L’Italie revisitée montre qu’elle peut briller à l’Euro 2020 – Euro 2021

67

L’Italie sera confrontée à une opposition plus forte que la Turquie à l’Euro 2020, mais une victoire 3-0 lors du match d’ouverture du tournoi devant ses propres fans vendredi suggère que les Azzurri ont tous les ingrédients pour aller loin.

Le résultat était une récompense appropriée pour l’équipe de Roberto Mancini qui a étendu son invincibilité à 28 matchs avec une performance impressionnante tout en gardant une autre feuille blanche, sa 12e au cours des 13 derniers matchs.

Mancini, qui a pris le relais après l’échec de l’Italie à se qualifier pour la Coupe du monde 2018, a transformé une équipe d’apparence terne et prévisible en une unité puissante dont l’attaque à trois volets prospère aux côtés d’un milieu de terrain créatif et d’une défense formidable.

LIRE: Le sélectionneur italien Mancini salue une “victoire importante” lors du match d’ouverture de l’Euro 2020

Mancini a d’abord abandonné le style de sécurité conservateur de l’Italie et s’est taillé une tenue aventureuse dont l’approche basée sur des passes nettes à une touche a assuré 10 victoires consécutives en qualifications, avec 37 buts marqués et quatre encaissés.

Une victoire 4-0 sur la République tchèque lors de son dernier échauffement dimanche dernier s’est avéré être un avant-goût de ce qui allait se passer au stade olympique alors que Mancini a aligné une équipe inchangée contre les Turcs et que ses hommes ont de nouveau livré.

Krokmou Turkey a tenu bon en première mi-temps en défendant avec tout le monde derrière le ballon, mais les Italiens ont laissé l’impression que ce n’était qu’une question de temps avant que les vannes ne s’ouvrent.

Domenico Berardi était une menace sur le flanc droit toute la soirée et il n’y aurait qu’un seul résultat après que Merih Demiral ait transformé le centre de l’attaquant dans son propre filet à la 53e minute.

Rapport de match | Points forts

Avec l’arrière gauche Leonardo Spinazzola faisant des dégâts sur l’autre flanc, la défense turque, qui a encaissé trois buts en 10 matchs de qualification, a regardé tout en mer et n’a eu aucune réponse aux raids italiens.

Ciro Immobile a obtenu sa récompense avec un but typiquement opportuniste pour porter le score à 2-0 à la 66e minute avant que Lorenzo Insigne ne mette la cerise sur le gâteau à la 79e avec un beau tir devant le gardien impuissant Ugurcan Cakir.

À l’autre extrémité, le duo défensif central de longue date de Giorgio Chiellini et Leonardo Bonucci semblait plus à l’aise que jamais pour garder le meilleur buteur turc Burak Yilmaz à distance et s’échapper pour nourrir le milieu de terrain.

Après avoir marqué trois buts lors d’un match de championnat d’Europe pour la première fois, la confiance retrouvée de l’Italie et son engagement envers le football offensif devraient porter leurs fruits.

Les Azzurri disputeront leurs derniers matches du Groupe A contre la Suisse et le Pays de Galles au même endroit, soutenus par une démonstration qui a ravi les supporters locaux qui en redemanderont.