Zone euro : reprise économique à multiples inconnues – Championnat d’Europe 2020

9
Découvrez la méthode incroyable des Gains aux paris sportifs qui peut atteindre jusqu'à 1.800€ en 18 jours en jouant toujours la même mise sur chaque match ! Pas de martingale ! Pas d'artifice ! Que du simple et vrai ! Accédez à la méthode

La BCE a relevé son anticipation de croissance de la zone euro 2020 à 8%. Mais Christine Lagarde prévient que la reprise dépendra de l’évolution de la pandémie. (© AFP)

La récession pourrait être moins forte que redouté initialement. Mais l’économie de la zone euro reste freinée par plusieurs incertitudes.

Preuve que le pire n’est jamais certain, l’OCDE vient de réduire de -9,1% à -7,9% sa prévision de récession pour la zone euro en 2020. La Banque centrale européenne (BCE) a fait de même, passant de -8,7% à -8%.

Avec cette nouvelle base de comparaison, les deux institutions ont mécaniquement abaissé leurs anticipations de croissance pour 2021, respectivement de 6,1% à 5,1% et de 5,2% à 5%.

Les services à la peine

L’embellie est en grande partie liée à la moindre contraction du PIB au deuxième trimestre : -11,8% contre -12,1% initialement estimés par Eurostat. Le rebond de l’activité a été particulièrement vigoureux à la sortie du confinement, mais le redémarrage semble déjà s’essouffler.

Les ventes au détail ont reculé de 1,3% en juillet (sur un mois), après un bond de 5,3% en juin et de 20,6% en mai. La hausse de la production industrielle a, pour sa part, ralenti de 9,5% à 4,1% entre juin et juillet. Les indicateurs les plus récents signalent de surcroît un découplage intersectoriel.

L’indice PMI, qui annonce une expansion de l’activité privée au-dessus de 50 et une contraction en dessous, du secteur manufacturier est remonté à 53,7 points (+2) en septembre, alors que celui des services est tombé à 47,6 (-2,9).

«Si les données disponibles signalent un net rebond au troisième trimestre, la vigueur de la reprise reste très incertaine, irrégulière et

Lire la suite sur LeRevenu.com