Épargné par la crise, Orange Belgium boucle 2020 dans les prévisions – Euro 2020

152

Malgré un revenu en forte baisse pour le dernier trimestre, Orange Belgium a rempli ses objectifs pour l’année écoulée.

Il y a tout juste un an, le patron d’Orange Belgique

saluait les résultats de 2019 et s’attendait à une belle année 2020. Elle aura finalement été particulièrement agitée. En 365 jours, le groupe a changé de CEO,  prochainement de CFO (annoncé en début de semaine) et suscité l’intérêt de sa maison mère qui se verrait bien reprendre possession de sa filiale belge. Une pandémie a également pas mal changé la donne.



Le recul du chiffre d’affaires est dû principalement à la baisse enregistrée par les activités à marges faibles, voire nulles.

Arnaud Castille

CFO d’Orange Belgique

Au final, malgré la succession d’imprévus, Orange Belgique boucle l’année de manière positive, même si le chiffre d’affaires n’est pas au mieux. Pour le dernier trimestre de l’année, les revenus se situent à 343 millions d’euros, dans la partie basse de la fourchette anticipée par les analystes. Par rapport à la même période l’année dernière, la baisse est de 7,3%.

« Ce recul est dû principalement à la baisse enregistrée par les activités à marges faibles, voire nulles, telles que les services d’interconnexion de SMS et les ventes de terminaux », explique Arnaud Castille, le CFO en partance du groupe. « En revanche, les revenus des services facturés au client ont connu une progression de plus de 3% sur une base comparable. »

85,6

millions d’euros

L’ebitdaal du dernier trimestre pointe à 85,6 millions d’euros, en progression de 7,9%.

Belle progression de l’ebitdaal

La baisse du chiffre d’affaires est toutefois largement compensée par le bénéfice brut d’exploitation (ebitdaal) qui est, lui, en progression de 7,9% par rapport au dernier trimestre de 2019. Il grimpe à 85,6 millions d’euros pour se situer du côté supérieur des estimations des analystes. Une situation qui s’explique par la progression des services facturés et l’importante diminution des coûts (principalement des SMS, de l’itinérance, de personnel et des équipements) de 11,3% sur un an.

0,5

euro/action

Orange proposera, lors de la prochaine assemblée générale, de conserver le dividende à 0,5 euro par action.

Au niveau commercial, l’augmentation du nombre de nouveaux clients se poursuit. Durant les trois derniers mois de l’année, Orange a vu arriver 26.000 abonnés mobiles supplémentaires. Cela correspond à une augmentation de 2,4% portant le nombre total de clients à plus de 2,641 millions. L’augmentation est toutefois bien moindre qu’à la même époque en 2019, où 31.000 nouveaux abonnés avaient rejoint l’opérateur.

Retour de la croissance des revenus

Au final, Orange boucle l’année dans les prévisions anticipées. Le chiffre d’affaires est en recul de 3,5% tandis qu’ebitdaal se situe à 323,5 millions d’euros « au milieu de notre fourchette de prévisions, soit une hausse de 8,1 %« , ajoute encore le CFO.  

L’entreprise, qui avait émis, début 2020, l’idée d’augmenter le dividende à 0,6 euro par action l’a définitivement enterrée et proposera, lors de la prochaine assemblée générale, de conserver l’actuel à 0,5 euro.

Pour 2021, Orange prévoit un chiffre d’affaires à nouveau en légère croissance et un ebitdaal dans la même veine, situé en 320 et 340 millions d’euros.