Ligue des champions: Haaland joue alors que Dortmund atteint les quarts de finale – Foot 2021

118

Erling Haaland a envoyé le Borussia Dortmund en quarts de finale de la Ligue des champions pour la première fois depuis 2017 avec deux buts lors d’un match nul 2-2 avec Séville mardi.

MATCH CENTRE

Haaland a porté son total de saison à 10 buts pour Dortmund pour avancer avec une victoire de 5-4 au total. L’équipe de Bundesliga a remporté le match aller de son dernier match nul 3-2 à Séville, où Haaland en a également marqué deux.

Le Norvégien compte 20 au total en seulement 14 apparitions dans le premier tournoi européen de sa jeune carrière, et il a été le facteur clé pour Dortmund.

“Je suis fatigué, mais le tour suivant est très agréable”, a déclaré Haaland.

Youssef En-Nesyri a marqué deux fois pour Séville pour organiser une finale dramatique.

Le visiteur a attaqué dès le début et a fait épingler Dortmund pendant une grande partie des 30 premières minutes. Lucas Ocampos a testé le gardien de but de Dortmund Marwin Hitz très tôt avant de jouer le ballon entre les jambes d’Emre Can pour mettre en place Suso, qui a tiré de justesse.

LIRE | La Juventus éliminée de la Ligue des champions par Porto à 10

Les défenseurs de Dortmund étaient désespérément en train de lancer le ballon alors que la pression continuait, mais l’équipe locale a capitalisé sur une certaine indécision dans le jeu de préparation de Séville pour Haaland pour marquer avec la première chance réelle de Dortmund sur une contre-attaque à la 35e minute.

«Nous savions qu’ils allaient sortir très fort et, oui, quand nous avons marqué le but, ils devaient en avoir deux ou trois, je ne me souviens pas. Mais, ensuite, nous avons marqué, 1-0 à la mi-temps, c’était très bien », a déclaré Haaland.

Thomas Delaney a musclé Jules Kounde hors du ballon, et Nico Schulz l’a passé à Mahmoud Dahoud, qui a joué un beau ballon pour Marco Reus. Le capitaine de Dortmund est resté calme devant le gardien de Séville et a coupé le ballon pour une finition facile de Haaland.

Les frustrations de Séville et la confiance de Dortmund ont grandi en tandem après le but.

Haaland a fait preuve d’une force et d’une précision remarquables pour marquer son deuxième après la pause, mais le but a été repris par VAR – Haaland a été accusé d’avoir commis une faute sur Fernando, qu’il a enroulé avec son épaule – et une pénalité a été accordée pour une infraction antérieure sur le Norvégien de Kounde, qui tirait son maillot pour un centre de Reus.

LIRE AUSSI | Le manager de Barcelone Ronald Koeman dit que le retour contre le PSG n’est pas impossible

Yassine Bounou, le gardien de Séville, a sauvé le penalty de Haaland, puis le deuxième effort de l’attaquant après le rebond, mais VAR est à nouveau intervenu et a ordonné un autre penalty alors que Bounou était légèrement en dehors de sa ligne de but.

«J’ai raté et puis il a triché. Alors je l’ai repris et j’ai marqué quand il n’a pas triché », a déclaré Haaland.

Haaland a marqué à la deuxième tentative – troisième avec le but refusé – à la 54e et a ensuite été réservé pour narguer le gardien de but avec sa célébration. Plusieurs joueurs de Séville ont couru après que l’attaquant et l’arbitre Cuneyt Cakir ont dû travailler pour garder les esprits en échec.

Haaland a déclaré que Bounou l’avait nargué après son premier échec au penalty.

«Quand il me criait au visage après le premier, je pensais, oh, ce sera encore mieux de marquer un autre but. Et, oui, c’est ce qui s’est passé. Donc, c’était sympa », a déclaré Haaland.

Can a ensuite concédé un penalty pour une faute sur le remplaçant Luuk de Jong.

En-Nesyri a martelé le coup d’envoi sous la barre transversale à la 69e pour organiser une finale nerveuse. Séville avait encore besoin de deux buts pour forcer le temps supplémentaire mais s’était déjà montré capable de les marquer au match aller.

Diego Carlos a eu la chance de s’échapper avec un carton jaune pour avoir attrapé Haaland au visage avec son bras. Les esprits ont continué à s’effilocher et les réservations ont continué. Cakir a réussi à éviter de renvoyer qui que ce soit.

En-Nesyri a marqué à la sixième minute du temps additionnel mais c’était trop tard pour Séville.