EURO 2020 : les Pays-Bas de haut vol rencontrent l’ancien ennemi de la République tchèque – Euro 2020

56

Les Pays-Bas ont transformé leurs supporters sceptiques en vrais croyants après trois victoires consécutives à l’Euro 2020, mais ils se heurtent à un vieil ennemi juré en République tchèque lors des huitièmes de finale dimanche.

Les attitudes envers l’équipe néerlandaise ont basculé d’un extrême à l’autre alors que l’entraîneur Frank de Boer a dû affronter une tempête de critiques sur sa tactique et ses résultats, mais son équipe aspire désormais au succès de l’Euro 2020 – du moins à domicile.

Il a dominé le groupe C avec un record parfait, bien que les trois victoires aient été remportées à la Johan Cruyff Arena d’Amsterdam, pour envoyer ses compatriotes dans la «fièvre orange» avec des attentes qui augmentent considérablement.

LIRE: Euro 2020: Bale dit que le Pays de Galles adopte le tag outsider contre les favoris des fans, le Danemark

Pourtant, les Pays-Bas se méfieront de ce qui les attend dimanche à la Puskas Arena de Budapest, surtout s’ils sous-estiment leur adversaire.

C’était une erreur qu’il a commise lors de la qualification pour l’Euro 2016, perdant à la fois à domicile et à l’extérieur contre les Tchèques et n’ayant pas réussi le tournoi en France.

C’était la même chose lors de la phase finale de 2004, lorsque les Tchèques sont revenus de deux buts pour battre les Néerlandais 3-2 lors d’un triomphe à la dernière minute en phase de groupes au Portugal.

Le capitaine néerlandais Georginio Wijnaldum est intervenu rapidement cette semaine pour dissiper toute idée selon laquelle ils considéraient les Tchèques comme une opposition inférieure.

EURO 2020 : les Pays-Bas de haut vol rencontrent l'ancien ennemi de la République tchèque - Euro 2020

« Tout le monde a vu l’Allemagne contre les Hongrois, n’est-ce pas ? Nous considérons la République tchèque comme un pays de premier plan et abordons le jeu en tant que tel », a-t-il déclaré.

Le bilan impressionnant des Tchèques à l’Euro a été sous-estimé. Depuis 1996, ils se sont non seulement qualifiés pour chaque tournoi, mais ils ont franchi la phase de groupes à quatre reprises. Ils ont été finalistes en 1996, demi-finalistes en 2004 et ont fait les huit derniers en 2012.

L’entraîneur tchèque Jaroslav Silhavy a une équipe énergique, qui presse haut et cherche des revirements de ballon et des opportunités de contre-attaque.

A LIRE AUSSI : EURO 2020 : l’Angleterre Mount, Chilwell toujours isolé

En Patrik Schick, ils possèdent un attaquant en forme, avec trois buts dans le tournoi jusqu’à présent, dont un effort étonnant près de la ligne médiane contre l’Écosse lors de son match d’ouverture.

Mais une finition merveilleuse ne fait pas un été et Silhavy s’est plaint après le dernier match contre l’Angleterre, une défaite 1-0 à Wembley, de leur mauvaise finition.

Les Néerlandais, cependant, restent favoris avec Memphis Depay et Donyel Malen offrant une nouvelle combinaison excitante en attaque avec Wijnaldum et Frenkie de Jong au milieu de terrain.

Le défenseur Matthijs de Ligt souffre d’une blessure à l’aine et compense de manière adéquate l’absence de Virgil van Dijk dans les quatre derniers.