Rsum des principales informations conomiques du mardi 27 octobre 2020 – Championnat d’Europe 2020

66

Zurich (awp) – Principales informations économiques de la journée, résumées par awp:

TOURISME: Le secteur du tourisme en Suisse va payer un lourd tribut à la crise sanitaire causée par le Covid-19 cette année. Sur l’ensemble de l’exercice, la branche devrait essuyer une perte de plus de 10 milliards de francs suisses, prévient le KOF. Dans un communiqué, le centre d’études conjoncturelles de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) indique qu’après une embellie en été, soutenue par une demande interne en forte hausse, le secteur risque de connaître un nouveau coup de frein à l’approche de l’hiver.

BANQUES: Postfinance prévoit de supprimer quelque 130 postes à plein temps et de modifier environ 260 contrats de travail, dans le cadre d’une restructuration annoncée mardi. Le bras financier du géant jaune va scinder ses activités en quatre unités d’entreprise: Payment Solutions, Retail Banking, Digital First Banking et Platform Business. Les activités dans la banque de détail concentreront l’essentiel des suppressions de postes, a précisé à AWP un porte-parole. Une procédure de consultation sera lancée et doit déboucher d’ici fin novembre sur une décision finale quant à la mise en oeuvre des mesures envisagées, précise un communiqué.

RESTAURATION: Le secteur de la restauration en Suisse vit des moments dramatiques. Avec la multiplication des restrictions imposées pour raisons sanitaires, les recettes se sont effondrées et nombre d’établissements ont dû mettre la clé sous la porte. Si rien n’est fait, le secteur pourrait perdre jusqu’à 100’000 emplois à brève échéance, a averti en conférence de presse le président de Gastrosuisse, Casimir Platzer.

CONSTRUCTION: Implenia se restructure et prévoit 2000 suppressions d’emplois d’ici 2023. Le groupe de construction prévoit dans l’immédiat que 750 emplois passeront à la trappe, dont 250 en Suisse, selon un communiqué. La société table aussi sur des économies annuelles de plus de 50 millions de francs suisses d’ici 2023.

PHARMA: Novartis dresse un bilan contrasté au terme du troisième trimestre. La croissance est demeurée ténue, bridée notamment par une raréfaction persistante des consultations médicales induite par la pandémie, ainsi que par une pression tarifaire outre-Atlantique sur les génériques et biosimilaires de la filiale Sandoz. Le chiffre d’affaires a enflé de 1% à 12,26 milliards de dollars (11,14 milliards de francs suisses) entre juillet et fin septembre.

MANIPULATION DES TAUX: La Commission de la concurrence (Comco) a sévi à l’encontre des banques Crédit Agricole et HSBC France dans l’affaire de la manipulation du taux de référence Euribor. Les deux établissements hexagonaux ont conclu un accord à l’amiable avec la Comco, qui a néanmoins infligé des sanctions à hauteur de plusieurs millions de francs suisses. Crédit Agricole devra s’acquitter d’une pénalité d’environ 4,5 millions de francs suisses et HSBC France de presque 2 millions, indique le gendarme de la concurrence. L’autorité boucle ainsi l’enquête sur les produits dérivés de taux d’intérêt en euro basés sur l’Euribor – un indicateur employé pour déterminer à quel prix les banques se prêtent de l’argent – vis-à-vis de ces deux établissements.

COMMERCE DE DÉTAIL: Les employés de Migros obtiendront l’année prochaine une augmentation salariale plafonnée à 0,5%. Le géant de la distribution a convenu de cette hausse lors des négociation menées avec les partenaires sociaux. La revalorisation est moindre par rapport à la fourchette de 0,5-0,9% retenue pour 2020. “L’évolution économique et celle du Covid-19 sont très incertaines pour l’année prochaine. Les négociations menées cette année se sont concentrées sur la pérennisation des emplois et la solidarité entre les employés”, indique Sarah Kreienbühl, membre de la direction, citée dans un communiqué.

ALIMENTATION: La pandémie de Covid-19 laisse jusqu’à présent un goût amer dans la bouche des chocolatiers suisses, qui ont vu leurs recettes fondre de 14,3% sur un an entre janvier et août. Les ventes sur le marché intérieur (-15%) comme les exportations (-14%) ont causé cette chute. Les producteurs helvétiques ont souffert tout particulièrement durant la période mai-août, où les revenus ont reculé de 21,5%, indique mardi la faîtière Chocosuisse, qui ne précise cependant pas les chiffres absolus. Durant ces quatre mois, les ventes en Suisse ont plongé de plus de 23%, les exportations s’étant contractées de 20,5%.

INFORMATIQUE: Le développeur autrichien de semi-conducteurs AMS anticipe un solide 4e trimestre, malgré les effets négatifs de la pandémie de coronavirus, annonce l’entreprise cotée à SIX. Pour la période sous revue, le chiffre d’affaires devrait s’établir entre 650 et 690 millions de dollars et la marge opérationnelle (Ebit) est attendue entre 24 et 27%. Tous les deux indicateurs seraient ainsi en progression en comparaison trimestrielle.

TOURISME: Les arrivées de touristes internationaux ont chuté de 70% dans le monde sur les huit premiers mois de 2020 par rapport à l’année précédente, sous l’effet de la pandémie de Covid-19, a annoncé l’Organisation mondiale du tourisme (ONU). Les mois d’été, habituellement haute saison touristique dans l’hémisphère nord, ont été catastrophiques: -81% de touristes en juillet sur un an, et -79% en août, précise cette agence des Nations Unies basée à Madrid.

awp