Scor : une décote injustifiée – Championnat d’Europe 2020

31

Le réassureur affiche un résultat net de 234 millions d’euros en 2020, en baisse contenue de 44% sur un an, malgré la facture du Covid-19. Le dividende reste stable à 1,80 euro, soit un rendement de 6,5%.

Scor confirme la solidité de son modèle et sa capacité à absorber les chocs de toutes natures.

En dépit du Covid-19, dont la facture s’élève à 640 millions d’euros pour l’exercice 2020, le groupe présidé par Denis Kessler demeure largement profitable.

Rendement attrayant

Le résultat net annuel a certes reculé de 44,5%, à 234 millions, mais est meilleur qu’attendu. Mieux, à 220%, la solvabilité se situe à un niveau confortable.

Le dividende est maintenu à 1,80 euro par action, soit un taux de distribution de 144% et un rendement de 6,5%.                                                                                 

À 0,85 fois son actif net comptable, l’action Scor demeure injustement décotée et souffre d’un amalgame excessif avec le secteur de l’assurance, pénalisé par les taux bas.

Ni le cycle tarifaire haussier, ni le positionnement concurrentiel favorable ne nous paraissent correctement valorisés.

Les réformes prudentielles qui vont entrer en vigueur à partir de 2022 vont libérer du capital, qui pourra être réemployé pour capter davantage de croissance ou augmenter le dividende. Nous demeurons à l’achat du titre, en hausse de 5% depuis le début de l’année.

Achetez l’action Scor [SCR]. Objectif de cours : 35 €.

Profil d’investissement : prudent.

Prochain rendez-vous : comptes du 1er trimestre, le 28 avril.