Régénéré en 2020, Moussa Dembélé estime simplement être « mieux servi » – Championnat d’Europe de Football 2020

30
Ici opposé au défenseur lillois Reinildo, Moussa Dembélé a une nouvelle fois été déterminant mardi soir lors de la demi-finale de Coupe de la Ligue au Parc OL, EAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP
  • L’OL s’est qualifié, mardi, pour la finale de la Coupe de la Ligue en éliminant le Losc aux tirs au but.
  • Comme à chaque rencontre depuis le début du mois de janvier, l’attaquant lyonnais Moussa Dembélé s’est mis en évidence, en égalisant notamment sur penalty en première période.
  • Courtisé par de grands clubs de Premier League, l’ancien joueur du Celtic Glasgow s’est montré ferme sur son envie de rester jusqu’à la fin de la saison à l’OL.

Au Parc OL,

« C’est frustrant, il n’y a pas d’explication. » La dernière fois qu’on avait pu échanger avec Moussa Dembélé après un match, il y a trois mois
contre Dijon (0-0), celui-ci avait le regard noir et prenait soin d’écourter sèchement chacune de ses réponses pendant deux minutes. Autant vous dire qu’on a été bluffés de voir l’avant-centre lyonnais se présenter de lui-même face à la presse, mardi après la qualification pour la finale de la Coupe de la Ligue arrachée
contre le Losc (2-2, 4-3 aux tirs au but).

Cette fois, l’ancien du Celtic Glasgow avait clairement des messages à faire passer, à commencer par son avenir qu’il n’a eu aucun mal à évoquer. Jean-Michel Aulas a rappelé vouloir faire « aboutir au moins un autre joueur, et peut-être deux » d’ici le 31 janvier (vraisemblablement l’attaquant havrais Tino Kadewere plus un milieu pouvant être le Brésilien Bruno Guimarães ou l’ancien Niçois Jean-Michaël Seri). Et Moussa Dembélé, comment vit-il donc les approches de Chelsea et Manchester United ?

« Depuis que j’ai 14-15 ans, je suis souvent supervisé »

« C’est flatteur, ça veut dire que je produis du bon football sur le terrain, répond calmement l’intéressé. Après, c’est à moi de rester concentré sur le terrain. Je fais abstraction de ça car ce n’est pas nouveau pour moi. Depuis que j’ai 14-15 ans, je suis souvent supervisé. Je suis un joueur de l’Olympique Lyonnais et je compte le rester jusqu’à la fin de la saison. » N’existe-il donc pas la moindre possibilité de le voir quitter Lyon dès cet hiver, en cas d’énorme offre comme seule la Premier League peut nous en offrir ?

« Non, je ne pense pas, indique-t-il de manière moins catégorique après cette relance. Des gens autour de moi sont là pour ça et je ne m’occupe que du terrain. » Et de ce côté-là, on a droit à du grand Moussa Dembélé depuis la reprise. Jugez plutôt, en cinq rencontres officielles en 2020, il en est à six buts et quatre passes décisives, dont un penalty (ainsi qu’un tir au but) inscrit sans trembler mardi contre le Losc, alors qu’il restait sur deux échecs dans l’exercice.

« Je n’étais pas tant servi que ça en début de saison »

Moussa Dembélé, qui voit l’Euro 2020 comme « un objectif », même s’il ne compte pas encore la moindre cape en Bleu, a son explication quant à sa réussite actuelle tranchant avec ses huit matchs consécutifs sans but en fin d’année 2019.

Je suis mieux servi. Quand un attaquant a plus de bons ballons, sa réussite augmente forcément et c’est ce qu’il m’arrive en ce moment. C’est important à mon poste d’être servi par ses milieux et je trouve qu’en début de saison, je n’étais pas tant servi que ça. Mais on a réussi à remédier à cela et tout se passe bien pour l’équipe. J’ai pu parler avec les milieux pour qu’ils me servent plus. »

Pour un joueur clairement réservé voire taiseux médiatiquement, ce message balancé en pleine période faste (et sans Memphis Depay blessé pour plusieurs mois) avec l’OL fait sens. Moussa Dembélé persiste et signe : « Je suis l’un des joueurs les plus expérimentés du groupe et c’est à moi de porter l’équipe vers le haut. C’est ce que j’essaie de faire tous les jours ». Rarement un break de Noël n’a à ce point régénéré un buteur.