NEXANS : résilience de la marge d’Ebitda en 2020 – Championnat d’Europe 2020

31


Publié le

NEXANS : résilience de la marge d'Ebitda en 2020
Pixabay

(AOF) – Nexans a généré en 2020 un résultat net à 80 millions d’euros, comprenant un impact négatif lié à la Covid-19 estimé à 102 millions d’euros et une plus-value nette de cession de 107 millions d’euros nette d’impôt), contre une perte nette de 118 millions d’euros en 2019. L’Ebitda du spécialiste du câble a baissé de 16% à 347 millions d’euros, représentant une marge de 6,1 % contre 6,4 % en 2019. Le groupe a accéléré les mesures de réduction des coûts en 2020, ” générant une amélioration de l’Ebitda de 90 millions d’euros “.

Le chiffre d’affaires “standard” a baissé de 8,6% en données organiques à 5,713 milliards d’euros.

La dette nette atteint son plus bas historique depuis 10 ans à 179 millions d’euros au 31 décembre 2020.

Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée Générale des actionnaires la distribution d’un dividende au titre de l’exercice 2020 de 0,70 euro par action.

Cette année, Nexans vise un Ebitda entre 410 et 450 millions d’euros et prévoit le remboursement anticipé d’un Prêt Garanti par l’Etat français de 280 millions d’euros et d’un emprunt obligataire à échéance 2021 de 250 millions d’euros. Il anticipe aussi une génération de trésorerie (free cash-flow) avant fusions, acquisitions et opérations de capital entre 100 et 150 millions dʼeuros.

AOF – EN SAVOIR PLUS

Ericsson, revitalisé par la 5G

Le groupe suédois était en difficultés il y a encore quelques années. Néanmoins, il a saisi l’opportunité de la 5G pour fortement consolider ses positions. Il est le seul équipementier à avoir remporté des contrats 5G à la fois aux Etats-Unis et en Chine. Avec la Corée du Sud et le Japon, ces deux pays ont été parmi les premiers au monde à lancer la 5G. Les Etats-Unis comptent désormais 1 million d’abonnés 5G, ce chiffe ayant dépassé la barre des 100 millions en Chine.

A travers sa stratégie « Focused », Ericsson a stoppé sa diversification pour se recentrer sur les équipements, qui constituent les trois quarts de son chiffre d’affaires. Néanmoins cette stratégie n’est pas sans risques. Lorsque les opérateurs télécoms seront tous équipés en 5G, ses concurrents comme Huawei et Nokia, présents sur toute la chaîne de valeur (matériel pour réseaux fixes, mobiles, cloud, smartphones), pourront compter sur leurs autres activités.


©
AOF

Les informations AOF reproduites sur Capital.fr sont extraites du service d’informations AOF.
Ces informations sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par OPTION FINANCE SAS, éditeur du service d’informations boursières en temps réel AOF, et de ses contributeurs.
Par conséquent, toute reproduction, copie, duplication, modification, transfert, rediffusion, traduction, exploitation commerciale ou non, création de lien hypertexte ou réutilisation de quelque manière que ce soit de ces informations sont soumis à l’accord préalable et écrit d’OPTION FINANCE SAS et de ses contributeurs.
AOF peut être joint à l’adresse suivante aof@optionfinance.fr
OPTION FINANCE SAS collecte ses données auprès des sources qu’elle considère les plus sûres. Cependant sous réserve de sa faute lourde, OPTION FINANCES SAS et ses contributeurs ne garantissent aucunement l’absence d’erreur et de vices, même cachés, ni le caractère exhaustif ou le défaut de conformité à un usage quelconque de ces données et de OPTION FINANCE SAS ou de l’un de ses contributeurs, et ne pourra être tenue responsable des retards ou interruptions qui pourraient affecter l’accès à ces dernières.
L’utilisateur du service OPTION FINANCE SAS utilisera les données AOF à ses propres risques et devra tenir OPTION FINANCE SAS et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation.