Tout ce qui change à partir du 1er février 2020 – Euro 2020

133


Quelles sont les évolutions tarifaires et financières prises en compte à partir du 1er février 2020 ?





Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Outre la baisse de la rétribution du Livret A, plusieurs ajustements tarifaires sont pris en compte à compter du 1er février 2020 à l’image des domaines de l’énergie, et des transports.

Le Livret A à 0,5%

Au 1er février, mauvaise nouvelle du côté du placement préféré des Français… La rémunération de l’emblématique Livret A baisse. Désormais, les quelque 55 millions de détenteurs de ce placement obtiendront un taux d’intérêt de seulement 0,5% contre 0,75% précédemment, depuis 2015.

Le taux retenu tient compte à la fois de l’inflation et du taux dintérêt de l’emprunt, mais sur de tel niveau de rétribution, le Livret A est un placement de plus en plus déceptif. Pourtant, les Français l’apprécient car il conserve toute sa flexibilité d’utilisation du capital.

Les Français éligibles au LEP y trouveront une alternative de placement, mais sa rétribution est également rabotée au 1er février. Elle passe de 1,25% à 1%. Les fonds restent, comme dans le cas du Livret A, accessibles à tout moment, librement.

Baisse du prix du gaz ; augmentation de l’électricité

Sur le plan énergétique, c’est un peut Jean qui rit et Jean qui pleure… Le prix de l’électricité grimpe alors que celui du gaz baisse.

Ainsi au 1er février 2020, les tarifs réglementés hors taxe du gaz baissent de -3,3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2020. Cette baisse est de -0,9% pour les clients utilisant le gaz pour la cuisson, de -2% pour ceux ayant un double usage, cuisson et eau chaude. Pour les foyers se chauffant au gaz, la baisse est de -3,5%.

Rappelons que depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés de vente de gaz d’Engie ont baissé de -14,7%.

En revanche, le prix de vente d’électricité augmente. S’agissant des consommateurs résidentiels, la hausse est de +2,4% TTC en moyenne.

Le mouvement tarifaire proposé consiste en une évolution du niveau moyen de +3,1% HT. L’évolution tarifaire est la suivante :
1) +3% HT pour les tarifs bleus résidentiels ;
2) +3,1% HT pour les tarifs bleus professionnels ;
3) +1,4% HT pour les tarifs jaunes, s’appliquant exclusivement à Corse
4) +1,5% HT pour les tarifs verts des consommateurs raccordés en HTA.

Cette hausse représente environ 21 euros/an en moyenne sur la facture d’électricité d’un consommateur résidentiel d’EDF, et 25 millions de foyers sont concernés.

Hausse des tarifs des péages et des taxis

Le grand classique des augmentations de prix de février est, bien entendu, la hausse du prix aux péages des autoroutes… Pour 2020, la hausse du prix de passage est de +0,85% pour les sociétés historiques : APRR, AREA, ASF, Cofiroute, Escota, Sanef et SAPN. En revanche, elle grimpe à +1,59% pour les concessions plus récentes.

Dans le domaine des transports, les taxis revoient également leurs tarifs. A compter du 1er février 2020, le tarif minimum de la course est de 7,3 euros, à Paris comme en Province. Le coût de prise en charge est désormais plafonné à 4,18 euros auquel s’ajoute un montant de 1,12 euro par kilomètre. En tarification horaire concernant la période d’attente ou de marche lente, il en coûtera 37,46 euros.

Gagner 200 ME à l’Euromillions

Pour financer l’ensemble des hausses, les Français pourront se tourner un peu plus souvent vers la Française des Jeux pour espérer gagner encore plus… La Française des Jeux réévalue en effet les gains de l’Euromillions. Précédemment plafonnés à 190 millions d’euros, ils pourront désormais atteindre 200 millions à compter du 1er février. Le nombre de méga jackpots annuels de 130 ME sera de 3 au lieu de 2.


©2020,