Thauvin n’est pas pressé de prolonger – Championnat d’Europe de Football 2020

14
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

Avec l’hypothétique vente du club, l’arrivée des deux « head of » souhaitée par Jacques-Henri Eyraud et le traditionnel mercato d’intersaison, l’OM propose une quatrième intrigue à son feuilleton estival : celle concernant les prolongations de contrat.

Il y a un mois, Dimitri Payet a vu son bail prolongé de deux ans, jusqu’en 2024, moyennant une baisse de salaire et une proposition de reconversion au sein du club. Désormais, les regards se tournent du côté des deux champions du monde de l’effectif, Steve Mandanda et Florian Thauvin. En fin de contrat au 30 juin 2021, ils seront libres de négocier avec un autre club dès le 1er janvier. C’est aussi le cas pour neuf autres joueurs de l’effectif*.

Un retour après

un an d’absence

Le plus épineux concerne Thauvin (27 ans) qui, contrairement à Mandanda (35 ans), bénéficie d’une côte non négligeable sur le marché des transferts.

Après une saison blanche – en dehors de deux apparitions de dix minutes contre Saint-Étienne (1er septembre 2019) puis Amiens (le 6 mars) – « FloTov » est considéré comme la première recrue olympienne 2020/2021. Lors des matches de préparation, il a symboliquement retrouvé le chemin des filets sur penalty contre le FC Dac (défaite 2-1) et était titulaire vendredi dernier contre le Bayern Munich (défaite 1-0).

Il est encore trop tôt pour savoir si l’international français a retrouvé tout son potentiel. Blessé deux fois à la cheville droite en 2019, il avait fini par subir une arthroscopie le 13 septembre à Londres, pour une gêne récurrente. Une « petite intervention » pour le club, qui avait dans un premier temps annoncé son indisponibilité « jusqu’à la trêve hivernale ». Son absence a duré deux mois supplémentaires. Après l’opération, son entourage avait assuré qu’il avait « retrouvé sa cheville de bébé ».

Thauvin est revenu, mais tous les doutes ne sont pas dissipés. Ce qui incite la direction olympienne à la prudence et à y réfléchir à deux fois avant de lui proposer une prolongation. Le club doit en outre faire des économies, par exemple dans la masse salariale : « FloTov » émarge à 422 000 euros bruts mensuels, ce qui faisait de lui (avant la renégociation de Payet) le troisième plus gros salaire du club.

Pas de velléités de départ pour l’instant

Pour l’heure, l’attaquant marseillais n’est pas enclin à accepter l’offre qui lui a été faite. Pas plus qu’il n’est d’accord pour partir : papa depuis le mois de février, il sort d’une année blanche, il a la perspective de disputer la Ligue des Champions et, s’il retrouve son niveau, l’Euro-2020 avec l’équipe de France (11 juin – 11 juillet 2021). « Je reste à Marseille. Je te le dis : je reste. Comme ça, le débat, il est clos », disait-il dans un live Instagram réalisé pendant le confinement avec l’humouriste Malik Bentalha. « Je suis bien, en plus j’ai perdu une saison. Ça veut dire quoi ? Je vais partir au moment où l’on va jouer la Ligue des Champions alors que ça fait des années que je me bats pour ça ? »

La prolongation (ou non prolongation) de contrat de Thauvin est le premier cas épineux que va devoir gérer le nouveau Head of football du club, Pablo Longoria. L’Espagnol, entré en fonction le 1er août, doit trouver une solution qui satisfasse le club, le joueur, mais aussi l’entraîneur. André Villas-Boas est opposé à tout départ sans l’arrivée d’une recrue de niveau équivalent.

* Les fins de contrat à l’issue de
la saison 2020/2021 (11) : Florian Thauvin, Steve Mandanda, Maxime Lopez, Jordan Amavi, Valère Germain, Saïf-Eddine Khaoui, Kostas Mitroglou, Christopher Rocchia, Yohann Pelé, Florian Chabrolle ; Leonardo Balerdi (prêt).