La plupart des supporters européens soutiennent les joueurs agenouillés contre le racisme – Euro 2020

16

Une majorité de supporters de football dans neuf pays européens soutiennent que les joueurs professionnels se mettent à genoux avant les matchs en guise de geste antiraciste, selon un nouveau sondage.

Le geste a commencé lors des matchs du milieu de l’année dernière en soutien au mouvement Black Lives Matter, attirant un large soutien du public bien qu’une minorité de fans disent qu’il a perdu de sa pertinence et que le sport ne devrait pas être politisé.

L’enquête YouGov auprès de 4 500 fans dans neuf pays a montré le soutien le plus fort au Portugal, où 79% ont soutenu le geste, suivi par l’Italie (73%), l’Espagne (71%) et l’Allemagne (60%).

LIRE | Le Danemark augmente la taille de la foule et lève la règle du masque pour les matchs

En Angleterre, où une petite partie des fans a hué les joueurs qui se sont mis à genoux lors de deux récents matchs amicaux internationaux, le soutien était de 54 %, suivi du Pays de Galles (53 %), de la France (52 %), de l’Écosse (49 %). Les Pays-Bas ont enregistré le soutien le plus faible à 44%.

En Grande-Bretagne, 78% des fans de diverses ethnies étaient satisfaits des joueurs faisant le geste, selon l’enquête qui a été réalisée entre le 23 février et le 31 mars.

L’Angleterre s’est engagée à continuer à se mettre à genoux pour le Championnat d’Europe, qui doit commencer vendredi.

LIRE | Goretzka hors du premier match de l’Allemagne contre la France

En revanche, le Premier ministre hongrois Viktor Orban, dont la nation est l’un des hôtes de l’Euro 2020, a déclaré que s’agenouiller était une coutume liée à l’esclavage et étrangère à la Hongrie, avec des pressions sur les athlètes pour qu’ils emboîtent le pas à une “provocation”.

L’enquête YouGov a révélé que moins de fans étaient confiants quant à l’importance de se mettre à genoux pour lutter réellement contre le racisme.

Les supporters portugais étaient les plus optimistes avec 76%, tandis que les spectateurs du Pays de Galles (41%), d’Angleterre (37%) et d’Ecosse (36%) venaient en bas de cette liste.