Scor publie un résultat net en baisse pour 2020, grevé par la crise sanitaire, Actualité des sociétés – Championnat d’Europe 2020

45

PARIS (Agefi-Dow Jones)–Le réassureur Scor a vu son résultat net baisser de 44,5% en 2020 en raison de la crise sanitaire, mais se dit “bien positionné” pour tirer parti de l’aversion au risque exacerbée par la pandémie de Covid-19.

“La pandémie de Covid-19 contribue à créer les conditions d’une croissance de la réassurance plus forte assortie d’une dynamique tarifaire positive. La pandémie exacerbe la croissance de l’aversion aux risques ‘lato sensu’, ce qui entraînera une demande plus importante de protection partout dans le monde”, a indiqué Scor dans un communiqué.

La crise sanitaire a lourdement pesé sur les résultats du groupe en 2020. Le réassureur a estimé l’impact annuel de la pandémie sur ses comptes à 640 millions d’euros, contre 546 millions d’euros à fin septembre. En réassurance dommage, cet impact s’est établi à 284 millions d’euros. En réassurance vie, le montant a atteint 314 millions d’euros, tandis que l’impact s’est inscrit à 42 millions d’euros en gestion d’actifs.

La charge totale des sinistres liés à la pandémie de Covid-19, qui inclut les sinistres survenus mais non déclarés, a atteint 314 millions d’euros en 2020, a précisé le groupe. “La charge totale des sinistres liés à la pandémie de Covid-19 devrait rester à des niveaux élevés au premier semestre 2021 et diminuer d’ici la fin du troisième trimestre 2021”, prévoit Scor.

Le risque pandémique, bien connu des réassureurs, faisait partie intégrante de la gestion des risques de Scor lorsque la pandémie de Covid-19 s’est déclarée, mais “la portée véritablement globale d’un tel phénomène ainsi que l’impact déterminant des diverses décisions — non modélisables ! — prises par les pouvoirs publics pour contenir la propagation du virus” étaient sous-estimées, a expliqué le PDG de Scor, Denis Kessler, cité dans le communiqué.

En 2020, le résultat net part du groupe est ressorti à 234 millions d’euros, contre 422 millions d’euros en 2019. Sur le seul quatrième trimestre, Scor a vu son bénéfice atteindre 99 millions d’euros, à comparer à un bénéfice de 21 millions d’euros un an plus tôt.

Les primes brutes émises, équivalent du chiffre d’affaires, se sont établies à 16,37 milliards d’euros, contre 16,34 milliards d’euros en 2019, soit une croissance de 0,2%. Au quatrième trimestre, les primes brutes émises ont atteint 4,09 milliards d’euros, contre 4,29 milliards d’euros un an plus tôt.

Les analystes sondés par FactSet attendaient en moyenne, pour l’ensemble de 2020, des primes brutes de 16,5 milliards d’euros et un résultat net de 184 millons d’euros.

Parmi les autres indicateurs suivis par le groupe, le rendement des capitaux propres (ROE) annualisé s’est inscrit à 3,8% en 2020, contre 7% en 2019.

Le ratio combiné net, qui définit le rapport entre le coût des sinistres et le total des primes encaissées, s’est établi à 95,5% en 2020 en réassurance de dommage et de responsabilité. Un ratio supérieur à 100% signifie que l’activité de réassurance dommages a accusé des pertes. S’il est inférieur à 100%, elle a été rentable.

Au niveau du bilan, le ratio de solvabilité estimé du groupe s’élevait à 220% à fin décembre, soit dans le haut de la zone de solvabilité optimale définie dans le plan “Quantum Leap” de Scor (entre 185% et 220%).

Scor proposera lors de sa prochaine assemblée générale de verser un dividende de 1,80 euro par action au titre de 2020. L’an passé, le réassureur n’avait pas versé de coupon au titre de l’exercice 2019, suivant en ce sens les injonctions des autorités de régulation du secteur.

-Alice Doré, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 90; adore@agefi.fr ed: VLV

(Julien Marion a contribué à cet article)

COMMUNIQUES FINANCIERS DE SCOR:

http://www.scor.com/fr/media/communiques-de-presse.html

Agefi-Dow Jones The financial newswire

Dow Jones Newswires

February 24, 2021 02:02 ET (07:02 GMT)