Thales prévoit un rebond de sa croissance en 2021 après avoir pâti de la crise en 2020, Actualité des sociétés – Foot 2020

58

PARIS (Agefi-Dow Jones)–Le groupe d’électronique de défense et industrielle Thales a annoncé jeudi anticiper un rebond de sa croissance organique et une amélioration de ses marges en 2021, alors que son exercice 2020 a souffert des répercussions de la crise sanitaire, en particulier dans l’aéronautique civile.

Pour 2021, l’industriel prévoit un chiffre d’affaires compris entre 17,1 milliards et 17,9 milliards d’euros. Cette fourchette traduit une croissance organique attendue entre 2% et 6%, a précisé Pascal Bouchiat, le directeur financier du groupe, lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

Selon un consensus disponible sur le site de la société, les analystes anticipent pour 2021 des revenus de 17,86 milliards d’euros, soit dans le haut de cette fourchette.

Patrice Caine, le PDG de Thales, a expliqué que cet objectif de chiffre d’affaires traduisait “le fait qu’il y [ait] encore beaucoup d’incertitudes” dans l’aéronautique civile qui représente désormais environ 8% des revenus de la société. Cette activité a vu ses revenus s’effondrer d’environ 40% en 2020 et le groupe anticipe cette année une potentielle nouvelle baisse “de l’ordre de quelques” points de pourcentage en raison d’une base de comparaison défavorable au premier trimestre, a ajouté Pascal Bouchiat.

Thales compte également parvenir cette année à un ratio de prises de commandes sur chiffre d’affaires supérieur à 1. Pascal Bouchiat a précisé que cet objectif serait atteint même si le contrat auprès de l’opérateur de satellites canadien Telesat n’était pas comptabilisé en 2020. Telesat a attribué début février à Thales Alenia Space, filiale de Thales et de l’italien Leonardo, une commande portant sur près de 300 satellites, d’une valeur de 3 milliards de dollars, soit environ 2,5 milliards d’euros.

“Comme tout projet de cette taille, entre le moment où nous sommes sélectionnés et le moment où le contrat entre en vigueur, il y a un certain nombre de choses à faire, notamment finaliser l’ensemble du financement”, a expliqué le directeur financier. “Compte tenu de l’importance de ce projet, cela peut prendre du temps, c’est la raison pour laquelle nous sommes un peu prudents s’agissant de la temporalité” de ce contrat, a ajouté le dirigeant.

Thales vise pour 2021 un taux de marge opérationnelle compris entre 9,5% et 10%, après 8% en 2020.

Patrice Caine a précisé que l’ensemble de ces perspectives ont été élaborées sur la base de conditions sanitaires qui ne se dégraderaient pas “de manière significative” par rapport à la situation actuelle.

Plus de 9 milliards d’euros de commandes au quatrième trimestre

Thales a livré ces projections et ces commentaires après avoir vu ses résultats reculer l’an passé, en raison des conséquences de la pandémie. Le groupe a toutefois enregistré de solides prises de commandes au quatrième trimestre.

L’an passé, Thales a dégagé un bénéfice net de 483 millions d’euros, contre 1,1 milliard d’euros en 2019. Le résultat net ajusté, qui exclut certains éléments, s’est établi à 937 millions d’euros, contre 1,4 milliard d’euros en 2019. Le chiffre d’affaires annuel de l’industriel a reculé de 7,7% en données publiés et de 10,4% à périmètre et taux de change constants, à 17 milliards d’euros. Sur le seul quatrième trimestre, les revenus ont reculé de 10,2% en données organiques sur un an, à 5,28 milliards d’euros.

Le résultat opérationnel (Ebit) s’est inscrit à 1,35 milliard d’euros en 2020, en baisse de 34,5% sur un an en données organiques. La marge correspondante s’est inscrite à 8%, contre 10,9% en 2019.

Thales a par ailleurs fait état de prises de commandes de 18,5 milliards d’euros l’an passé, en baisse de 6% sur un an en données organiques et traduisant un ratio de prises de commandes sur chiffre d’affaires de 1,09. Au quatrième trimestre, les prises de commandes ont atteint 9,3 milliards d’euros, en croissance organique de 8%.

Le groupe a également généré un flux de trésorerie libre opérationnel de 1,06 milliard d’euros en 2020.

Selon un consensus disponible sur le site internet de la société, les analystes attendaient en moyenne des prises de commandes de 17,6 milliards d’euros, des revenus de 16,97 milliards d’euros, un Ebit de 1,36 milliard d’euros et un flux de trésorerie libre opérationnel de 600 millions d’euros.

Thales proposera un dividende de 1,76 euro par action au titre de son exercice 2020 lors de son assemblée générale de mai.

-Julien Marion, Agefi-Dow Jones; +33 (0)1 41 27 47 94; jmarion@agefi.fr ed: VLV

COMMUNIQUES FINANCIERS DE THALES :

http://www.thalesgroup.com/fr/homepage/worldwide/investisseurs

Agefi-Dow Jones The financial newswire

Dow Jones Newswires

March 04, 2021 01:01 ET (06:01 GMT)