L’UEFA rappelle aux équipes leurs obligations de sponsoring après l’affaire Ronaldo – Euro 2021

94

L’instance dirigeante du football européen, l’UEFA, a réagi au retrait d’une bouteille de Coca Cola par l’attaquant portugais Cristiano Ronaldo lors d’une conférence de presse sur l’Euro 2020 en disant aux équipes qu’elles avaient des obligations contractuelles envers les sponsors du tournoi.

Ronaldo a écarté les bouteilles de Coca Cola alors qu’il s’asseyait pour parler aux médias à la veille du match d’ouverture du Groupe F mardi contre la Hongrie à Budapest.

L’homme de 36 ans a ensuite brandi une bouteille d’eau et a dit “Agua” en portugais, faisant la une des journaux.

Un jour plus tard, le milieu de terrain français Paul Pogba, qui est musulman, a retiré une bouteille de bière Heineken devant lui après la victoire 1-0 de la France sur l’Allemagne.

Le milieu de terrain italien Manuel Locatelli a également écarté les bouteilles de Coca-Cola et placé une bouteille d’eau devant lui avant de s’adresser à la presse après son match d’Homme du match lors d’une victoire 3-0 contre la Suisse mercredi.

“L’UEFA a rappelé aux équipes participantes que les partenariats font partie intégrante du déroulement du tournoi et pour assurer le développement du football à travers l’Europe, y compris pour les jeunes et les femmes”, ont déclaré jeudi les organisateurs du tournoi.

LIRE:Cristiano Ronaldo devient le meilleur buteur de l’histoire de l’EURO

Le directeur du tournoi Euro 2020 de l’UEFA, Martin Kallen, a déclaré que le principal problème était l’action de Ronaldo, mais qu’il y avait une compréhension des joueurs qui ont fait de telles choses pour des raisons religieuses.

Kallen a déclaré aux journalistes que les obligations contractuelles concernant les sponsors faisaient partie des règlements du tournoi signés par les fédérations nationales.

L’UEFA n’a pris aucune mesure disciplinaire à ce sujet et Kallen a déclaré que toute sanction serait du ressort des fédérations. L’UEFA n’avait pas l’intention d’infliger directement des amendes aux joueurs, a-t-il ajouté.

“Nous n’infligeons jamais d’amende à un joueur directement de l’UEFA, nous le faisons toujours via l’association nationale participante et ils peuvent regarder s’ils vont plus loin”, a déclaré Kallen.

Le responsable de l’UEFA n’a cependant pas exclu des sanctions s’il y avait d’autres cas.

“Nous avons des règlements signés par les fédérations participantes. Nous leur avons rappelé leurs obligations mais bien sûr cette (amende) est toujours une possibilité”, a-t-il déclaré.