Euro 2020 : les déboires défensifs français n’affectent pas notre plan de match – Coach suisse – Euro 2020

33

Les blessures croissantes de la France pourraient signifier un passage d’une défense à quatre à une défense à trois pour les champions du monde, mais pour l’entraîneur suisse Vladimir Petkovic, cela importe peu avant son affrontement entre les huitièmes de finale de l’Euro 2020 lundi.

La France n’a pas d’arrière gauche en forme suite aux blessures de Lucas Hernandez et Lucas Digne lors de son match nul 2-2 avec le Portugal mercredi et pourrait désormais changer toute sa formation défensive avec Adrien Rabiot, un milieu de terrain, se déplaçant dans la ligne de fond.

“Je ne pense pas que cela nous affecte”, a déclaré Petkovic lors d’une conférence de presse. “Ce sont des problèmes pour Didier Deschamps mais il a tellement de bons joueurs parmi lesquels choisir.”

“Nous devons nous tester, nous préparer à trouver notre propre jeu et livrer.”

La Suisse s’est écrasée en huitièmes de finale lors de ses trois derniers tournois majeurs, notamment en perdant 5-4 aux tirs au but contre la Pologne à l’Euro 2016.

LIRE | Euro 2020 : Jadon Sancho veut sortir de l’ombre face à des ennemis familiers Allemagne

Petkovic, qui était aux commandes depuis 2014, a été en pirogue pour deux de ces défaites, à l’Euro 2016 et à la Coupe du monde 2018.

“Avec tout le respect que je dois à nos adversaires, nous essaierons d’avancer demain car à ce stade, vous ne pouvez pas revenir en arrière. Le seul moyen est d’avancer”, a-t-il déclaré.

“Bien sûr, le match contre la Pologne à l’Euro 2016, nous méritions de progresser, et aux tirs au but, il faut avoir de la chance. Nous avons appris de ce match, mais aussi de la défaite contre la Suède lors de la Coupe du monde 2018”, a-t-il déclaré.

“Ce qui est important, c’est de garder la bonne attitude et de croire en nos forces. Avec des adversaires comme la France, si vous vous donnez à 100% et qu’ils donnent à 100%, ce n’est tout simplement pas suffisant.”

“Nous devons aller au-delà de nos limites, au-delà de 100% et espérer que la France reste quelques pourcentages sous nous”, a déclaré Petkovic.

La Suisse s’est qualifiée de justesse pour les huitièmes de finale après avoir terminé troisième de son groupe, avec une victoire, un nul et une défaite.

“Nous n’avons pas bien commencé ce tournoi, mais nous nous sommes ensuite qualifiés”, a déclaré le capitaine suisse Granit Xhaka. “Nous devrons faire de notre mieux pendant 120 minutes, puis nous verrons si cela suffit.”

“Ce que nous voulons, c’est progresser après trois fois éliminés en huitièmes de finale. Cette équipe est prête à entrer dans l’histoire.”