Olympique Lyonnais : le mystère Camilo – Championnat d’Europe 2020

13

Arrivé à l’Olympique Lyonnais l’hiver dernier, Camilo Reijers de Oliveira (21 ans) entretient le mystère quant à son évolution sportive.

Le 31 janvier, le jeune brésilo-néerlandais a signé un contrat de quatre ans en provenance de Ponte Preta (Brasileiro Série B). Un milieu de terrain véloce et puissant, capable de se projeter rapidement vers l’avant. Une expérience certaine, acquise pour sa première année en professionnel (30 matchs, 2 buts). Ce profil suffisamment intéressant, a séduit la direction lyonnaise qui a déboursé deux millions d’euros.

Aucune convocation en match officiel avec l’équipe première

Engagé comme un espoir et une option supplémentaire dans l’entre jeu, Camilo a traversé une période particulière. Dès son arrivée, c’est avec la réserve de l’Olympique Lyonnais (National 2) que le relayeur a effectué ses premiers pas. Une étape choisie afin de s’aguerrir et durant laquelle il a disputé trois rencontres, avant l’interruption du championnat en avril. À la reprise, Rudi Garcia l’a intégré au sein de l’équipe première, sans pour autant le convoquer en match officiel.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est Camilo-770x433.jpg.webp
Crédit photo : twitter.com

De plus, il connaît une grave blessure à l’épaule au mois de septembre, le contraignant à une intervention chirurgicale et à une absence de deux mois. Son retour sur les pelouses a eu lieu le 24 octobre, lui qui a disputé sa première rencontre de la saison face à Andrézieux, à l’occasion de la 9e journée de N2 (défaite 0-1 ndlr). Un retour éphémère, puisque la nouvelle interruption du sport amateur définitivement freiné sa remise en forme. Réintégré à la structure professionnelle, le joueur n’est toujours pas apparu en Ligue 1.

Un départ déjà évoqué

Le 22 décembre dernier, avant la confrontation face au FC Nantes, il est finalement autorisé à quitter le groupe pour les vacances d’hiver. Un départ est annoncé en compagnie de deux coéquipiers, Jean Lucas et Cenk Özkacar. Alors que la probabilité d’un prêt s’intensifie pour les deux premiers cités, une option similaire pourrait être envisagée pour Camilo.

Le potentiel affirmé du joueur se trouve donc mis en berne par un ensemble d’éléments dont il ne semble pas maîtriser les aboutissements. Une absence de temps de jeu, qui déséquilibre sa progression et à laquelle un prêt pourrait remédier. Le profil de Camilo met en avant toutes les incertitudes existantes dans les transferts de nombreux jeunes joueurs. Des talents réels, auxquels les dirigeants et la pression populaire ne donnent pourtant pas l’occasion de s’épanouir.

Crédit photo : twitter.com