Berrettini se rallie pour atteindre le deuxième quart de finale consécutif de l’US Open

29

L’Italien Matteo Berrettini a atteint son deuxième quart de finale consécutif de l’US Open en remportant une bataille marathon avec Alejandro Davidovich Fokina 3-6, 7-6(2), 6-3, 4-6, 6-2 dimanche après que l’Espagnol se soit blessé en l’ensemble final.

La 13e tête de série avait perdu contre Davidovich Fokina sur terre battue à Monte Carlo l’année dernière, mais a trouvé la bonne formule sur les courts durs de New York, envoyant 17 as, tirant 48 vainqueurs à 27 de son adversaire et sauvant neuf des 13 points de rupture.

Après un premier set terne au cours duquel Berrettini n’a produit que six vainqueurs et n’a pas réussi à gagner un point de break, le demi-finaliste italien de l’Open d’Australie a pris vie dans le tie-break du deuxième set et a immédiatement battu son adversaire dans le troisième set.

Après une pause dans le dernier set, Davidovich Fokina s’est blessé au sixième match lorsque sa jambe a glissé sous lui et qu’il a frappé du poing sur le terrain de douleur.

Il a vu un kiné et pendant un moment, il a semblé qu’il en avait fini pour la journée, mais l’Espagnol est courageusement revenu sur le terrain pour terminer le match sous les rugissements d’encouragement de la foule.

« Je suis vraiment fier parce que je n’ai pas commencé le match comme je le voulais », a déclaré Berrettini, qui a été absent à plusieurs reprises cette saison en raison de blessures ou de maladie.

« Évidemment, ce n’est pas comme ça que je voulais finir le match mais je vais remporter la victoire. »

A lire :  18 septembre, Indian Sports Wrap : Diksha termine à la troisième place en France, merci papa

Il affrontera ensuite la cinquième tête de série norvégienne Casper Ruud, qui a mis fin à la course de conte de fées du perdant chanceux Corentin Moutet 6-1, 6-2, 6-7 (4), 6-2 pour lancer l’action au stade Arthur Ashe.

Le Français Moutet est entré dans l’histoire vendredi lorsqu’il est devenu le premier chanceux perdant à atteindre le quatrième tour de l’US Open et a déployé un vaillant effort défensif pour sauver 10 des 17 balles de break.

Mais Ruud, le finaliste de Roland Garros cette année, avait l’avantage en remportant près des trois quarts de ses points de premier service et en frappant 43 points gagnants.

Ruud mène Berrettini 3-2 en tête-à-tête, le battant plus récemment lors de la finale de Gstaad, mais ne prend pas son adversaire à la légère.

« Il est évidemment dangereux sur toutes les surfaces », a déclaré le Norvégien aux journalistes. «Il lancera de gros services, de gros coups droits. Il a de grosses armes… Ça va être un défi difficile, c’est certain.