Morning meeting AOF France / Europe – Championnat d’Europe de Football 2020

10
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

Les marchés européens devraient débuter la séance sur une note prudente dans le sillage de la clôture en ordre dispersé de Wall Street hier et de Tokyo (-0,96%) ce mardi. Les investisseurs s’inquiètent des difficultés rencontrés par Joe Biden pour faire approuver son plan de relance au Sénat. L’enjeu est d’importance alors que la pandémie persiste aux Etats-Unis et menace la première économie du monde. Dans ce ce contexte morose, la Fed annoncera demain soir les conclusions de sa réunion de politique monétaire. Au chapitre des valeurs, Interparfums a relevé son objectif de marge 2020.

L’analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l’analyse graphique, le bureau d’études DayByDay observe une nouvelle bougie au corps noir, réalisée dans des volumes en progression à 3,7 milliards d’euros. Le support à 5 530 points a été enfoncé en clôture, tout comme la moyenne mobile à 50 jours, précédemment support. La tendance haussière est dégradée. Le risque identifié est de corriger rapidement en direction du soutien suivant à 5 343 points.

Les valeurs à suivre aujourd’hui

INTERPARFUMS
Interparfums a réalisé au quatrième trimestre 2020 un chiffre d’affaires de 117 millions d’euros, en hausse de 1 % à devises courantes et de 3 % à devises constantes. Le fabricant de parfums sous licence renoue avec un niveau d’activité plus normatif. La reprise de l’activité constatée durant l’été et l’automne s’est confirmée en fin d’année, en particulier aux Etats-Unis. Le chiffre d’affaires de l’ensemble de l’exercice 2020 atteint ainsi 367,4 millions en baisse de 24,1 % à taux de change courants et de 23,5 % à taux de change constants.

EUROBIO SCIENTIFIC
Eurobio Scientific a dévoilé un chiffre d’affaires 2020 ” exceptionnel “de 188,9 millions d’euros, soit une progression de 220% par rapport à l’exercice précédent. Le spécialiste du diagnostic médical in vitro précise que plus de 60% de ces ventes (117 millions d’euros) sont liées aux tests et instruments de diagnostic de la Covid-19. Les activités traditionnelles ont enregistré une solide progression, avec un chiffre d’affaires de 71,9 millions d’euros, en hausse de 22%.

ID LOGISTICS
ID Logistics a réalisé un chiffre d’affaires de 1,64 milliard d’euros sur l’année 2020, en augmentation de 7,1% (4,9% à données comparables). Ceci, grâce à la reprise de l’activité au 3ème trimestre puis l’accélération au 4ème trimestre, ce dernier ayant été témoin d’une croissance de l’activité de 12% à 454,1 millions d’euros. Cela comprend un chiffre d’affaires en France de 721 millions d’euros (+,0,9%, dont +4% au quatrième trimestre) et de 921,8 millions d’euros (+12,5%, dont +12% au quatrième trimestre) à l’international.

LUMIBIRD
Lumibird a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 126,7 millions d’euros, en hausse de 14,4% à données publiées. Le spécialiste des technologies laser a notamment enregistré une activité record de 48,2 millions d’euros au quatrième trimestre, reflétant le retour de la croissance organique (+2,1%) ainsi que la contribution des nouvelles activités (13,2 millions d’euros). Dans le contexte de crise qui a marqué l’exercice 2020, les revenus ont cependant chuté de 9,7% en données comparables.

Les chiffres macroéconomiques

Aux Etats-Unis, l’indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller de novembre est attendu à 15h et la confiance des consommateurs en janvier, à 16h.

Vers 8h20, l’euro cède 0,13% à 1,2125 dollar.

Hier à Paris

Les Bourses européennes ont débuté la semaine nettement dans le rouge, dans un contexte toujours marqué par les inquiétudes des opérateurs concernant la pandémie de Covid-19 (et des nouveaux variants) et des mesures de restriction prises pour l’endiguer. Une situation qui s’est illustrée en Allemagne, où le climat des affaires s’est dégradé plus que prévu. En parallèle, Merck a arrêté le développement de 2 candidats vaccins contre le Covid-19. Au son de la cloche, le CAC 40 a perdu 1,57% à 5 472,36 points et l’EuroStoxx 50 a abandonné 1,43% à 3 550,85 points.

Hier à Wall Street

Début de semaine en ordre dispersé à Wall Street. Les espoirs concernant l’impact du plan de relance de Joe Biden comme la poursuite des campagnes vaccinales, sont battus en brèche par l’accélération de la pandémie liée à l’apparition de nouveaux variants. D’un autre côté, les investisseurs espèrent que la saison des résultats continuera de favorablement surprendre. Il seront particulièrement attentifs aux géants de la tech. Enfin, les opérateurs attendent les conclusions de la réunion de la Fed, mercredi. Le Dow Jones a cédé 0,12% à 30 960 points tandis que le Nasdaq a grimpé de 0,69%.

source : AOF

 ■