Paris : l’héritière retrouve 500 000 euros en liquide dans sa cave – Foot 2020

14
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

C’est une sacrée trouvaille ! Qui pose de sacrées questions ! Plus de 500 000 euros en coupures de 100 euros, 50 et 10 euros ont été découverts complètement accidentellement dans une valise oubliée au fond d’une cave d’un bel immeuble parisien.

Ce mardi, les policiers procédaient au comptage du magot. « C’est en cours, précise une source proche de l’enquête. A priori, il y en a pour plus de 500 000 euros ! »

Elle découvre que sa cave était occupée par un inconnu

La « trouvaille » a eu lieu lundi après midi. Anne*, 55 ans, Parisienne, a appelé les policiers du commissariat du VIIe arrondissement. La quinquagénaire leur a expliqué qu’elle venait d’hériter de sa mère un appartement dans cet immeuble cossu de l’avenue de la Motte-Picquet, dans le chic VIIe arrondissement, à deux pas du Champ-de-Mars.

Courant août, alors qu’Anne avait mandaté une agence immobilière pour estimer et vendre ce bien, la question d’une cave attenante à l’appartement s’est posée. Sauf que la nouvelle propriétaire ne savait pas laquelle. Elle a donc fait une recherche sur ses titres de propriété. Puis elle a découvert que sa cave était occupée et barrée d’un cadenas.

Anne a alors placardé dans le hall de l’immeuble un message demandant au « locataire indélicat » de se faire connaître. Sauf que, lundi dernier, un mois après son message, personne ne s’était manifesté. Anne a donc décidé de faire venir un serrurier. Et de laisser libre accès à la cave au diagnostiqueur chargé par l’agence immobilière de faire des relevés. C’est lui qui est tombé sur la valise !

Les enquêteurs spécialisés dans le blanchiment d’argent saisis

Les policiers du VIIe ont immédiatement contacté l’OPJ (officier de police judiciaire) lequel s’est déplacé et a ramené la valise au commissariat. Le 3e DPJ (district de police judiciaire) a été saisi avec les techniciens de la police scientifique.

Lundi soir, le parquet a décidé de confier les investigations à la Brigade de recherches et d’investigations financières (BRIF), un service de la Direction régionale de la police judiciaire de Paris (DRPJ).

Ces enquêteurs spécialisés dans le blanchiment d’argent, vestiges du crime organisé, vont se pencher sérieusement sur la valise de l’avenue de la Motte-Picquet et tenter de remonter à ses « propriétaires ».

*Le prénom a été modifié