Nouveau montant en Euro autorisé sans déclaration douanière – Foot 2020

12

Algérie – Le projet de Loi de finances complémentaire (P-LFC 2020), adopté lors du Conseil des ministres, ramène le montant en Euro autorisé sans déclaration aux services de la Douane, à la case départ antérieure au mois de janvier de l’année 2020.

Auparavant et depuis le 1er janvier « la déclaration des devises n’est obligatoire à l’entrée ou à la sortie du territoire douanier que pour les montants dépassant les cinq mille euros (5.000 €) ou leur équivalent en d’autres devises »; indiquait la Loi de finances principale (LF 2020) en vigueur depuis le début de l’année en cours.

Par contre et à présent, « la déclaration des devises par les voyageurs résidents et non-résidents n’est obligatoire à l’entrée ou à la sortie du territoire douanier; que pour les montants dépassant mille euros (1.000 €) ou leur équivalent en d’autres devises »; stipule la récente Loi de finances complémentaire (LFC 2020).

Autrement dit, l’article de la LFC 2020 abordant le sujet en limitant donc le montant; autorisé à extraire ou à introduire sur le territoir national; à 1.000 Euros, vient abolir l’article 119 de la Loi de finances initiale qui permettait; depuis maintenant quelques mois, un montant cinq fois supérieur à celui d’actualité aujourd’hui.

Pourquoi cette baisse du montant en devise autorisé sans déclaration à la douane ?

« Il est signalé qu’avec la baisse de la valeur du dinar face à l’Euro et l’érosion des réserves de change de l’Algérie; la modification susvisée a aggravé le déficit en monnaie étrangère et elle a favorisé le recours au marché informel des devises. »; indique le gouvernement en guise de première justification de cette décision par la baisse de la valeur de la monnaie nationale, le dinar, face à l’euro et l’érosion de nos réserves de change.

En deuxième lieu, « l’Algérie est appelée à prendre des mesures préventives, notamment celles relatives au contrôle des transferts de fonds et des flux financiers en monnaies nationale et étrangères, effectués par les différents intervenants sur le marché des devises »; ajoute la même source en parlant de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme; dans le cadre des normes instaurées par les accords signés avec le groupe d’action financière (GAFI). 

Rappelons d’autre part que la mesure précédente, portant à 5.000 euros le montant en devises à faire entrer/sortir sans déclaration préalable aux Douanes; offrait aux touristes et aux voyageurs algériens réjouis à l’époque par la nouvelle, une marge de confort considérable en ce qui concerne les sommes transportées par eux lors de leurs déplacements de ou vers l’Algérie.

Présentement, cela est voué à disparaître par le changement intervenu dans la LFC 2020 faisant état, comme souligné déjà; d’un montant autorisé ne dépassant pas 1.000 euros.