Proximus, retraits d’argent, facture d’eau…: les services qui vont augmenter en 2020 – Euro 2020

16

Certains tarifs Proximus, le prix de la bière, le carburant et certains services en banque.

Plusieurs augmentations de prix sont à prévoir pour le 1e janvier.

Chez Proximus

Comme l’an dernier, Proximus adaptera certains de ses tarifs à la hausse lors du passage à l’an neuf. Les packs Tuttimus et Familus seront notamment plus chers. Les packs Internet+TV augmenteront de 1 euro/mois, Tuttimus de 1,5 euro/mois et Familus de 1,5 euro/mois également. Les tarifs pour la téléphonie en général seront aussi revus à la hausse. « Nous devons chaque année massivement investir pour construire notre réseau de l’avenir, notamment pour la fibre et bientôt la 5G », justifie l’entreprise télécom. Les autres opérateurs ne prévoient pas de hausse de tarifs au 1er janvier.

Pour faire le plein

À partir du 1er janvier, la part de biocarburants dans les carburants fossiles (diesel, essence) augmentera. Avec comme conséquence une augmentation légère des prix, de l’ordre de 2 centimes par litre pour l’essence 95 et le diesel.

A la banque

Plusieurs banques adapteront leurs tarifs à partir du 1er janvier 2020. Pour les clients de BNP Paribas Fortis qui ne bénéficient pas d’un « pack » forfaitaire, le compte à vue ordinaire augmentera de 0,5 euro par mois (1,25 à 1,75) pour les privés et passera de 3,75 euros par mois à 5,25 euros par trimestre pour les professionnels. Le remplacement d’une carte coûtera 10 euros (contre 8 auparavant) tandis que le retrait d’argent hors réseau progressera de 0,60 euro par opération (0,10 à 0,70) pour les clients sans « pack ».

Chez ING, les frais annuels du Compte Vert augmenteront de 4 euros pour les particuliers (40 à 44) et de 10 euros pour un compte courant professionnel (40 à 50). Le retrait d’argent avec une carte de crédit sera également à la hausse au distributeur (de 4,96 à 6 euros par retrait) et au guichet d’une autre banque (6,96 à 8 euros).

Les clients d’Axa devront eux débourser 0,6 euro de plus pour le forfait mensuel du compte Comfort2bank (4,50 euros contre 3,90 auparavant). Le retrait d’argent aux distributeurs d’autres banques coûtera par ailleurs 0,5 euro par retrait pour le compte gratuit (St@rt2bank).

Bpost bank augmentera de son côté les tarifs de plusieurs services pour les titulaires d’un compte Postcheque : le virement papier et le retrait d’argent coûteront désormais 1 euro (0,70 euro précédemment). La banque Crelan demandera, elle, 0,8 euro supplémentaire pour les frais de traitement au guichet d’un virement vers une autre banque (de 0,7 à 1,5).

Chez le médecin

Les honoraires des médecins (consultations, visites, avis et surveillance) augmenteront de 1,95 % à partir du 1er janvier 2020. Cette hausse n’aura cependant pas de conséquences pour les patients, qui seront davantage remboursés. Les consultations des pédiatres seront elles revalorisées à hauteur de 4,7 % au-delà de l’indexation prévue. La consultation chez le généraliste coûtera désormais 22,22 euros contre 21,79 auparavant pour un médecin non accrédité, et 26,80 euros au lieu de 26,27 chez le médecin accrédité. La visite à domicile s’élèvera à 39,63 euros (38,88 auparavant).

L’accord médico-mutualiste conclu pour l’année 2020, qui fixe ces tarifs, libère par ailleurs 5 millions d’euros pour la médecine physique et de réadaptation. Il consacre également davantage de moyens aux soins palliatifs, à la surveillance en hôpital de jour « oncologie », aux patientes prises en charge dans les centres MIC (maternal intensive care) et pour les consultations préopératoires en anesthésie.

Pour boire une bière

Les bières brassées par AB InBev et Alken-Maes seront plus chères à partir du 1er janvier dans le secteur Horeca et les supermarchés. Les bières non alcoolisées ne sont pas concernées par cette hausse. Le prix du fût de Stella progressera notamment de 6 euros et celui de Jupiler de 2,70 euros. En moyenne, AB InBev augmentera ses prix de 2 centimes par verre. Alken-Maes augmentera également le prix de ses produits le 1er janvier dans les magasins, tandis que le secteur Horeca ne sera concerné qu’à partir du 1er février. Le brasseur ne fournit cependant pas de détails sur l’ampleur de l’augmentation.

Pour l’eau et l’électricité (chez les Bruxellois)

L’intercommunale Vivaqua va indexer le prix de l’eau à Bruxelles dès le 1er janvier 2020. Pour un ménage de deux personnes à la consommation moyenne de 70m³ par an, le prix de la facture annuelle d’eau augmentera de 5,52 euros (TVAC), ou 2,19 %, l’an prochain, selon les calculs de Brugel, régulateur bruxellois pour les marchés du gaz et de l’électricité et contrôleur du prix de l’eau.

C’est le tarif « assainissement communal » qui va être indexé, l’une des composantes de la facture finale envoyée au consommateur. Cette redevance sert à financer la collecte des eaux usées et les investissements nécessaires dans les ouvrages servant à cette collecte et à celle de l’eau de pluie. Le prix de l’eau était gelé dans la capitale depuis 2014.

Côté électricité, les frais de distribution de l’électricité et du gaz en Région de Bruxelles-Capitale sur la facture globale du client « mixte » moyen (consommation de 2.800 kWh en électricité et 12.000 kWh en gaz) baisseront de 5,8 % en 2020, soit de 33,70 euros, avant de repartir à la hausse. L’augmentation entre 2019 et 2024 est estimée à 2,7 %, soit 14,50 euros par an pour les consommateurs résidentiels. Elle restera cependant « nettement inférieure » à l’indexation (8,9 % cumulés sur la période), souligne Brugel. La distribution représente 28 % de la facture globale de gaz d’un ménage bruxellois et 32 % de la facture d’électricité, rappelle le régulateur.

Pour envoyer une carte postale

Les timbres-poste seront plus chers à partir du 1er janvier 2020. Le timbre prior (distribution le jour ouvrable suivant) sera vendu au prix unitaire de 1,21 euro, soit une hausse de 21 % par rapport à 2019 et de 53,2 % par rapport à 2017. Le timbre non prior (distribution dans les trois jours ouvrables maximum) passera lui à 1,01 euro (+6,32 %). Le tarif d’affranchissement d’un envoi normalisé expédié en Europe s’élèvera par ailleurs à 1,61 euro pour un achat à l’unité. Pour les envois expédiés hors Europe, le tarif international atteindra 1,83 euro.