Rsum des principales informations conomiques du jeudi 1er octobre 2020 – Championnat d’Europe 2020

9
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

Zurich (awp) – Principales informations économiques de la journée, résumées par awp:

CONJONCTURE: L’activité dans l’industrie et les services en Suisse s’est améliorée en septembre, traduisant une certaine reprise de l’économie. Sur le front de l’emploi, la situation reste cependant tendue même si les licenciements ont pour le moment perdu de l’ampleur. L’indice des directeurs d’achat (PMI) s’est établi à 53,1 points, soit une amélioration de 1,2 point par rapport à août. Il s’agit du plus haut niveau depuis février 2019.

COMMERCE DE DÉTAIL: Le mois d’août s’est révélé plutôt favorable pour les acteurs du commerce de détail en Suisse. Poursuivant leur rebond, leurs chiffres d’affaires ont augmenté de 1,6% sur un an. Corrigés des variations saisonnières, ces derniers ont cependant fléchi de 2,1% au regard du mois précédent. La croissance en comparaison annuelle s’est cependant tassée par rapport à juillet, mois durant lequel les ventes avaient cru de 3,4%. En termes réels, soit compte tenu du renchérissement, les recettes du commerce de détail ont gagné 2,5% en août au regard d’août 2019.

CONJONCTURE: Malgré une certaine amélioration par rapport aux mois précédents, la situation des affaires en septembre chez les petites et moyennes entreprises (PME) actives dans l’industrie demeure “insatisfaisante”, dans un contexte marqué par la pandémie de coronavirus. L’indice des directeurs d’achat (PMI) pour les PME de l’industrie de la banque Raiffeisen a progressé à 48,6 points, contre 44,3 points le mois précédent. Cet indicateur demeure ainsi sous la barre des 50 points, qui représente le seuil de croissance.

TECHNOLOGIE: La Suisse ne figure plus dans le top 5 des pays à la meilleure compétitivité numérique, d’après l’étude mondiale de l’institut IMD. Si le pays compte tout de même parmi les bons élèves de ce classement, son manque de femmes chercheuses ou sa règlementation contraignante sont quelques-unes des faiblesses qui freinent l’économie helvétique et la placent en sixième position mondiale, derrière Hong Kong.

CONJONCTURE: L’indice des prix à la consommation en Suisse n’a pas bougé d’un iota entre les mois d’août et de septembre, demeurant fixé à 101,2 points. L’évolution sur un an s’inscrit en négatif de 0,8%, selon le relevé de l’Office fédéral de la statistique (OFS). L’allègement des prix des voyages internationaux et des nuitées hôtelières a été compensé par un renchérissement dans l’habillement et les chaussures, ainsi que certains fruits.

ALIMENTATION ANIMALE: Purina poursuit son expansion aux Etats-Unis. La marque d’aliments pour animaux de compagnie de Nestlé va construire une nouvelle unité de production à Eden dans l’Etat américain de Caroline du Nord. L’investissement atteint 450 millions de dollars (409,9 millions de francs suisses). Le nouveau site, qui devrait entamer ses activités en 2022, doit permettre de soutenir la demande croissante en nourriture pour animaux aux Etats-Unis. A l’horizon 2024, il devrait compter quelque 300 salariés.

COMMERCE DE DÉTAIL: Pionnier de la vente en ligne de produits alimentaires et de ménage en Suisse, LeShop.ch va disparaître d’ici la fin de l’année. L’offre de la marque fondée en 1997 et entièrement contrôlée par Migros intégrera la future plateforme internet du numéro un suisse du commerce de détail: Migros.ch.

ENERGIE: L’énergéticien Axpo va ouvrir une représentation à Singapour pour renforcer sa présence sur un marché asiatique jugé “attrayant”. La nouvelle filiale Axpo Singapore sera dirigée par Sophie Ducoloner, qui rejoindra le groupe au 1er décembre. Axpo poursuit ainsi son expansion internationale dans le négoce énergétique, après s’être établi en Europe et ensuite aux Etats-Unis. En Asie, Axpo veut mettre l’accent sur le commerce avec le gaz naturel liquéfié (LNG).

TOURISME: Hotelplan a nommé Joe Ponte pour diriger ses activités au Royaume-Uni à partir du 1er novembre. Il succède à Paul Carter qui quitte ses fonctions “pour des raisons personnelles”. M. Ponte, responsable de la filiale de voyages d’aventures Explore Worldwide, deviendra par la même occasion membre de la direction du groupe, selon un communiqué du voyagiste détenu par Migros.

EMPLOI: Le chômage a progressé en août dans la zone euro, pour le cinquième mois consécutif dans le contexte de crise sanitaire, touchant 8,1% de la population active, a annoncé l’Office européen des statistiques. En juillet, le taux de chômage avait atteint 8% (chiffre actualisé), après 7,8% en juin, selon Eurostat. Le nombre de chômeurs a augmenté de 251’000 personnes en un mois, alors que les annonces de suppressions d’emplois se sont multipliées pendant l’été.

AUTOMOBILES: Les ventes de véhicules neufs au Japon, très affectées par la crise du coronavirus, ont continué de s’afficher en baisse en septembre, les consommateurs restant prudents malgré la relative stabilisation du nombre de nouveaux cas quotidiens d’infection. En septembre, 293’520 véhicules neufs de marques japonaises (voitures hors mini-voitures “kei cars”, camions et bus) ont été écoulés dans l’archipel, un repli de 15,6% sur un an, selon les chiffres publiés par la Jada, l’association nationale des concessionnaires automobiles.

BANQUES: Plus de 7500 emplois dans la finance ont été délocalisés du Royaume-Uni vers l’Europe à ce jour à cause du Brexit et depuis le référendum sur la sortie de l’UE en 2016, estime le cabinet EY dans une étude. EY souligne par ailleurs que 24 entreprises financières ont déclaré qu’elles allaient transférer des actifs du Royaume-Uni vers l’Union européenne, sans en publier la valeur, mais le cabinet de conseil évalue leur montant à “plus de 1200 milliards de livres” (1414 milliards de francs suisses).

POLITIQUE MONÉTAIRE: La Bulgarie, qui se prépare, avec la Croatie, à adhérer à la zone euro, a formellement rejoint l’Union bancaire européenne, a annoncé la banque centrale bulgare (BNB). Cette adhésion permettra à la Banque centrale européenne (BCE) d’effectuer une supervision directe sur les cinq plus grandes banques du pays, a déclaré le chef de la supervision de la BNB Radoslav Milenkov.

TECHNOLOGIE ET MÉDIAS: Le patron de Google, Sundar Pichai, a annoncé que le géant américain allait investir un milliard de dollars (près de 918 millions de francs suisses) dans des partenariats avec des éditeurs de presse à travers le monde. “Cet engagement financier (…) rémunérera des éditeurs pour créer et sélectionner des contenus de haute qualité”, pour une “expérience” de l’information en ligne, écrit M. Pichai.

CHIMIE: Le titre Bayer dérapait à la Bourse de Francfort, après l’annonce mercredi soir d’un nouveau plan d’économies et de dépréciations d’actifs en milliards dans l’agrochimie en raison de la pandémie du coronavirus. Vers 11H00 GMT, le titre du géant de la pharmacie et de l’agrochimie perdait 10,1% à 47,92 euros à Francfort, cette chute du poids lourd du Dax contribuant à ramener la hausse de l’indice vedette à seulement 0,19%.

TOURISME: Le géant allemand du tourisme TUI, durement touché par la crise liée au coronavirus, va réduire son offre de séjours l’an prochain tout en visant le retour à la rentabilité. “Nous allons réduire un peu les capacités (en hôtels et bateaux de croisière) pour être sûrs que la demande reste supérieure à l’offre. C’est bon pour le rendement”, a déclaré le président du directoire du voyagiste, Fritz Joussen, devant le club des journalistes économiques de Francfort.

TEXTILE: Le géant suédois du prêt-à-porter Hennes et Mauritz (H&M), qui se remet progressivement des effets du coronavirus, a fait état de résultats meilleurs qu’attendu au troisième trimestre, en dépit d’un bénéfice net divisé par deux. Le bénéfice net est ressorti à 1,8 milliard de couronnes (185,2 millions de francs suisses) pour la période juin-août contre 3,86 milliards au troisième trimestre 2019, pour un chiffre d’affaires en baisse de 18,7%, à 51 milliards.

AÉRONAUTIQUE: Le motoriste britannique Rolls-Royce, en grande difficultés à cause de la crise du secteur aérien générée par la pandémie de Covid-19, a annoncé un plan de recapitalisation à hauteur de 5 milliards de livres (5,95 milliards de francs suisses). Dans un communiqué, il dit avoir obtenu un prêt d’un milliard de livres (1,19 milliard de francs suisses) sur deux ans, et une extension d’une garantie de prêt existante allant jusqu’à un milliard de livres, auprès de l’organisme public UK Export Finance.

awp