EURO 2020, aperçu du groupe F : la France, le Portugal, l’Allemagne et le groupe de la mort – Euro 2021

114

Il ne serait guère exagéré de dire que le groupe F est du genre à mettre l’eau à la bouche. C’est le groupe de la mort du Championnat d’Europe, avec la France, vainqueur de la Coupe du monde 2018, le Portugal champion d’Europe en titre et l’Allemagne des poids lourds réunis avec la Hongrie, une ancienne puissance qui n’est plus dans la même classe que son illustre entreprise.

France

La France commence cette campagne d’Euro comme l’équipe la plus forte sur le papier. Qu’est-ce qui fait le Les Blues si mortelle est la profondeur étonnante de l’équipe. Le manager Didier Deschamps a au moins deux bons joueurs pour chaque poste, ce qui lui permet non seulement une plus grande couverture pour les blessures, mais aussi une marge de manœuvre pour bricoler ses formations.

L’équipe a eu un autre coup de pouce avant le championnat de cette année – le retour de Karim Benzema. L’attaquant avait joué pour la dernière fois pour son équipe nationale en 2015, après s’être brouillé avec Deschamps. Mais les deux semblent avoir enterré la hache de guerre car Benzema a été sous une forme brûlante la saison dernière.

LIS | Euro 2020 : Ronaldo, Lewandowski & co… Un dernier hourra pour ces stars vétérans ?

La France a connu une campagne réussie pour la Coupe du monde 2018 avec Olivier Giroud à la neuvième position, et bien qu’il n’ait pas marqué dans le tournoi, il a été félicité pour son jeu de hold-up, qui a permis à Antoine Griezmann et Kylian Mbappe de prospérer.

Pour le plus grand bonheur de la France, Paul Pogba a trouvé son rythme juste à temps. Il fera partie d’un milieu de terrain à surveiller avec N’Golo Kante, qui est lui-même en pleine forme.

COUVERTURE COMPLÈTE EURO 2020

Raphael Varane et Presnel Kimpembe fourniront à la France la stabilité défensive dont elle a tant besoin, tandis que l’on peut s’attendre à ce que les arrières latéraux Benjamin Pavard et Lucas Hernandez apportent une contribution équilibrée en défense et en attaque.

Équipe: Gardiens de but : Hugo Lloris, Mike Maignan, Steve Mandanda ; Défenseurs : Lucas Digne, Léo Dubois, Lucas Hernandez, Presnel Kimpembe, Jules Koundé, Clément Lenglet, Benjamin Pavard, Raphaël Varane, Kurt Zouma ; Milieu de terrain : Kingsley Coman, N’Golo Kante, Thomas Lemar, Paul Pogba, Adrien Rabiot, Moussa Sissoko, Corentin Tolisso; En avant : Wissam Ben Yedder, Karim Benzema, Ousmane Dembele, Olivier Giroud, Antoine Griezmann, Kylian Mbappe, Marcus Thuram.

Directeur: Didier Deschamps

Classement FIFA : 2

3 derniers euros : finaliste 2016 ; quarts de finale 2012 ; phase de groupes 2008

5 derniers matchs : Victoires 4, nuls 1, buts pour 9, buts contre 3

le Portugal

L’afflux de joueurs portugais dans les grandes ligues européennes a fait de l’équipe de Fernando Santos un sujet brûlant avant ce championnat d’Europe. Vainqueur de la Ligue des Nations en 2019, cette équipe s’est imposée parmi les poids lourds européens en développant l’habitude de produire des résultats positifs malgré un niveau de football qui n’atteste pas toujours du succès que Santos a connu avec son équipe.

Le Portugal compte de nombreux vainqueurs de matchs dans son équipe, nombre de ses joueurs ayant connu une saison réussie avec leurs clubs respectifs.

EURO 2020, aperçu du groupe F : la France, le Portugal, l'Allemagne et le groupe de la mort - Euro 2021

Cristiano Ronaldo et Bruno Fernandes sont parmi les joueurs clés d’une équipe portugaise talentueuse. Photo : AFP – AFP

Le nom de Cristiano Ronaldo est synonyme de cette équipe portugaise. Meilleur buteur international actif, il sera le fer de lance de l’attaque portugaise. Ronaldo était le meilleur buteur de la Serie A cette saison, mais il a suscité des critiques alors que son club, la Juventus, a perdu le titre contre l’Inter Milan. Mais ses performances pour le Portugal dans les matchs d’embrayage, notamment lors de la dernière édition de l’Euro, ne doivent pas être négligées.

Avec des joueurs comme Bernardo Silva et Diogo Jota pour aider Ronaldo, Santos aura une attaque enviable avec laquelle travailler. Le milieu de terrain portugais sera dirigé par l’un des joueurs les plus influents au monde, Bruno Fernandes.

Défensivement, le Portugal est aussi stable que possible avec la paire de Pepe et Ruben Dias, qui a remporté le footballeur masculin de l’année de la Football Writers’ Association (FWA) pour ses performances défensives exceptionnelles pour Manchester City tout au long de la saison.

Équipe: Gardiens de but : Anthony Lopes, Rui Patricio Rui Silva ; Défenseurs : Joao Cancelo, Ruben Dias, José Fonte, Raphael Guerrero, Nuno Mendes, Pepe, Nelson Semedo ; Milieu de terrain : William Carvalho, Danilo, Bruno Fernandes, Goncalo Guedes, Joao Moutinho, Ruben Neves, Sergio Oliveira, Joao Palhinha, Pote, Renato Sanches, Bernardo Silva ; En avant : Joao Felix, Diogo Jota, Cristiano Ronaldo, André Silva, Rafa Silva.

Directeur: Fernando Santos

Classement FIFA : 5

3 derniers euros : championne 2016 ; demi-finales 2012 ; quarts de finale 2008

5 derniers matchs : Victoires 3, nuls 1, défaites 1, buts pour 9, buts contre 6

Allemagne

L’Allemagne est sous-performante depuis la Coupe du monde 2014. Une série de résultats négatifs et la pression des fans pourraient être la raison pour laquelle le manager Joachim Low a annoncé qu’il quitterait son poste après le championnat. Cependant, le fait qu’il soit un entraîneur de victoires en Coupe du monde ne doit pas être pris à la légère avant son dernier tournoi avec l’Allemagne.

Lorsque Low a publié sa liste d’équipes, le retour de Thomas Muller était un sujet de discussion. Low avait-il finalement réalisé son erreur ou l’héroïsme de Muller pour le Bayern Munich était-il trop important pour être ignoré ? L’inclusion de Kevin Volland a également été une surprise.

EURO 2020, aperçu du groupe F : la France, le Portugal, l'Allemagne et le groupe de la mort - Euro 2021

Le retour de Thomas Muller dans l’équipe d’Allemagne était un sujet de discussion avant l’Euro. -Getty Images

En défense, Niklas Sule, Matthias Ginter et Antonio Rudiger devraient être solides, tandis que le milieu de terrain allemand semble excellent sur le papier avec Ilkay Gundogan, le polyvalent Joshua Kimmich, Leon Goretzka et Toni Kroos.

À l’avant, Leroy Sane, Serge Gnabry, Kai Havertz, Muller et Timo Werner suffisent à troubler n’importe quelle défense, mais comme cela a été évident ces dernières années, le problème de l’Allemagne n’a pas été la qualité, mais le fait qu’elle n’a pas fonctionné. comme une unité cohésive.

Équipe: Gardiens de but : Manuel Neuer, Bernd Leno, Kevin Trapp ; Défenseurs : Emre Can, Matthias Ginter, Robin Gosens, Christian Gunter, Marcel Halstenberg, Mats Hummels, Lukas Klostermann, Robin Koch, Antonio Rudiger, Niklas Sule ; Milieu de terrain : Serge Gnabry, Leon Goretzka, Ilkay Gundogan, Jonas Hofmann, Joshua Kimmich, Toni Kroos, Jamal Musiala, Florian Neuhaus, Leroy Sane ; En avant : Kai Havertz, Thomas Muller, Kevin Volland, Timo Werner.

Directeur: Joachim Loew

Classement FIFA : 12

3 derniers euros : 2016, 2012 demi-finales ; Finaliste 2008

5 derniers matchs : Victoires 3, défaites 2, buts pour 8, buts contre 9

Hongrie

La Hongrie se trouve devant elle dans des eaux dangereuses. Autrefois une puissance du football européen avec Ferenc Puskas et Sandor Kocsis, la chute au fil des décennies a été drastique. Autant la notion d’« outsider » peut sembler séduisante, autant la Hongrie court le risque d’être complètement écrasée par la France, le Portugal et l’Allemagne.

Mais tout n’est pas triste pour les Hongrois. Willi Orban sera un joueur clé pour les hommes de Rossi. Un solide défenseur central exerçant ses compétences avec le RB Leipzig en Bundesliga, son style de défense sans fioritures sera crucial contre les riches prouesses offensives des trois autres équipes du groupe.

Il sera difficile pour la Hongrie de se tailler des chances dans un jeu ouvert étant donné la défense stellaire à la disposition de la France, du Portugal et de l’Allemagne. En conséquence, les coups de pied arrêtés deviennent très importants pour la Hongrie.

La Hongrie a connu le succès lors de ses cinq dernières sorties internationales, s’imposant contre Andorre et Saint-Marin. Des matchs nuls disputés contre la Serbie et la Pologne indiquent que la Hongrie peut faire mal si on lui en donne l’occasion.

Équipe: Gardiens de but : Adam Bogdan, Denes Dibusz, Peter Gulacsi (Leipzig) ; Défenseurs : Bendeguz Bolla, Endre Botka, Attila Fiola, Akos Kecskes, Adam Lang, Gergo Lovrencsics, Loïc Nego, Willi Orban, Attila Szalai ; Milieu de terrain : Tamas Cseri, Daniel Gazdag, Laszlo Kleinheisler, Adam Nagy, Andras Schafer, David Siger, Kevin Varga, Roland Varga ; En avant : Janos Hahn, Filip Holender (Partizan), Nemanja Nikolic, Roland Sallai, Szabolcs Schon, Adam Szalai.

Directeur: Marco Rossi

Classement FIFA : 37

3 derniers euros : huitièmes de finale 2016 ; 2012, 2008 n’est pas admissible

5 derniers matchs : 3 victoires, 2 nuls, 13 buts, buts contre 5