Suède-France (0-1) : Griezmann, premier Bleu à rater trois pénaltys consécutifs – Championnat d’Europe 2020

30
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

En expédiant sa frappe au-dessus de la cage de Robin Olsen dans les arrêts de jeu de la seconde période du match remporté face à la Suède (1-0), Antoine Griezmann a raté son troisième pénalty consécutif avec les Bleus. Il devient par-là même occasion le premier joueur tricolore à louper trois pénaltys de rang.

La série noire du numéro 7 des Bleus a débuté il y a un an face à l’Albanie (4-1, le 7 septembre 2019) en éliminatoires de l’Euro 2020. Ce soir-là, l’attaquant du FC Barcelone avait raté son premier pénalty lui qui n’avait jamais été en échec en équipe de France dans cet exercice.

Dans la foulée, il avait voulu dédramatiser trouvant une explication inattendue à son échec. « Je ne sais pas, sûrement parce que ma femme n’a pas regardé le match, c’est vrai que j’étais sur une bonne dynamique, mais voilà on ne peut pas toujours marquer, c’est dommage, il va falloir retravailler ça », avait-il déclaré.

Il a toujours la confiance de Deschamps

Trois jours plus tard face à Andorre, rebelote pour l’attaquant des Bleus dont le pénalty était écarté par le gardien de la petite Principauté. Malgré ce manque de réussite, Didier Deschamps n’a jamais voulu renier sa confiance à l’un de ses joueurs cadre et l’avait même conforté en tireur numéro 1 un mois plus tard en octobre 2019. C’est ce qu’il a redit ce samedi soir en Suède.

« Antoine sait qu’il a raté ce pénalty comme les deux précédents, a souligné le sélectionneur des Bleus. A partir du moment où il se sent et s’il y en a un autre, je le laisserai tirer. Mais il faut qu’il retrouve des sensations. »