Euro 2020: Kevin De Bruyne dit que se sentir mort en face n’affectera pas son jeu – Euro 2020

23

Kevin De Bruyne est toujours aux prises avec un sentiment de mort sur le côté gauche de son visage après une double fracture, mais a déclaré que cela n’entraverait pas sa performance au Championnat d’Europe.

Le talisman du milieu de terrain belge s’est cassé une orbite et son nez lors de la finale de la Ligue des champions le mois dernier et a fait une entrée tardive dans l’Euro 2020 jeudi, rappelant rapidement au monde son talent prodigieux alors qu’il organisait un retour pour son pays alors qu’il battait le Danemark 2-1 à Copenhague.

L’homme de 29 ans a déclaré qu’il avait peu de sensations sur le côté du visage et que les médecins, qui avaient pratiqué une intervention chirurgicale mineure sur son orbite, lui avaient dit que cela ne disparaîtrait qu’après quelques mois.

“C’est juste un peu irritant”, a-t-il déclaré samedi lors d’une conférence de presse.

«Mais je m’y suis habitué maintenant. J’ai aussi moins peur dans les duels d’en-tête. Quand j’étais sur le terrain, je n’y pensais plus.”

De Bruyne s’est blessé lors d’un affrontement avec le défenseur de Chelsea Antonio Rudiger alors que son Manchester City terminait du côté des perdants à Porto.

LIRE | EURO 2020 : l’Autriche n’envisage pas de match nul tactique contre l’Ukraine

“Je n’étais pas fâché contre Rudiger, c’était une de ces choses qui se passe sur le terrain. Il a essayé de me bloquer, de ne pas me casser le nez, et donc ça n’a pas eu de chance pour moi.

De Bruyne a quitté le terrain en larmes et les supporters belges craignaient que cela n’affecte sa performance à l’Euro.

Mais la déception n’a pas duré longtemps, a-t-il déclaré.

« Le fait que nous ayons eu une saison aussi incroyable avec City a adouci le coup. On a tout essayé pour gagner et ça n’a pas marché. C’est juste une partie de la façon dont cela fonctionne dans le sport.”

De Bruyne commencera un match pour la première fois depuis la finale du 29 mai lorsque la Belgique rencontrera la Finlande lors de son dernier match du groupe B à Saint-Pétersbourg lundi.

“Je savais que je ne ferais pas le premier match contre la Russie, mais je pourrais avoir du temps sur le banc contre le Danemark. Je pense que le timing avec 45 minutes (contre le Danemark) puis commencer contre la Finlande est idéal pour retrouver du rythme.

“Je me sentais bien d’être de retour, la première demi-heure était bonne. Après ça a été plus difficile, mais c’était normal car je jouais mes premières minutes en trois semaines. J’espère pouvoir tenir plus longtemps contre la Finlande du temps”, a-t-il ajouté.