Restaurant universitaire : dès la rentrée, des repas à 1 euro pour les étudiants boursiers – Championnat d’Europe 2020

13

Le Premier ministre l’a annoncé ce mercredi 15 juillet 2020 : les étudiants les plus modestes bénéficieront d’un tarif préférentiel dans les restaurants universitaires de France.

Le gouvernement a lancé, dans le cadre de son plan de relance, plusieurs mesures en faveurs des étudiants et des jeunes en recherche d'emploi.
Le gouvernement a lancé, dans le cadre de son plan de relance, plusieurs mesures en faveur des étudiants et des jeunes en recherche d’emploi. (©Adobe stock)

C’est un coup de pouce pour bon nombre de jeunes. Dès la rentrée prochaine, les étudiants boursiers pourront bénéficier d’un tarif spécial dans les restaurants universitaires, a annoncé ce mercredi 15 juillet 2020 le Premier ministre Jean Castex lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée générale.

Le nouveau chef du gouvernement, qui souhaite soutenir les étudiants, « notamment les plus modestes », a ainsi indiqué que le tarif du repas serait désormais fixé à un euro, contre 3,30 euros actuellement.

Lire aussi : Une aide de 200 euros versée aux jeunes précaires et étudiants : voici comment en bénéficier

Un plan destiné aux jeunes

Par ailleurs, un plan jeunesse sera « discuté vendredi avec les partenaires sociaux », a-t-il précisé. Outre le prix des repas au restaurant universitaire, il concernera deux autres sujets : la lutte contre le décrochage et l’emploi.

Dans le premier cas, le plan de relance prévoit la création de 300 000 parcours et contrats d’insertion, destinés aux jeunes en difficulté. Dans le second cas, l’État envisage la création d’un « dispositif exceptionnel de réduction du coût du travail ».

Celui-ci s’établit à 4 000 euros par an, dans toutes les entreprises, pour les jeunes de 25 ans et jusqu’à 1,6 Smic. Concernant la durée, il sera valable « pour une durée d’au moins un an », a souligné le Premier ministre.

Lire aussi : Allocation de rentrée : le gouvernement annonce une revalorisation exceptionnelle de 100 euros