Natation, athlétisme, relais, hockey… les coups de coeur 2020 de la rédaction sportive en Province de Namur – Championnat d’Europe 2020

11

Crestan: les J.O. en point de mire 


Le 6 septembre dernier, le Profondevillois Eliott Crestan, champion de Belgique sur 800m trois semaines plus tôt, disputait son dernier meeting de l’année. Il terminait la Nuit de Heusden à la quatrième place mais améliorait surtout de sept dixièmes son record pour le porter à 1.46.16. Prochain objectif, participer à l’Euro indoor à Torun (Pologne) du 5 au 8 mars. Le minima été fixé à 1.47.58 et son temps de référence l’an dernier est 1.47.43. Rêve ultime, une qualification pour les J.O. Pour ce faire, le Mosan devra réaliser un chrono de 1.45.20, soit abaisser son temps de référence de près d’une seconde. 

 

Valentine Dumont: un record chasse l’autre 


Dimanche 18 octobre, la Namuroise Valentine Dumont, 20 ans, pulvérisait son temps de référence sur 400m nage libre en petit bassin, en l’améliorant de quatre secondes (4.00.37). Elle détenait le record de Belgique. Le lendemain, sur 200m, elle récidivait en abaissant de 51 centièmes sa meilleure performance, également référence nationale (1.55.16) avant d’encore faire mieux six…jours plus tard (1.54.97). En grand bassin, ce 12 décembre, elle a porté son record personnel du 50m à 25.78. Au mois d’août, elle avait déjà amélioré ses records de Belgique du 200 (1.58.29) et 400m (4.09.41). La chasse des minima pour les J.O est ouverte. 

 

Lucie Breyne: Red Panther, défenseuse et buteuse


Lucie Breyne (5/10/2000) a quitté Namur pour les Watducks à l’été 2019 et est devenue une valeur sûre de la DH. Cette saison, la défenseuse a inscrit 5 buts en 14 rencontres, dont 3 lors des 2 derniers matches de l’année, et est la meilleure réalisatrice de son équipe. Elle a rejoint pour la première fois le groupe élargi des Red Panthers lors d’un stage aux Etats-Unis en décembre 2018. Il y a une semaine, elle a inscrit un but en match amical face à l’Espagne. Objectif en 2021, préparer l’Euro d’Amsterdam (4-13 juin), qualificatif pour la Coupe du monde 2022. 

 

Une année d’exception pour Frédérick Hardenne 

 

L’ultra-traileur beaurinois Frédérick Hardenne s’est illustré au travers de différents défis sportifs en 2020. Le Covid-19 et les confinements lui ont donné des idées. Comme celle d’organiser le Queen and King of confinement. Le succès de la première édition et l’évolution de la crise sanitaire l’ont encouragé à organiser plusieurs autres épreuves similaires durant lesquelles le dépassement de soi en cette période compliquée a été le leitmotiv. Frédérick Hardenne s’est également illustré durant l’été en courant1 .000km pour réaliser son tour de la Wallonie. Mais aussi et surtout en devenant champion du monde de trail, fin octobre dernier, avec l’équipe belge. Chapeau. 

D’Ostende à Arlon en relais 

 

Cette année placée sous le signe du Covid et des événements annulés a poussé les sportifs à trouver des projets, tous plus originaux les uns que les autres. En novembre, Damien Libert, Pierter-Jan Bruggeman, Renan Gossiaux et Simon Delahaye, quatre traileurs namurois, ont relié Ostende à Arlon en trois jours, en relais, et ce dans le respect des règles sanitaires. Au-delà du défi sportif, cette « Echappée belge » était une véritable expérience de vie : nuits en camping car, confort minimum et consommation de produits locaux et durables étaient notamment au programme.