avec de nombreux novices et de joueurs sans trop d’expérience. Si seul Palicka est vraiment un gardien expérimenté, il est rejoint par Peter Johannesson. Il évolue à Lemgo depuis plusieurs saisons, et est plutôt efficace dans sa cage ! S’il approche l’âge de l’apogée pour les gardiens (29 ans), il n’est pas un gardien de classe mondiale mais il devrait faire plus que l’affaire dans un rôle de doublure de Palicka. Coéquipiers à Lemgo, Jonathan Carlsbogard fait également partie de la longue tradition suédoise de joueurs de Bundesliga. Gros buteur, c’est un très bon artilleur mais il a également de très bonnes relations avec ses ailiers gauches. Une belle récompense pour lui alors qu’il faisait partie des meilleurs buteurs et joueurs de la saison dernière en Allemagne.

Alfred Jönsson quant à lui est un jeune prodige qui évolue également au poste d’arrière gauche. Parmi les meilleurs espoirs de Suède, il a rejoint Hanovre la saison dernière afin de passer un palier dans sa carrière. S’il était plutôt timide l’année dernière, il a marqué 59 buts et délivré 35 passes décisives. Un joueur complet, qui a sa chance de briller avec les absences de Lukas Nilsson et Simon Jeppson notamment. Idem du côté d’Oskar Sunnefeldt, il évoluait encore au Danemark en début de saison avant de rejoindre le THW Kiel en tant que joker médical. Arrière très prometteur et bon défenseur, il représente l’avenir de la Suède au poste de demi centre. S’il n’a que peu de temps de jeu avec les zèbres, cela reste un beau coup de projecteur pour le jeune Oskar, il devrait bénéficier d’une chance de plus pour briller en Egypte.

Felix Claar est lui un meneur de jeu dans la plus pure tradition suédoise. Moins buteur que ses arrières, Claar est en revanche un excellent passeur et meneur de jeu et il l’a montré à plusieurs reprises avec Aalborg en Ligue des Champions. S’il a connu quelques sélections depuis 2017, il a enfin sa chance lors d’une compétition officielle grâce à de nombreux forfaits dans la sélection suédoise. Dans le même club, c’est au tour de Lukas Sandell de se montrer. Formé à Ystad, un des meilleurs centres de formation de Suède, il est ensuite parti à Elverum puis Aalborg pour progresser. Arrière droit, il est aussi bien capable de jouer au près comme de loin. Capable de perforer les défenses et de facilement trouver ses pivots, il tient sa chance en l’absence d’Albin Lagergren (blessure).

Groupe H

Slovénie

Domen Makuc (Barcelone – 20 ans) – Miljan Vujovic (Celje – 20 ans)

Une toute première pour le jeune prodige slovène ! Domen Makuc, recruté cette saison par le FC Barcelone, fait partie d’une belle brochette de demi-centres pour ce Mondial 2021 ! En effet, Ljubomir Vranjes a choisi d’amener cinq meneurs de jeu avec lui, donc Domen Makuc. S’il n’a pas de qualités de tireur de loin, la Slovénie peut préparer l’avenir sereinement avec un joueur qui est en train de s’épanouir au contact de Luka Cindric, Aron Palmarsson ou encore Raul Entrerrios. Miljan Vujovic quant à lui n’a pas encore quitté le nid ! Numéro deux derrière le croate Filip Ivic à Celje, Vujovic est surtout là pour engranger de l’expérience auprès de Uhr Kastelic (23 ans) lui aussi encore jeune et Klemen Ferlin (30 ans).

Mondial 2021 (M) | Les joueurs à suivre 2/2 - Euro 2020

Domen Makuc (RK Celje Pivovarna Lasko)

Biélorussie

Kyril Samoila (SKA Minsk – 18 ans), Uladzislau Kryvenka (22 ans – SKA Minsk), Mikalai Aliokhin (22 ans – SKA Minsk)

Exit les Brouka, Pukhouski, Shylovich et autre Baranau, le sélectionneur Yuri Shevstov a définitivement tourné la page de la génération précédente et a installé Karalek, Yurinok, Kulesh et compagnie à la barre du navire biélorusse. Et ce sont donc sept nouveaux arrivants qui seront du voyage en Egypte, parmi lesquels trois ont attiré notre oeil.

Le premier est parmi les joueurs les plus jeunes de ce Mondial, à seulement 18 ans Kyril Samoila va découvrir la grande scène internationale derrière deux poids lourds sur le poste d’arrière gauche puisqu’il servira principalement à faire souffler Gayduchenko et Kulesh dans un groupe qui s’annonce homogène. Elu meilleur arrière gauche lors de l’Open européen moins de 17 ans à l’été 2019, il devrait avoir tout le temps nécessaire pour se développer et continuer la belle lignée d’arrières gauches biélorusses.

Coéquipier de Samolia en club, Uladzislau Kryvenka est dans la pure ligne des ailiers biélorusses modernes, grand, fin, efficace et surtout sans fioriture. Désigné remplaçant du sniper Andrei Yurinok, il devrait pouvoir le seconder sans problème sur son aile gauche, lui qui a inscrit pas moins de 16 buts lors de la double confrontation contre le CSKA Moscou en Ligue Européenne.

Et pour finir, encore un joueur provenant de la fabrique à talents biélorusse. Evoluant au poste d’arrière droit, Mikalai Aliokhin est un gros espoir du handball biélorusse puisqu’il a fait ses débuts en sélection nationale en 2015 à seulement 17 ans ! Il s’agira de sa première vraie compétition internationale ou il sera en concurrence avec Aleh Astrashapkin, joueur du CSKA Moscou, qui n’est pas un foudre de guerre. Il ne reste maintenant plus qu’à confirmer et permettre à la Biélorussie d’avoir un joueur solide sur un poste où elle en manque cruellement depuis des années.

Russie

Denis Vasilev (Chartres – 27 ans)

Même si le sélectionneur a changé côté russe avec l’arrivée aux manettes de Velimir Petkovic, l’ossature de l’équipe a peu changé depuis l’Euro 2020. Un nouvel arrivant est malgré tout à signaler, alors qu’il avait échoué aux portes du groupe participant à l’Euro 2020, cette année est la bonne pour Denis Vasilev, le pivot arrivé à Chartres en provenance de Chekhov il y a quelques mois. Recruté pour remplacer Youssef Ben Ali, Denis Vasilev s’est tout de suite bien intégré dans le collectif de Toni Gerona, signant un 5/5 contre Montpellier dès son premier match. Il sera en concurrence avec Aleksandr Ermarkov et Pavel Andreev, la doublette de pivots de Chekhov et si on se fie aux matchs de préparation, Petkovic compte sur lui pour jouer au moins une grosse quinzaine de minutes par match. Affaire à suivre…

Mondial 2021 (M) | Les joueurs à suivre 2/2 - Euro 2020

Crédit photo : Panoramic / K. Domas

Corée du Sud

Kim Jin-Young (Kyunghee University – 20 ans)

Poste déjà mis en lumière du côté du Japon, c’est également un arrière droit qui devrait être la curiosité de cette équipe de Corée du Sud. A tout juste 20 ans, Kim Jin-Young a été le héros de son équipe lors de la demi finale du tournoi asiatique (où il a également fini meilleur buteur) contre le Japon avec 9 buts inscrits dont un précieux dans la dernière minute de la prolongation. Déjà brillant avec les Juniors lors du Mondial U21 en 2019, Kim Jin-Young devrait réellement se faire un nom en Egypte et pourquoi pas découvrir une Europe sevrée de talents coréens depuis maintenant bien trop longtemps.