Taux : nette tension face à un contexte devenu ‘full risk on’ – Championnat d’Europe de Football 2020

62

(CercleFinance.com) – La rotation sectorielle en faveur des actions s’est remise en route ce lundi, et c’est le ‘full risk on’ qui triomphe, ce qui fait grimper symétriquement le rendement des bons du Trésor en Europe (les marchés obligataires sont fermés ce lundi aux Etats Unis pour cause de ‘Président’s day’).

Les Bunds sont les plus exposés à l’arbitrage en faveur des actions et ils subissent une poussée de fièvre de +5Pts de base à -0,38%.

No OAT se tendent fortement avec +4Pts à -0,158% et les BTP italiens (+4Pts également à 0,548%) ont ainsi atteint des plus hauts depuis le mois de septembre.

Les BTP chutent donc malgré la confirmation de Mario Draghi à la tête d’un gouvernement d’union nationale en Italie, avec un ancien directeur de la banque centrale aux finances.

Les Bonos espagnols se situent à mi-chemin entre les BTP et les Bunds avec +4,5Pts à 0,205%.

Les opérateurs citent des anticipations d’une hausse des prix alors que les cours du pétrole continuent de flamber (63$ à Londres sur le Brent, pas de cotations sur le NYMEX ce lundi), au plus haut depuis plus d’un an(il faut remonter au 22 janvier 2020).

Dans un tel contexte de ‘complaisance’ extrême (le ‘VIX’, le baromètre du stress, retombe vers 20 en Europe), le chiffre publié ce matin a été jugé non pertinent et reflétant un lointain passé : selon Eurostat, la production industrielle CVS a diminué de 1,6% en décembre 2020 dans la zone euro et de 1,2% dans l’UE, par rapport à novembre après des augmentations de 2,6% dans la zone euro et de 2,3% dans l’UE en novembre.

La production industrielle moyenne pour l’année 2020 a diminué de 8,7% dans la zone euro et de 8,0% dans l’UE, par rapport à 2019.

Les investisseurs découvriront demain matin l’indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands.