Morning meeting AOF France / Europe – Prudence en vue malgré la Fed – Championnat d’Europe 2020

47

(AOF) – Les marchés actions européens pourraient débuter la séance sur une note étale dans le sillage de Wall Street et des places asiatiques. Hier, le président de la Fed, Jerome Powell, est parvenu à apaiser la tension qui s’exerçait sur le marché obligataire depuis quelques semaines. En assurant que l’inflation était largement sous contrôle et qu’il continuerait à tout mettre en œuvre pour redresser une économie américains très loin d’être sortie d’affaires, le dirigeant a rassuré. Au chapitre des valeurs, Accor a publié des résultats 2020 frappés de plein de fouet par la pandémie.

L’analyse technique du CAC 40

Du point de vue de l’analyse graphique, le bureau d’études DayByDay observe la formation d’un grand doji. Cette bougie sans corps possède deux ombres, haute et basse, d’importance. Elles traduisent un combat pour la prise en main du marché entre acheteurs et vendeurs. Cette bataille n’a pas encore trouvé de vainqueur : cela sera le cas lors du débordement, en clôture, de l’intervalle 5 719 – 5 806 points. Au vu de l’impulsion précédente, une issue haussière est privilégiée

Les valeurs à suivre aujourd’hui

ACCOR

Accor a accusé en 2020 une perte nette au titre de ses activités poursuivies de 2,244 milliards d’euros; contre un bénéfice de 447 millions un an plus tôt. La perte nette, part du grouoe, est ressortie à 1,988 milliard, contre 464 millions au 31 décembre 2019. Le groupe hôtelier a été frappé de plein fouet par la pandémie et les mesures de restrictions sanitaires, notamment les fermetures des frontières, prises en Asie, puis en Europe et aux Etats-Unis. L’excédent brut d’exploitation est tombé dans le rouge à -391 millions, contre +825 millions en 2019.

ALTEN

Alten a dévoilé des résultats en net repli du fait de la baisse de l’activité provoquée par le Covid. Le groupe d’ingénierie et de conseil en technologies a vu son résultat net, part du groupe, chuter de 40,3% à 98 millions d’euros en 2020. Le résultat opérationnel d’activité a pour sa part reculé de 45,4% à 142,4 millions d’euros, faisant ressortir une marge de 6,1% contre 9,9% en 2019.

FNAC-DARTY

Fnac-Darty a publié aujourd’hui un chiffre d’affaires 2020 de 7,49 milliards d’euros, en hausse de 1,9% en données publiées, et de 0,6% en comparable. La solide croissance des ventes en ligne de plus de 55%, portée notamment par le gain de plus de 5 millions de nouveaux clients web actifs, et la puissance de l’omnicanal, ont plus que permis de compenser la baisse du trafic en magasins. Le résultat opérationnel courant (ROC) et le résultat net part du Groupe ont en revanche reculé de 26,6% et 16,2% respectivement, à 215 millions et 96 millions d’euros.

SOCIETE DE LA TOUR EIFFEL

La Société de la Tour Eiffel confirme la cession d’un actif non stratégique situé à Nantes à Crédit Agricole Immobilier. Cette cession porte sur un terrain d’une surface cadastrale de plus de 10 000 mètres carrés, occupé par un immeuble vacant. Situé à proximité des bords de l’Erdre et du pôle universitaire nantais, ce terrain bénéficie de nombreux services, d’équipements et d’un réseau de transport efficient (Tramway L2 …).

Les chiffres macroéconomiques

En France, les résultats de l’enquête Insee sur le climat des affaires en février sont attendus à 8h45.

Les ventes de logements neufs de janvier sont attendues aux Etats-Unis à 16h.

Vers 8h30, l’euro grappille 0,02% à 1,2155 dollar.

Hier à Paris

Si le marché parisien a terminé en légère hausse, tous les indices européens n’ont pas eu cette chance. Il a bénéficié de sa forte exposition au secteur du transport (Airbus, Alstom…), qui a nettement progressé car les campagnes de vaccination font entrevoir le début de la fin des confinements. En revanche, les valeurs technologiques ont tiré dans l’autre sens, souffrant toujours des tensions sur les taux longs. L’indice CAC 40 a finalement gagné 0,08% 5 772,32 points tandis que l’EuroStoxx50 a cédé 0,40% à 3 685 points.

Hier à Wall Street

Dans le rouge à la mi-séance, les marchés actions américains on finalement clôturé en ordre dispersé. Les investisseurs ont été rassurés par les propos du président de la Fed, Jerome Powell, concernant le risque inflationniste. Selon lui, la hausse des prix ne devrait pas connaître un un niveau préoccupant. En outre, il a rappelé que la banque centrale savait maîtriser l’inflation. Enfin, le dirigeant a affirmé qu’il préviendrait largement en avance de tout changement de cap de sa politique monétaire. Le Dow Jones a gagné 0,05% à 31 537,35 points. Le Nasdaq a cédé 0,5%à 13 465,2 points.