Cinquième titre de Roland-Garros de Rafael Nadal – 2010

27

Le titre de l’Open de France 2010, le cinquième de Rafael Nadal, a eu le sentiment d’un roi reprenant son trône. Dans ce cas cependant, le conquérant n’avait que 24 ans. Car telle avait été l’emprise de l’Espagnol sur le trophée tant convoité de la Coupe des Mousquetaires depuis qu’il avait mis la main dessus à l’âge de 19 ans. Son autorité avait été telle que la tâche intimidante de jouer au tennis sur la terre rouge du court Philippe-Chatrier de Roland Garros à Paris ressemblait presque à un jeu d’enfant.

Lorsque Nadal a battu le numéro 7 mondial de l’époque Robin Soderling 6-4, 6-2, 6-4 le 6 juin 2010, le Majorquin a étendu son record de victoires-défaites au Major sur terre battue à 38-1. Cette seule défaite, cependant, était survenue contre le même Suédois de six pieds quatre pouces il y a un an dans ce qui est toujours considéré comme l’un des plus grands bouleversements de l’histoire du sport.

LIS: Les 13 titres de Roland-Garros de Nadal, quatrième partie – 2008

Soderling était devenu le premier homme à battre Nadal à Roland Garros lorsqu’il a bouleversé le quadruple champion en titre 6-2, 6-7 (2), 6-4, 7-6 (2) dans leur trois-et-un- affrontement d’une demi-heure au quatrième tour en 2009. Soderling a atteint la finale et a rencontré Roger Federer, qui ne serait pas démenti. Federer a finalement remporté l’Open de France.

Nadal a révélé plus tard dans un communiqué qu’il souffrait de douleurs aux genoux depuis des mois. « Je joue avec des douleurs aux genoux depuis quelques mois maintenant et je ne peux tout simplement pas continuer comme ça », avait-il déclaré, ajoutant : « La douleur limitait certains mouvements de mon corps, ce qui m’affectait également mentalement.  »

Le médecin de la Fédération espagnole de tennis, le Dr Angel Ruiz-Cotorro, avait diagnostiqué une tendinite aux deux genoux, ce qui a éloigné Nadal du sport pendant deux mois.

Ainsi, lorsqu’il a remporté le trophée de Roland-Garros pour la cinquième fois, cela signifiait probablement beaucoup plus pour lui que les quatre premiers.

La saison 2010 de Nadal sur terre battue avant Roland-Garros

100

PHOTO DE DOSSIER: L’Espagnol Rafael Nadal quitte le terrain après sa défaite au quatrième tour contre le Suédois Robin Soderling à l’Open de France 2009. – GETTY IMAGES

Avant de commencer sa saison sur terre battue à Monte Carlo, la saison sur terrain dur de Nadal a comporté une deuxième place, deux défaites en demi-finale et un abandon de l’Open d’Australie à la suite d’une blessure au genou droit alors que lui, le champion en titre, perdait deux sets à aimer contre les Britanniques. Andy Murray en quart de finale.

À Monte-Carlo, Nadal était de retour dans son élément alors qu’il anéantissait le peloton en perdant seulement 14 matchs en route vers son sixième titre consécutif à Monaco. Vainqueur des cinq dernières éditions, il n’a pas joué à Barcelone où Soderling s’est incliné face au compatriote de Nadal Fernando Verdasco en finale.

À Rome, seul le Letton Ernests Gulbis a pu le battre alors qu’il remportait un cinquième titre à l’Open d’Italie. Il a poursuivi en remportant son tout premier trophée du Masters de Madrid après avoir battu le n ° 1 mondial Roger Federer de Suisse lors d’un match revanche de la finale de 2009.

Open de France 2010

100

PHOTO DE FICHIER: Le finaliste Robin Soderling de Suède (à gauche) et le champion Rafael Nadal d’Espagne (à droite) après la finale du simple messieurs à l’Open de France 2010. – GETTY IMAGES

Avec des pantalons capri remplacés par des shorts et des t-shirts à manches, Nadal, deuxième tête de série, a commencé sa campagne à Roland Garros sans l’étiquette de champion en titre pour la première fois en cinq ans. L’Espagnol a facilement dépassé l’adolescent français Gianni Mina, son adversaire au premier tour. Le deuxième tour n’a pas été différent puisqu’il a envoyé l’Argentin Horacio Zeballos (actuel numéro 5 mondial en double) faire ses valises en moins de deux heures.

DES ARCHIVES : Nadal va-t-il se relever ?

Au troisième tour, Nadal a battu un ennemi familier dans le double vainqueur du Major Lleyton Hewitt d’Australie lors de leur quatrième rencontre à Roland-Garros. Sa victoire au quatrième tour 6-2, 7-5, 6-4 contre la 24e tête de série Thomaz Bellucci, du Brésil, était sa 200e sur terre battue.

Le quart de finale de Nadal était contre son compatriote Nicolas Almagro et contrairement au martèlement de 2008, Almagro, 21e tête de série, a fait preuve d’une résistance acharnée avant de perdre 6-7 (2), 6-7 (3), 4-6. Le même jour, Soderling a vengé sa défaite au sommet de 2009 avec une victoire 3-6, 6-3, 7-5, 6-4 sur Federer.

Lors de la dernière étape, Nadal a affronté l’Autrichien Jurgen Melzer. Melzer avait stupéfié le numéro 3 mondial Novak Djokovic de Serbie dans un quart de finale épique de quatre heures 15 minutes en le remportant après avoir perdu les deux premiers sets.

Cependant, Melzer, 29 ans, n’a pas pu répéter la même chose puisqu’il a perdu la demi-finale contre Nadal en deux sets en presque la moitié du temps. Soderling a dû battre le Tchèque Tomas Berdych en cinq sets pour atteindre sa deuxième finale consécutive à Roland-Garros.

Une finale Nadal vs Söderling. Il n’aurait pas pu y avoir de meilleure fin à cette histoire.

Un an après que Soderling ait inscrit la seule défaite dans l’incroyable record de victoires et de défaites de Nadal à Paris, l’Espagnol a obtenu une revanche en remportant une victoire en deux sets lors de la finale qui a duré deux heures 18 minutes.

« Le seul joueur à avoir battu Nadal à Roland Garros n’a pas pu le faire quand c’était important. Nadal ne s’est pas contenté de le battre, il l’a réduit à un partenaire de frappe. C’était à la fois un spectacle cruel et impressionnant. La résignation a peint les traits lugubres de Soderling, ces yeux de Donald Pleasance plus mélancoliques que jamais », c’est ainsi que Kevin Mitchell a décrit la finale dans The Guardian.

Nadal avait remporté son deuxième titre à Roland-Garros sans perdre un set. Le triomphe l’a également conduit au sommet du classement ATP.

Il a fait sa fête habituelle – laisser tomber la raquette et tomber sur le dos – après la balle de match mais quand il s’est assis sur sa chaise, il a enfoui sa tête dans une serviette et a pleuré.

En 2009, il a souffert physiquement, tout en faisant face à la séparation de ses parents.

Soulignant à quel point cette victoire était importante, Nadal a déclaré: « Je pense que l’une des victoires les plus importantes de ma carrière. Ce fut une année difficile pour moi l’année dernière. C’était difficile d’accepter les blessures et tout.

« J’étais là en train de pleurer. Ce fut un vrai moment d’émotion pour moi. Le moment, après beaucoup de nerfs, beaucoup de pression. Une année difficile… après avoir remporté le titre, vous perdez votre tension. »

100

PHOTO DE DOSSIER: L’Espagnol Rafael Nadal célèbre après avoir remporté le point de championnat lors de la finale du simple messieurs à Roland-Garros 2010. – GETTY IMAGES

Le triple champion Mats Wilander pensait que la victoire contre Soderling avait changé la carrière de Nadal. « Je pense que cette victoire, cette finale contre Robin Soderling, a en quelque sorte remis sa carrière sur les rails », a déclaré Wilander à atptour.com à l’occasion du deuxième anniversaire du triomphe de Nadal en 2010.

Il a ajouté: « C’est le match qui lui a fait croire qu’il n’avait pas fini et cela a transformé son jeu. »

Nadal est devenu le premier homme à remporter des Majors sur trois surfaces différentes la même année avec les titres de Wimbledon et de l’US Open et a terminé l’année en tant que n ° 1 mondial.

Le parcours de Rafael Nadal vers le titre de Roland-Garros en 2010

Premier tour : gagné 6-1, 6-2, 6-2 contre Gianni Mina

Deuxième tour : Horacio Zeballos 6-2, 6-2, 6-3

Troisième tour : gagné 6-3, 6-4, 6-3 contre Lleyton Hewitt

Quatrième tour : gagné 6-2, 7-5, 6-4 contre Thomaz Bellucci

Quart de finale : gagné 7-6, 7-6, 6-4 contre Nicola Almagro

Demi-finale : victoire 6-2, 6-3, 7-6 contre Jurgen Melzer

Finale : gagnée 6-4, 6-2, 6-4 contre Robin Soldering