Euro 2020: Santos satisfait du banc après que le Portugal l’ait laissé en retard contre la Hongrie – Euro 2020

20

L’entraîneur du Portugal Fernando Santos a déclaré qu’un ajustement tactique et des remplacements opportuns avaient aidé les champions d’Europe en titre à débloquer la défense de la Hongrie, adversaires du Groupe F, lors de la victoire 3-0 à l’Euro 2020, mardi, mais il a ajouté qu’ils ont dû endurer de nombreux moments d’anxiété.

La Hongrie a absorbé la pression du Portugal devant une foule bruyante de 67 000 personnes à Budapest et semblait prête à marquer un point avant que Raphael Guerreiro ne brise l’impasse à la 84e minute et que Cristiano Ronaldo ne réussisse un doublé tardif.

Alors que le temps passait, Santos a fait venir Rafa Silva qui a remporté le penalty que Ronaldo a envoyé, tandis que l’énergie des autres remplaçants Joao Moutinho, Andre Silva ainsi que Renato Sanches a également fait la différence tard.

LIRE: Ronaldo éblouit lors de la victoire 3-0 du Portugal sur la Hongrie

“En seconde période… nous étions un peu anxieux car le temps tournait et nous voulions gagner”, a déclaré Santos aux journalistes.

“J’ai commencé à remplacer certains joueurs pour augmenter le rythme du jeu. J’ai déplacé un peu Ronaldo vers la gauche et j’ai relâché Raphael parce que je pensais qu’il ne s’approchait pas du but. Il a joué un bon match… alors nous l’avons laissé il bouge à l’intérieur.

“Parfois, vous faites bien les choses et parfois vous ne les faites pas bien, mais nous nous efforçons toujours d’être les meilleurs. Les joueurs qui sont entrés en jeu ont très bien fonctionné, et ceux qui se sont également bien comportés.”

Le Portugal devra faire face à des tests plus difficiles contre l’Allemagne (19 juin) et la France (23 juin), mais Santos a déclaré que son équipe était prête à tirer parti de ses performances.

“Nous attendons avec impatience le match contre l’Allemagne. C’est la phase de groupes et nous devons progresser”, a ajouté Santos. “C’est ‘Tuer ou être tué’, comme disait (l’ancien patron du Portugal) Luiz Felipe Scolari.”