Test Amazon Echo 4 (2020) : notre avis – Foot 2020

20

Six ans après la sortie de la première Echo d’Amazon, l’enceinte connectée
a droit à une refonte en profondeur de son design, optant désormais pour une forme
sphérique radicalement différente des générations précédentes. Mais il n’y
a pas que le style qui change. L’Echo progresse sur la qualité audio et ses
fonctionnalités pour la maison tout en conservant son positionnement à
100 euros, ce qui en fait l’une des enceintes intelligentes les plus
avancées.

Un son en nette progression 

En ce qui concerne le son, l’Echo 2020 marque une amélioration
significative par rapport à la version 2019, en partie parce que
l’Echo de troisième génération reprenait le design des anciennes générations. Par ailleurs, la nouvelle version intègre un égaliseur adaptatif qui
s’ajuste automatiquement en fonction de l’acoustique de la pièce. Une fonction que l’on trouve de plus en plus souvent sur les enceintes intelligentes (et que l’on trouvait déjà sur le HomePod d’Apple). 

Test Amazon Echo 4 (2020) : notre avis - Foot 2020 

Pour notre part, nous n’avons pas remarqué de différences spectaculaires
d’une pièce à l’autre, mais l’enceinte sonnait bien dans toutes les
configurations où nous l’avons essayée. Et qu’est-ce que cela donne face à
la concurrence, notamment la toute nouvelle

Nest Audio de Google
qui a elle aussi de sérieux atouts ? L’Echo est tout simplement plus
puissante : son volume à 85% est à peu près équivalent au maximum de celui
de la Nest. De plus, grâce au woofer intégré de 3 pouces, les basses et les bas médiums sont plus riches et plus
puissants, bien que la Nest
Audio offre une performance légèrement supérieure sur les morceaux acoustiques complexes.

Comme pour la nouvelle enceinte connectée de Google, on peut associer deux
Echo pour obtenir un rendu stéréo. L’effet est excellent, en particulier
avec les titres qui en tirent pleinement parti comme Seven Nation Army de
The White Stripes ou Money de Pink Floyd. Et contrairement à la Nest Audio,
l’Echo dispose d’une entrée/sortie 3 mm pour la connexion à d’autres
enceintes, de quoi connecter votre vieux système Hi-Fi et le doper à l’intelligence artificielle sans surcoût. 

Test Amazon Echo 4 (2020) : notre avis - Foot 2020 

Les enceintes connectées d’Amazon et de Google offrent toutes deux une
excellente qualité audio pour leur tarif de 100 euros. Mais après les avoir
testées côte à côte sur des dizaines de morceaux, l’Echo l’emporte d’une
marge faible mais significative. Pour être précis, cela dépend de la musique que vous écoutez. l’Echo plaira plus aux amateurs de rap et de
hip-hop tandis que ceux qui ont une préférence pour la musique acoustique
et classique auront plus de plaisir à écouter la Nest Audio, qui met moins l’emphase sur les basses. 

Encore mieux connectée à la maison

Outre le son, Amazon a fortement différencié sa nouvelle enceinte de celle
de Google et du HomePod Mini d’Apple, notamment grâce à son hub qui comprend un récepteur Zigbee et l’Amazon Sidewalk
Bridge. Il s’agit de deux nouvelles façons de connecter les appareils
domestiques intelligents à une enceinte.

Le récepteur Zigbee permet à l’Echo de se connecter à d’innombrables
appareils domotiques sans avoir besoin d’une passerelle intermédiaire.
Cette évolution élargit sensiblement la gamme d’appareils connectés que les
utilisateurs d’Echo peuvent installer dans leur maison sans les tracas et
les dépenses supplémentaires d’un hub dédié. Ce n’est pas révolutionnaire en soit, d’autant qu’Amazon a déjà intégré un récepteur Zigbee dans d’autres enceintes, notamment l’Echo Plus, mais c’est un atout. Nous avons essayé de connecter des appareils Zigbee lors de notre test et la démarche était très simple. Cela a fonctionné sans soucis.

Test Amazon Echo 4 (2020) : notre avis - Foot 2020 

Ce qui est moins clair, c’est la façon dont Amazon Sidewalk, qui sera lancé
plus tard cette année, affectera les utilisateurs d’Echo. Sidewalk est un
réseau IoT partagé à faible consommation d’énergie et à faible bande
passante qui permettra aux utilisateurs de connecter leurs produits à
l’extérieur et à l’intérieur de leur maison. Pour cela, les possesseurs
d’un appareil Echo compatible vont allouer « une petite partie de leur
bande passante Internet, qui est mise en commun pour créer un réseau
partagé profitant à tous les appareils compatibles avec Sidewalk dans une
communauté »
. Concrètement, cela pourrait signifier un réseau fonctionnel
plus large pour les appareils situés en bordure d’une propriété comme, par
exemple, un éclairage extérieur. C’est une bonne idée qui servira à certains mais cela dépendra de vos installations. 

Si vous possédez un Fire TV Stick, vous pouvez également lier l’Echo et la petite clé de streaming afin de contrôler à la voix votre TV. Cela fonctionne assez bien, mieux qu’il y a quelques années, toutefois il y a encore une marge de progression. Lorsque les deux appareils sont liés, nous avons notamment pu constater une confusion avec la musique en streaming. Le système avait en effet tendance à allumer également le TV pour diffuser les paroles du morceau à l’écoute alors que nous aurions préféré que le TV reste éteint. 

Le design sphérique : le pour et le contre

Selon Amazon, la forme sphérique de la nouvelle Echo permet d’améliorer le
rendu sonore. Mais cela engendre aussi quelques inconvénients
pratiques, notamment un encombrement plus important. Si vous envisagez de
remplacer une Echo de troisième génération ou une Echo Dot par
l’Echo 2020, vous devrez probablement réorganiser légèrement votre
agencement. Ce n’est pas dramatique non plus, mais c’est un élément à prendre en compte quand on souhaite équiper sa maison. L’Echo est disponible en trois couleurs : anthracite, bleu-gris
et blanc. 

Le point sur la concurrence

Comme nous vous le disions plus haut, la Google Nest Audio est la principale concurrente de cette enceinte. Au-delà des différences de son (plus de puissance chez Amazon et un son plus orienté rap, Hip Hop et musiques Electro), il y a aussi des différences de design. L’enceinte Google ne possède pas de port jack permettant de rendre “intelligents” les systèmes audio anciens par exemple. Toutefois, nous préférons toujours l’Assistant Google à Alexa concernant l’intelligence artificielle. 

Parmi la concurrence, on peut aussi citer l’Apple HomePod Mini, mais ce dernier demeure très fermé et conviendra surtout si vous êtes déjà bien impliqué dans l’écosystème Apple (et/ou si vous avez Apple Music). Ensuite, vous pouvez aussi vous diriger vers des modèles de constructeurs tiers comme la Sonos One que nous aimons beaucoup et qui a l’avantage d’intégrer à la fois Alexa et le Google Assistant ou encore la très design (et plus encombrante encore) Marshall Acton II Voice. Par contre, ces deux dernières vous coûteront bien plus cher. 

Conclusion

L’Echo 2020 est beaucoup plus intéressante que l’Echo de troisième
génération, sortie l’année dernière. Le son puissant et la connectivité poussée
qu’elle offre la distinguent de la concurrence. Ajoutez à cela un tarif raisonnable qui ne monte pas d’un euro malgré les nouveautés et vous obtenez l’une des meilleures enceintes intelligentes du marché en termes de rapport qualité / prix. 


Article de CNET.com adapté par CNETFrance


Images : Chris Monroe/CNET