Paiement : les Français utilisent moins les espèces – Championnat d’Europe de Football 2020

12
Livre photo de nu artistique de la collection Nu & Beauté. Avec de jolies jeunes filles dans un bain noir aux reflets colorés.
Comment Maîtriser Votre Excitation, Contrôler Votre Ejaculation et Augmenter Votre Endurance au Lit et Donner Plusieurs Orgasmes à Votre Partenaire Dès Ce Soir, en Utilisant une Méthode 100% Efficace

Les espèces restent le moyen de paiement préféré des Français pour les achats du quotidien. Mais leur utilisation diminue au profit de la carte de paiement, et surtout du « sans contact ». La crise sanitaire accélère cette évolution. Toutefois, la Banque de France entend veiller à ce que l’accès aux espèces reste aisé.

Tels sont les enseignements de deux enquêtes que vient de publier la Banque centrale européenne (BCE) :

  • l’une sur les habitudes de paiement des ménages dans la zone euro, la précédente enquête datant de 2016,
  • l’autre sur le « dernier paiement effectué par les sondés » réalisé durant la deuxième quinzaine de juillet 2020.

Les Français privilégient le paiement par espèces pour les achats du quotidien

En 2019, les espèces restent le moyen de paiement le plus utilisé en France en magasin et entre particuliers. Leur part représente 59 % de ces transactions, alors que les paiements par carte ne représentent que 35 % de celles-ci. Cependant, l’utilisation des espèces par les ménages français diminue sensiblement depuis 2016. Celle-ci représentait 68 % des transactions en 2016.

Les paiements en espèces sont toujours privilégiés pour les petits achats du quotidien : 92 % des paiements d’une valeur inférieure à 5 € sont réglés en espèces en zone euro.

Le montant moyen du paiement en espèces en magasin est de 12,30 € en France, contre 7,50 € en 2019, soit presque un doublement en trois ans. Cette valeur moyenne du paiement en espèces en magasin est cependant toujours l’une des plus faibles de la zone euro, après le Portugal (8,90 €) et la Lettonie (12,20 €).

Pour les règlements entre particuliers, 62 % des paiements sont réalisés en espèces. La valeur moyenne d’un paiement en espèces entre particuliers s’élève à 19,50 €, contre 44 € tous moyens de paiement confondus.

Mais les Français utilisent moins les espèces que leurs homologues de la zone euro

La France se situe parmi les États de la zone euro qui utilisent le moins les espèces (avec la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg) : 9 % seulement des Français préfèrent payer en espèces (27 % en moyenne dans la zone euro).

Les Français sont aussi ceux qui pratiquent le plus faible niveau de thésaurisation : ils détiennent en moyenne 45 € dans leur portefeuille en début de journée (contre 76 € en moyenne dans la zone euro).

Depuis la crise sanitaire de Covid-19, les Français ont réduit l’usage des espèces

Les Français se caractérisent par un attrait de plus en plus marqué pour la carte bancaire : ainsi 69 % déclarent privilégier la carte pour le règlement de leurs achats quotidiens (seulement 49 % en zone euro).

L’étude conduite en juillet 2020 sur le « dernier paiement effectué par le sondé » confirme cette tendance à la préférence pour le paiement par carte bancaire, que la crise sanitaire a accéléré : 39 % des sondés français ont déclaré utiliser moins souvent les espèces depuis le début de l’épidémie et 49 % payer davantage en carte sans contact (40 % en zone euro).

Plus encore, les deux tiers des sondés ont déclaré avoir réglé leur dernière transaction par carte, dont 39 % en sans contact (27 % dans la zone euro), contre 42 % en espèces.

Si ces conclusions s’appliquaient pour toute l’année 2020, cela voudrait dire que la carte aurait détrôné les espèces pour les paiements au quotidien. 86 % des sondés indiquent d’ailleurs envisager de conserver l’habitude de moins utiliser les espèces après la pandémie.

La Banque de France veille à garantir l’accès aux espèces pour tous

Face à ce repli de l’usage des espèces, la Banque de France entend bien veiller à garantir aux particuliers, et notamment aux personnes les plus fragiles, un accès facile, sûr et universellement accepté aux règlements en espèces.

Il en va de la liberté du choix entre les moyens de paiement et du respect par les commerçants du principe du cours légal, qui impose d’accepter les espèces (pièces et billets) en paiement d’une somme libellée dans la même unité monétaire, en dehors de quelques exceptions.