Euro 2020 : “l’homme miracle” Axel Witsel de retour pour la Belgique après une reprise déterminée – Euro 2021

137

Axel Witsel a été salué comme “l’homme miracle” de la Belgique après son retour plus tôt que prévu d’une grave blessure au tendon d’Achille, mais il a déclaré que son rétablissement s’était accompagné de doute et de sacrifices.

Le milieu de terrain s’est déchiré le tendon début janvier lors d’un match de Bundesliga avec le Borussia Dortmund et, après une opération, on lui a dit que cela pourrait prendre jusqu’à neuf mois avant de rejouer.

Mais une approche déterminée de la rééducation lui a permis d’accélérer la guérison, aboutissant à une apparition en deuxième mi-temps contre le Danemark en Championnat d’Europe jeudi – des mois avant la date prévue.

La Belgique était à la traîne dans son match du groupe B à Copenhague mais avec Witsel, Kevin De Bruyne et Eden Hazard entrant après la pause, ils sont revenus pour une deuxième victoire à l’Euro 2020.

“Peut-être que ce n’était pas le match idéal pour revenir”, a déclaré Witsel lors d’une conférence de presse vendredi. “Cela aurait été mieux si nous étions déjà confortablement devant. Mais maintenant, j’ai été jeté dans le grand bain et cela a fonctionné.

“Ce n’est jamais facile de revenir, surtout après cinq mois sur la touche. Mais j’ai rapidement repris possession du ballon et j’ai senti que je rentrais directement dans le match.

LIRE | Euro 2020 : la Hongrie doit tout laisser sur le terrain face à la France, selon le sélectionneur

“C’était difficile en termes de rythme, mais c’est aussi normal après une pause de cinq mois. Au final, tout est positif.”

Mais il n’en avait pas toujours été ainsi.

“Ce n’est qu’au début du mois de mai que j’ai su que je pouvais atteindre l’Euro. Puis j’ai commencé à marcher. Heureusement, je n’ai pas eu une seule rechute après ça”, a ajouté le joueur de 32 ans, qui a 111 casquettes.

“J’ai cru au processus et j’y ai travaillé tous les jours. Je savais que je pouvais accélérer mon rétablissement, mais je savais aussi qu’il ne fallait sauter aucune étape. Au final, ce travail acharné a porté ses fruits.”

Pour Witsel, cela comprenait la location d’un appartement à Anvers pour pouvoir travailler sur son rétablissement avec des médecins et des kinés.

“Ma famille est restée à Liège et nous avons tous fait des sacrifices pour que je puisse revenir. J’ai eu une période très difficile mais grâce à ma famille et mes amis j’ai réussi à m’en sortir.”

Il ne pense cependant pas que son retour doive être qualifié de miraculeux comme le décrivent à la fois l’entraîneur Roberto Martinez et les médias belges.

“C’est bien ce que j’ai fait, mais Christian Benteke a eu la même blessure et est également revenu après cinq mois et deux semaines”, a-t-il déclaré. “Il n’y a que plus de fanfare parce que je reviens sur un grand tournoi.”