Seb entend renouer avec la croissance organique et vise une hausse du Ropa en 2021, Actualité des sociétés – Euro 2020

22

PARIS (Agefi-Dow Jones)–Le spécialiste du petit équipement domestique Seb a annoncé dans la nuit de mercredi à jeudi qu’il s’estimait “bien armé et en ordre de marche” pour renouer avec la croissance organique de ses ventes en 2021 et avec la progression de son Résultat opérationnel d’activité (Ropa).

“La visibilité toujours réduite sur les mois à venir et le caractère saisonnier de l’activité ne nous permettent pas, à ce stade, de préciser nos objectifs pour l’ensemble de l’exercice 2021”, a indiqué le groupe dans un communiqué. “Les effets devises ainsi que les niveaux de prix élevés des matières premières et du fret constituent des vents contraires en ce début d’année”, a-t-il souligné.

Le groupe a fait ces annonces alors qu’en 2020, son résultat opérationnel d’activité s’est établi à 605 millions d’euros contre 740 millions d’euros l’année précédente, reculant de 18,2% en données publiées et de 4,8% à taux de change et périmètre constants. Lors de la publication de son chiffre d’affaires annuel en janvier, le groupe avait relevé son objectif de Ropa à environ 600 millions d’euros pour 2020, en raison de la croissance organique de ses ventes enregistrée au quatrième trimestre.

Le propriétaire des marques Moulinex, Tefal, Krups et WMF avait alors publié un chiffre d’affaires de 6,94 milliards d’euros, en baisse de 5,6% en données publiées et de 3,8% à taux de change et périmètre constants.

En 2020, Seb a dégagé un bénéfice net de 301 millions d’euros, en recul de 20,9%. Selon le consensus réalisé par FactSet, les analystes attendaient en moyenne un bénéfice net de 308 millions d’euros.

Le conseil d’administration proposera le versement d’un dividende de 2,14 euros par action au titre de 2020, contre 1,43 euro en 2019.

L’année “2021 a commencé dans un environnement général très incertain, marqué par des conditions sanitaires toujours instables, malgré le début des campagnes de vaccination”, a remarqué Seb. “Elles se traduisent par des mesures de restriction de circulation des personnes dans de nombreux pays, notamment en Europe, et par la persistance des difficultés du secteur de l’hôtellerie-restauration, toujours très impacté”, a ajouté le groupe.

“Cependant, à l’instar du second semestre 2020, notre activité Grand Public est solide en ce début d’année sur une base de comparaison favorable”, a souligné le groupe. “La dynamique s’appuie sur une demande soutenue, sur le lancement de nouveautés produits servies par une forte activation publicitaire et marketing ainsi que sur l’accélération du e-commerce”, a précisé Seb.

“Une normalisation progressive de l’activité professionnelle pourrait se matérialiser à partir du second semestre”, a conclu le spécialiste du petit équipement domestique.

-Eric Chalmet, Agefi-Dow Jones; 01 41 27 47 95; echalmet@agefi.fr ed: VLV

COMMUNIQUES FINANCIERS DE SEB :

http://www.groupeseb.com/fr/communiques-financiers

Agefi-Dow Jones The financial newswire

Dow Jones Newswires

February 25, 2021 00:58 ET (05:58 GMT)