qu’est devenu le couple de gagnants qui avaient remporté 157 millions d’euros à Sélestat? – Championnat d’Europe de Football 2020

166

Leur vie a changé en septembre dernier quand ce couple de Sélestat a validé le ticket gagant de l’EuroMillions et empoché un jackpot de 157 millions d’euros, soit le quatrième plus gros gain en France. Où en sont-ils six mois après? Nous avons posé la question à la Française des Jeux.

De leur identité, nous ne saurons toujours rien. Le couple de Sélestat, vainqueur de l‘EuroMillions en septembre dernier, tient à son anonymat et ne répond d’ailleurs aux questions que par l’intermédiaire de la Française des Jeux. “Ils sont très discrets. Quand ils ont gagné, ils l’ont annoncé à un cercle très restreint, qui n’a pas été agrandi depuis”, explique Isabelle Cesari, la responsable des relations gagnants pour la FDJ. 

Il faut dire que ce couple de quadragénaires avait empoché 157 millions d’euros, soit le 4e plus gros jackpot remporté en France. Ils sont allés récupérer le chèque au siège de l’entreprise et Isabelle Cesari se souvient “d’un couple très posé, très calmes, très sereins, avec les pieds sur terre. Je les ai eus au téléphone il y a peu, et ils n’ont pas changé. Ils ont simplement arrêté de travailler”.

 

Une forte envie de transmettre

L’important, c’est de bien s’entourer quand on gagne une telle somme. C’est pour cela que la FDJ propose, même si c’est facultatif, un accompagnement personnalisé sur cinq ans pour les grands gagnants, ils sont 180 nouveaux heureux millionnaires chaque année en France. “Les gagnants se retrouvent entre eux, ils aiment par exemple se remémorer le moment où ils ont su”, raconte encore Isabelle Cesari. Pour le couple de Sélestadiens, c’est madame qui a vérifié les numéros, réveillé son conjoint, avant de passer une nuit blanche, se demandant si tout cela était bien réel.

“Depuis, même s’ils vivent pour l’instant toujours à Sélestat, ils se sont simplement acheté une belle villa (dont nous ne savons rien de l’emplacement, NDLR). Par ailleurs, ils ont été généreux avec leur famille mais aussi avec des associations. Sinon, ils tiennent à continuer leur vie telle qu’elle est et précisent qu’ils se préparent toujours leurs plats préférés mais attendent quand même la fin de la pandémie pour voyager”. Des comportements par rapport aux gains qui ont évolué au fil des années. “On note aujourd’hui une forte envie de transmettre, à ses enfants notamment, qu’ils fassent de bonnes études. Et puis il y a un fort désir d’avoir un toit au dessus de la tête. Enfin, la volonté est grande de rester discret”.

Le deuxième plus gros gain pour un Alsacien, cétait en 2014 à Strasbourg avec un chèque de près de 73 millions d’euros. Le dernier avant Sélestat remonte à 2018, un joueur basé dans le Ried avait remporté 36 millions d’euros. En 2020, sept joueurs sont devenus millionnaires dans la région. Et pourquoi pas le prochain ce soir, vendredi 19 février? La FDJ met en jeu 202 millions d’euros à l’EuroMillions.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets